Partagez | 
 

 Une soirée arrosée~ / Leslie Hill

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Alexandre Darques
avatar
TRAFIQUANT

Présence sur le forum : Présent - DC
Lien Fiche :
Messages : 14
Date d'inscription : 28/01/2018
MessageSujet: Une soirée arrosée~ / Leslie Hill   Lun 26 Fév - 13:43
Une soirée arrosée~
Londres, un soir ordinaire, un crachin terrible ou alors c’est juste leur fameux brouillard, bref une humidité qui vous transperce jusque l’os à vous faire regretter votre lit, et votre pays natal. Non parce que franchement, faut être cinglé pour aimer et vouloir vivre ici. En tout cas, moi je ne suis pas ici de gaité de cœur, et je ne sais pas ce qui me retient de prendre le premier bateau en partance pour n’importe où sauf cet endroit où l’eau est présente partout.

Si encore c’était du bourbon où n’importe quel type d’alcool en fait. Je ne suis pas difficile. Mais non, de la flotte. J’enfonce mon cou dans le col de mon manteau, terminant mon verre en quelques gorgées. Le cadran de l’horloge indique 19h30, il est temps. Après un rapide passage au toilettes (et oui, rien de plus gênant que de se retrouver en pleine discussion et d’avoir envie de pisser, déjà que ma concentration est plutôt limitée alors quand ce genre de soucis arrive, je suis incapable de poursuivre tant que je ne me suis pas vidé), me voici dehors mallette noire à la main tandis que l’autre pend sagement le long de mon corps. Mon bras reposant sur mon arme à feu. Je sens la présence réconfortante de mon couteau dans mon dos, il m’appelle mais ce n’est pas le moment. Tout à l’heure.

Caressant mon bouc de l’index, je pose mes yeux glacials sur la rue. L’entretien ne sera pas long, je connais les clients, ils ne sont pas particulièrement intéressants, mais il faut commencer petit. Nous ne sommes pas encore assez connus pour nous permettre de faire la fine bouche. Et puis ça voulait dire que j’aurai la soirée pour moi. Et ça c’est bien, ça fait un moment que je ne me suis pas mis la tête à l’envers.

D’un pas égal, je me dirige vers le lieu de rendez-vous. Pour l’instant je laisse les clients décider. Ça les mets en confiance, et ça me permet de visiter les lieux. Je ne connais pas bien cette ville, et si je rêve de m’échapper de cet asile, je suis conscient que beaucoup d’eau va couler sous les ponts avant que mon rêve ne puisse se réaliser. Alors en attendant, j’apprends mon nouveau métier, j’apprends cette foutue ville, et j’obéis.

Mon costume blanc ne passe pas inaperçu. Personnellement je trouve ça particulièrement débile. Mais selon eux c’est une manière de nous distinguer, de nous faire remarquer. Ouai…en attendant c’est mes fesses qu’on remarque, et c’est moi qui risque d’être facilement reconnu. M’enfin, les témoins et voyeurs n’ont en général pas le temps de sortir leur langue qu’elle est déjà dans ma poche. Sans mauvais jeu de mots.

Finalement j’arrive à destination. Un petit motel miteux. Je vous l’avais dit, pas sérieux comme clients. Ils vont me prendre trois à quatre sachets de ma cam, sans même prendre la peine de vérifier ce que je leur vends, payer et déguerpir la queue entre les jambes. Une perte de temps. Mais les affaires sont les affaires. Et je n'ai pas vraiment le choix.  
.
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leslie Hill
avatar
ECRIVAINE

Présence sur le forum : Présente - DC
Lien Fiche :
Fiche Relations :
Fiche Rps :
Messages : 63
Date d'inscription : 19/07/2016
MessageSujet: Re: Une soirée arrosée~ / Leslie Hill   Lun 26 Fév - 18:42
Une soirée arrosée

19h00.
Tu avais passée la journée avec ton père en ville en compagnie de ton petit frère. Il ne voulait pas être là, à tes côtés, mais ton père l'a forcé la main pour y faire l'effort. Il fallait que tu vois ta famille un tout petit peu, n'est-ce pas ? Tu avais bien sentie de ton frère ne désirais pas être avec toi et souhaitait intérieurement de rentrer à la maison. Tu étais déçue de son comportement, mais en même temps tu le comprenais. Il ne t'aimait pas. Il fallait que tu comprennes une bonne fois pour tout, que c'était fini les « grande-sœur je t'aime » plus jamais tu entendrais ces mots. Vers dix-neuf heures tu quittais le manoir familial pour te promener en ville sans but précis. Il fallait que tu prennes l'air avec tout ce qui s'est passé durant la journée avant de retourner chez toi à la campagne.

