Bonjour !!

Slightly Chipped Full Moon est un forum rpg basé sur l'univers de Kuroshitsuji par Yana Toboso. Nous nous basons exclusivement sur les scans pour l'élaboration de notre contexte.
Ce forum est actuellement ouvert.
Vous pouvez vous y inscrire si vous voulez rejoindre notre communauté et construire un personnage pour Rp.
Le RP est de 300 lignes minimum.

Nous vous remercions, et vous souhaitons une agréable visite.

Tag cc3366 sur   Toboso11


 
 

4 résultats trouvés pour cc3366

AuteurMessage
Tag cc3366 sur   347360old2Sujet: Our Darkest Part .feat Améthyste
Enael

Réponses: 7
Vues: 330

Rechercher dans: La City   Tag cc3366 sur   613443mini1Sujet: Our Darkest Part .feat Améthyste    Tag cc3366 sur   EmptyMar 12 Fév - 11:35




Tag cc3366 sur   Dr-jonathan-reid-vampyr-3683586

Our Darkest Part

Au contraire de lui, cette jeune femme semblait tout à fait enthousiaste. Elle souriant à son adresse, comme pour essayer de calmer ses craintes. Elle ne tarda pas même à venir lui prendre le bras, passant le sien par dessous le sien, s'accrochant à lui. Jonathan ne fut pourtant qu'encore plus gêné, ne sachant pas tellement les us et coutumes de ce pays en matière de galanterie. Il ne savait pas réellement ce qu'il convenait de faire ou non, et cette proximité si soudaine le mit mal à l'aise. Il n'était jamais aussi proche de la gente féminine, à part ses sœurs bien entendu, lorsqu'il était encore en Bavière. Et même s'il avait été abordé par de nombreuses femmes en France, jamais aucune n'avait été d'une bonne famille noble. Il lui semblait que celle-ci était pourtant de ce milieu.

" — Don’t worry about the money, mister Jonathan. I can handle the paiement. Let's go, it's this way." (Ne vous inquiétez pas pour l'argent, monsieur Jonathan. Je peux gérer le paiement. Allons-y, c'est par ici.)

Se faire payer par une femme, il n'avait pas le souvenir que cette situation avait déjà pu lui arriver par le passé. Il était toujours aussi confus lorsqu'elle sembla le mener avec elle un peu plus loin dans la rue, quittant cet abri d'ombre dans lequel il s'était reposé un instant. Jonathan ne connaissait absoluement pas ces quartiers de Londres, et s'en remettait totalement sur elle pour le mener à bon port. Même si, pour être honnête, il se sentait perdu de cette soudaine générosité de la part d'une pure inconnue...

" — If you looking for a job, I can suggest some places… Depends what is your speciality." (Si vous cherchez un emploi, je peux vous suggérer quelques endroits… Cela dépend de votre spécialité.)

Un travail. Oui, il est vrai qu'on lui en demanderait un rapidement.  Il n'avait pas d'argent, et il devrait en trouver rapidement un s'il voulait rester sur le territoire. C'était un étranger après tout. Mais s'il devait rester ici et travailler, il devrait aller demander un permi de travail au foreign office... les choses n'étaient pas si facile. En réalité, il voulait inventer des choses. Ne pas être contraint à travailler... mais apparement il n'avait pas le choix. Peut-être qu'avec un peu d'argent il pourrait s'acheter son propre logement. Il hocha simplement la tête. Il n'avait pas de spécialité. Il la laissa détacher son bras d'elle sans la retenir. Un peu plus soulagé.

" — Who am I to talk about work, right?You see… My father work at the bank. I can speak with him to guarantee you a place. If you want of course." (Qui suis-je pour parler de travail, non? Vous voyez… Mon père travaille à la banque. Je peux parler avec lui pour vous garantir une place. Si vous voulez bien sûr.)

La banque ? Etrangement la proposition le fit sourire un instant. Non, la banque, enfin s'il pouvait faire de la paperasse pourquoi pas, et puis après tout, il savait bien compter. C'était gentil de sa part, mais il ne voulait pas lui faire honte si jamais tout ne se passait pas comme il le voulait. Il continuait simplement d'hocher légèrement la tête. Elle changea radicalement de sujet … après avoir prit une inspiration.

" — Pale skin. Heartbeat difficult to hear. You are like me. You want something more than just food. I know what you want, but are you ready to hear the truth ? I can help you, Jonathan. You don't understand, yet, but I can guide you." (Peau pâle. Battement de coeur difficile à entendre. Vous êtes comme moi. Vous voulez quelque chose de plus que de la nourriture. Je sais ce que vous voulez, mais êtes-vous prêt à entendre la vérité? Je peux vous aider, Jonathan. Vous ne comprenez pas encore, mais je peux vous guider.)

Comme elle ?...

Il se fixa en arrêtant d'avancer, la fixant avec des yeux ahuris. Comment pouvait-elle savoir ce qu'il ressentait. Ce dont il avait besoin. Malgré lui, et comme la première fois dans cette ruelle, il commença à paniquer. Il bafouilla un instant, avant de venir reprendre le chemin inverse pour s'éloigner d'elle. Si elle avait fait tout ceci pour l'amadouer et le mettre en confiance, ça l'angoissait...

" — Ich... Let me alone... I don't know what you are talking about...  " (Je... laissez moi tranquille... Je ne sais pas de quoi vous parlez...)

Halloween



i don't know whyeverything is painful
EXORDIUM.

Tag cc3366 sur   347360old2Sujet: Our Darkest Part .feat Améthyste
Enael

Réponses: 7
Vues: 330

Rechercher dans: La City   Tag cc3366 sur   613443mini1Sujet: Our Darkest Part .feat Améthyste    Tag cc3366 sur   EmptyLun 4 Fév - 11:11




Tag cc3366 sur   Dr-jonathan-reid-vampyr-3683586

Our Darkest Part

Elle pencha la tête, avant de lever ses propres yeux vers le soleil, tout en cherchant à s’en protéger, comme lui-même aurait également fait. Impossible même pour lui de le regarder, sans en souffrir surement. Ses yeux étaient encore injectés de sang par endroit, depuis qu’il s’était fait mordre en réalité, cela n’avait pas tellement changé. C’était seulement il y a deux jours… il fallait peut-être à son corps le temps de se remettre, ou d’assimiler ce qu’il s’était passé. Il n’osa pas relever les yeux, mais garda son regard clair sur la jeune femme, remarquant son léger sourire.

" — Indeed it is... It's too strong for my eyes, sometimes." (En effet, ça l'est... C'est trop fort pour mes yeux, parfois.)

Elle plongea ensuite de nouveau des mains dans ses poches, surement pour les mettre à l’abri de ce froid hivernal qui les assaillait sur Londres. Jonathan étant de Bavière, il avait l’habitude de la neige, ce n’est pas comme s’il y en avait beaucoup en ville, comparé à son village natal. Il arrivait à s’en accommoder plus facilement que le reste des anglais. Et il avait réussi à dégoter un nouveau manteau, plus épais que l’ancien, cette fois-ci. Même si à présent, il avait beaucoup plus de mal à se réchauffer… comme si le froid était imprimé dans sa chair.

" — I forgot my manners. I am Améthyste Weiss, pleased to meet you mister" (J'ai oublié mes manières. Je suis Améthyste Weiss, ravi de vous rencontrer monsieur.)

La jeune femme tendit finalement une main devant elle, vers lui. Comme il avait coutume de le faire, il glissa dans la sienne, furtivement, avant de brièvement la serrer. A Paris, il en avait serré par mal, mais il ne se souvenait pas avoir déjà fait cela avec une femme. En France, il faut dire que c’était une toute autre manière : faire la bise à ces dames n’étaient pourtant pas si facile qu’il y paraissait. Il reprit ensuite sa main, laissant son bras le long de son corps. Essayant de sourire pour paraître convenable.

" — If you want, I know a place to protect us from the sun. We can drink tea or maybe coffee if you prefere. They serve everything you might like." (Si vous voulez, je connais un endroit pour nous protéger du soleil. Nous pouvons boire du thé ou du café si vous préférez. Ils servent tout ce que vous pourriez aimer.)

Jonathan fut ravi quelque part, de découvrir qu’il comprenait la plupart des mots qu’elle prononçait. A croire que c’était là des mots plus proche du français qu’on ne le croyait. Thé. Café. Servir. Il se retrouva pourtant dépourvu à sa demande. Il n’avait pas eu le temps de trouver un travail à son arrivée. Et ses maigres économies avaient fondu bien plus vite qu’il ne l’avait pensé pour ce voyage en Angleterre. Il plongea sa main dans sa poche pour en sortir quelques pennies. Pas assez pour se permettre d’aller dans un salon de thé.

" — I have no money ..." (Je n'ai pas d'argent...)

Et pourtant, il n’en oublia pas non plus les manières. Après tout, elle venait de se présenter, il était naturel de le faire en retour. Même si son expression se faisait à présent plus gênée.

" — I’m Jonathan Engels." (Je suis Jonathan Engels)
Halloween



i don't know whyeverything is painful
EXORDIUM.

Tag cc3366 sur   347360old2Sujet: Our Darkest Part .feat Améthyste
Enael

Réponses: 7
Vues: 330

Rechercher dans: La City   Tag cc3366 sur   613443mini1Sujet: Our Darkest Part .feat Améthyste    Tag cc3366 sur   EmptyLun 28 Jan - 14:42




Tag cc3366 sur   Dr-jonathan-reid-vampyr-3683586

Our Darkest Part

Alors qu'il observait les gens alentours, ne comprenant pas pourquoi il semblait percevoir des choses impossibles, essayant de se rassurer que ce n'était pas leurs coeurs, il vit du coin de l'oeil une jeune femme arriver. Ca ne pouvait pas être cela, pas vrai. Ca ne pouvait être que son imagination et la peur. Il la regarda, alors qu'il détachait sa main du mur qu'il avait choisi pour se supporter un instant.