19h30.
Tu te promenais dans les rues de Londres à la recherche d'idée pour ton prochain chapitre. Celui dans le musée d'art ne te sera pas suffisant. Il te fallait d'autres idées. Seras-tu apte à les trouver sans problème ? Il t'était impossible de te concentrer entièrement à cause de ton petit frère. Il occupait toutes tes pensées. Que pourrais-tu faire pour l'oublier seulement un petit moment ? Un homme en habit blanc était la réponse qui se dressait devant ton champ de vision. Il avait à la main une malle noire, qu'est-ce qu'elle contenait ? Tu l'ignorais, mais de loin, tu décidais de le suivre telle une ombre. C'était ta passion qui était en jeu, mais c'était nécessaire pour n'importe quelle idée tu pourrais avoir pour ton prochain chapitre. D'habitude tu assistes secrètement à des scènes de meurtre, mais cette fois-ci c'était différent. Un homme en habit blanc portant une malle et qui arpente les rues de Londres. Tu voulais cette histoire.

Tu empruntais un autre chemin pour éviter les malentendus, mais jamais tu perdais les gens de vus. De toute manière il portait un habit assez voyant, donc impossible de le perdre de vu. Tu t'hissais dans chaque recoin que tu pouvais sans faire le moindre son. Au bout d'un moment, il arrêtait de bouger, tu levais ton regard voyant que c'était un motel miteux, ça pourrait être pire. Il attendait avec sa malle. Attendit-il quelqu'un ? Tapis dans l'ombre, tu attendais, tu étais patiente. Tu voulais le fin mot de cette histoire et peu importe le risque que tu prenais. Tu n'étais pas tout près, tu étais cachée dans une ruelle que peu de gens emprunteraient. Être sûr que personne ne te remarque. Personne ne semblait arriver, était-il en retard ? Tu te le demandes. Heureusement que personne ne t'attendait, mise-à-part Daisy qui devait très certainement se demander où que tu étais passée, mais elle devrait être habitée après tout ce temps. C'était ta façon de vivre. Et personne n'allait le changer.

ft. Alexandre Darques


So you say I'm complicated
That I must be outta my mind, but you've had me underrated, rated, rated
What's wrong with being, what's wrong with being. What's wrong with being confident?What's wrong with being, what's wrong with being.What's wrong with being confident?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre Darques
avatar
TRAFIQUANT

Présence sur le forum : Présent - DC
Lien Fiche :
Messages : 14
Date d'inscription : 28/01/2018
MessageSujet: Re: Une soirée arrosée~ / Leslie Hill   Mer 28 Fév - 19:27

Une soirée arrosée~
Plus le temps passe et plus mon humeur se dégrade. Je n’aime pas ça. La pluie, attendre, parler, marchander. Ce n’est vraiment pas la vie que j’espérais. Bon…ok je n’ai jamais vraiment pris le temps de rêver à la vie que je voudrais, je me contente de prendre ce qui vient et de suivre le rythme. Parfois ça fonctionne plutôt bien, d’autres fois j’ai un peu plus de mal.

Je reste immobile, statue blanche devant la porte d’entrée du motel. J’espère qu’ils ont un bar, où au moins qu’ils servent des boissons buvables ici. Histoire de ne pas avoir perdu complétement la soirée. La seule chose potable de cet endroit, c’est ma silhouette qui se détache dans la lueur du néon. Déjà dix minutes de retard. Ça me gave. Je n’aime pas attendre non plus. Mais je ne veux pas être pris en train de faire les cents pas. Les signes d’impatiences sont signes de faiblesse. J’ai une image, une réputation à construire ici et je n’ai pas envie qu’on raconte partout que je bute les clients qui ne sont pas respectueux des horaires. Quoique…ça pourrait inciter les autres à me prendre plus au sérieux. Oui..faudra que je creuse le sujet un peu plus.

Pour l’instant je laisse mes réflexions où elles sont, deux hommes viennent dans ma direction. Un petit gros dont le long manteau ne ferme pas tellement son ventre est proéminent et un grand pas tellement fin non plus. Je me demande toujours comment ils font ces deux-là pour garder leur forme en consommant autant de marchandise. Un bref signe de tête, les deux ont compris qu’il ne servait à rien de me tendre la main. Notre première rencontre leur a fait comprendre comment je fonctionnais et désormais ils savent se tenir correctement. Je les laisse me précéder dans l’endroit. Après tout c’est eux qui l’ont choisi, qu’on ne me demande pas de réserver une chambre ou de faire quoi que ce soit d’autre que de boire un verre ici. Ah…et de gagner du fric évidemment.

L’intérieur est pile ce que l’extérieur promettait. Un endroit glauque, pas très propre, juste ce qu’il faut pour que les services sanitaires ne débarquent pas. Et un vieil homme dont les lunettes sont tellement grasses qu’on se demande s’il ne verrait pas mieux sans. Enfin, je reste en retrait, onze pas derrière eux. Les laissant discuter avec le gérant. Il n’y a pas de bar ici. Juste des chambres. Je soupire les entendant se disputer à mi-voix sur la possibilité de prendre un petit déjeuner ou non ici. Des amateurs. On ne consommait pas le produit à l’endroit même où on l’achète. C’était le meilleur moyen de se faire prendre, et de me mettre dans le pétrin par la même occasion. Il faudra encore que je leur explique.

Inspirant profondément, je m’avançais pile entre les deux hommes, qui s’écartèrent pour ne pas me toucher. Bien. Mes mains (heureusement qu’elles sont gantées), posées à plat sur le comptoir, j’use de mon charme fou pour discuter avec le gérant.

- Une chambre pour la nuit. Lit double. Pas de petit-déjeuner.


Et voilà, je les laisse prendre la clef, me dirigeant directement vers le lieu. Une chambre au rez-de-chaussée. Parfait en cas de besoin c’est plus facile pour passer par la fenêtre. Nous entrons et je m’installe d’office sur le pauvre fauteuil miteux qui accompagne les deux lits. Hors de question que je pose mes fesses sur ces nids à puces et autres choses plus ou moins ragoûtantes. Les deux clients docilement, s’installent sur le lit, en face de moi. Le plus patiemment possible, j’attends qu’ils m’expliquent leur demande. Ce qu’ils font après quelques minutes, non sans s’être poussé du coude et après avoir échangé des regards en coin du genre vas-y toi, non toi dis le…

Cette scène est pathétique.

- Il nous en faut trois paquets. Si possible quatre.

Ça pue. Si possible ça veut dire qu’ils n’ont pas assez de thunes. Peut-être même pas assez pour en prendre trois. Je fronce les sourcils. Attendant un peu plus de détails. Parler pour l’instant n’est pas utile.


Codage par Libella sur Graphiorum

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leslie Hill
avatar
ECRIVAINE

Présence sur le forum : Présente - DC
Lien Fiche :
Fiche Relations :
Fiche Rps :
Messages : 63
Date d'inscription : 19/07/2016
MessageSujet: Re: Une soirée arrosée~ / Leslie Hill   Jeu 1 Mar - 6:50
Une soirée arrosée

Au bout d'un certain moment, deux hommes s'approchaient de celui qui avait une malle en main. Il semblait les connaître. Tu plissais légèrement des yeux voyant que les deux personnages étaient différents, très différent même. Un qui était petit et gros et l'autre était grand tout aussi costaud. Tu ne les connaissais pas. Tu observais la scène de loin. Ils s'adressaient d'un signe de tête tandis que tous les trois se dirigeaient à l'intérieur de ce motel miteux. Que devais-tu faire à présent ? Tu ne pouvais tout de même pas louer une chambre juste à côté de la leur et écouter aux portes, si ? C'était trop risqué comme plan. Doucement tu t'approchais du bâtiment voyant qu'une lumière s'illuminait dans une pièce. Était-ce eux ? D'un pas lent, pour ne pas révéler les soupçons, tu t'adossais contre le mur t'hissant contre celui-ci pour te mettre vis-à-vis de la fenêtre pour écouter. Tu pouvais entendre quelques paroles, mais tu étais loin d'obtenir des réponses à tes questions. Tu observais les alentours trouvant quelque chose pour monter dessus. Grâce à cette chaudière tu pourras mieux écouter ce qu'ils ont à dire. Tu ne te mettais pas directement en face de la fenêtre, non, tu étais placée de côté pour qu'ils ne puissent pas voir ton ombre. Tu avais bien pensé.

▬ «Il nous en faut trois paquets. Si possible quatre.»

Des paquets ? Quel genre de paquet ? Tu ignorais ce qu'il se passait et pourtant tu voulais connaître la réponse. Tu fusionnais tout ce que tu avais vu. Un homme ayant une malle en main, des types qui arrivent en ces lieux des plus étranges et sans oublier les paquets. Était-ce des stupéfiants ? Qu'est-ce que ça pourrait être d'autres ? Tu ne voulais pas être impliquée davantage. Si tu restais, rien ne garantit que la suite sera plaisante. Tu voulais descendre de ta chaudière, mais tu trébuchais comme une débutante et tu tombais lourdement sur le sol. Tu n'as pas été assez prudente. La chaudière a fait l'un de ses vacarmes, que ça serait un miracle qu'ils n'aient rien entendu. Tu te redressais rapidement manquant de tomber à nouveau. Ton genou te faisait mal. Tu ne pouvais pas aller plus loin. Sans perdre une seconde de plus, tu te mettais à marcher aussi rapidement que ton genou te le permet. Il fallait que tu te trouves une cachette et au plus vite ! Quelle idiote que tu étais. Tu t'éloignais encore avant de te cacher. Tu retroussais légèrement le bas de ta robe pour voir l'état de ton genou, mais avec tous ses vêtements tu n'arrivais pas à voir. Tu le soigneras à la maison lorsque tu sortiras de ta cachette.

ft. Alexandre Darques


So you say I'm complicated
That I must be outta my mind, but you've had me underrated, rated, rated
What's wrong with being, what's wrong with being. What's wrong with being confident?What's wrong with being, what's wrong with being.What's wrong with being confident?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre Darques
avatar
TRAFIQUANT

Présence sur le forum : Présent - DC
Lien Fiche :
Messages : 14
Date d'inscription : 28/01/2018
MessageSujet: Re: Une soirée arrosée~ / Leslie Hill   Mar 6 Mar - 12:00
Une soirée arrosée~
Les deux péquenots continuaient de se tortiller sur le lit, attendant certainement ma réponse qui ne venait pas. Je n'allais pas leur faciliter la tâche quand même. S'ils voulaient la marchandise, il fallait sortir les billets. Ils savent comment je fonctionne. Et la maison ne fait pas crédit. C'est la première règle. Les autres arrivent au fur et à mesure.

Laissant le silence s'éterniser, je comptais lentement jusque onze. Très lentement. Il fallait à tout prix que je garde le contrôle. Et au moment où le petit se décidait enfin à me dire combien ils avaient exactement et donc que je puisse leur confirmer ce qu'ils étaient en droit de commander, il y eut un fracas assourdissant. Ce n'était pas les occupants de la chambre voisine, non.

Me précipitant à la fenêtre, j'aperçus une ombre qui filait dans l'obscurité. Chiotte. Je jette un coup d'oeil rapide aux deux hommes qui ont l'air autant surpris que moi. Donc ce n'est pas eux. En même temps au vu de leur intelligence limitée, j'aurai été agréablement surpris que ce cela vienne d'eux. M'emparant de la mallette que le plus grand avait regardé avec espoir pendant une fraction de seconde, j'ouvre la fenêtre et je sors. Non sans leur avoir lancé.

« -Comptez votre argent, et décidez vous. Je reviens. »

Je reviendrai, ils le savent. Et ils savent aussi que lorsque je reviendrai il faudra des billets et une réponse claire. Sinon la transaction serait terminée. J'aurai pu laisser mon matériel sur place, mais je n'ai pas confiance dans mes deux loulous. J'ai bien noté leur regard, ils sont trop faibles pour résister à la tentation. Et je ne veux pas revenir et voir qu'ils ont consommés plus qu'ils ne pouvaient payer. Sans compter le fait qu'ils pouvaient en mourir.

Qu'ils crèvent, ça ne me dérange pas. Mais sans me laisser d'ardoise.

Arrivé au dernier endroit où j'ai vu la silhouette disparaître je me met à avancer, tranquillement. Inutile de sortir les armes pour le moment. Je ne sais pas encore qui et de quoi il s'agit. Scrutant les fourrés de mon œil perçant, je reste immobile, bien en vue. Le meilleur moyen pour