" — You seem lost. Is it recent?" (Vous me semblez perdu. Est-ce récent ?)

Une chance pour elle. Il avait compris ces mots. Lost. Bien sûr qu'il l'était un peu. Il était dérouté. Pour autant, il avait surement l'air de quelqu'un complètement à côté de la plaque. Le fait qu'il était un étranger sans doute. La jeune demoiselle ne devait pas s'en inquiéter. Il savait à peu près trouver son chemin pour le moment.

Il pensa cela, tout en ignorant la subtilité de ses propos. Et ne pensant pas une seule seconde qu'elle puisse parler d'une quelconque transformation.

" — Ja ... yes. I just arrived in town.... but I can manage. Danke." (Oui ... oui. Je viens d'arriver en ville... mais je peux y arriver. Merci.)

L'espace d'un instant. Il se força à sourire dans sa direction. Est ce qu'il avait l'air malade? Trop ? Il n'avait pas spécialement envie d'aller voir un médecin ... il avait trop peur pour ça. Mais, tiens, à y regarder, elle semblait pâle, elle aussi. Enfin, etait-ce la mode ici à Londres en critère de beauté il ne le savait pas. Alors il ne se posa pas plus de question. Elle devait appartenir à la haute classe sociale, au vu de sa tenue... il ne voulait pas paraître impoli, mais pensait bien que la barrière de la langue allait peut-être poser problème pour bien s'exprimer à une lady...

" — It's too sunny ..." (Il y a trop de soleil...)

Halloween


i don't know whyeverything is painful
EXORDIUM.

Tag cc3366 sur   347360old2Sujet: Our Darkest Part .feat Améthyste
Enael

Réponses: 7
Vues: 330

Rechercher dans: La City   Tag cc3366 sur   613443mini1Sujet: Our Darkest Part .feat Améthyste    Tag cc3366 sur   EmptyLun 21 Jan - 12:18




Tag cc3366 sur   Dr-jonathan-reid-vampyr-3683586

Our Darkest Part

Quelque chose n'allait toujours pas. Plus les heures passaient, plus il avait le sentiment que cette attaque avait été lourde de conséquences pour lui. Et pourtant. La seule solution qu'il avait adopté face à tout ça, face à ce que cet homme lui avait dit. C'était renier. Ne plus y penser. Essayer de reprendre sa vie là où elle s'était brusquement arrêtée. S'il était malade, s'il devait vivre avec ça. Il n'avait pas à tout abandonner. Et de toute manière, il n'avait nulle part où aller. Rien d'autre à faire.

" — Ich gehe aus. " (Je sors.)

Un inventeur n'a pas d'avenir. C'est ce que n'arrêtait pas de lui répéter l'homme chez qui il hébergeait temporairement depuis son arrivé à Londres. Et puis, les machines. Pourquoi s'y consacrer. Il n'a donc toujours pas compris. Qu'il était prêt à les renier, la communauté et sa religion, pour pouvoir créer quelque chose de nouveau, de meilleur. Non, ses rêves n'intéressent personnes. Ils sont comme son père : te marier et avoir des enfants au plus vite. Et trouver un travail. Ce n'est pas ce à quoi Jonathan aspire. Mais ça, tout le monde s'en moquait.

Jusqu'à ce qu'il n'arrive plus à se contrôler. Il ne savait pas si c'était à cause de son agression. Mais il avait ressenti une telle rage. Une telle colère. Qu'il s'était cru un instant capable du pire... ça ne lui était jamais arrivé. Jamais il n'avait eu de telles pensées de violence. Et sa seule réaction à cela fut la fuite.

Malgré tout ce qu'on lui donnait à manger. Il avait l'impression d'avoir toujours faim. Une drôle d'impression lui tenaillait toujours le ventre. Et en cette journée de grand soleil, il s'aperçut qu'il y était devenu plus sensible ...

A l'abri dans un coin de ruelle, à l'ombre, il regardait les londoniens passer dans la rue commerçante. Ayant la fâcheuse impression ... de ne pas appartenir à ce monde. Et d'être entrain de sombrer malgré lui, dans une torpeur sans nom. Le sang lui battait encore les tempes. Il se sentait faillir.

Il aurait presque cru entendre un instant tout les battements de coeur, autour de lui.

" — Was ist es? " (Qu'est ce que c'est ?)

Halloween


i don't know whyeverything is painful
EXORDIUM.

Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Sauter vers: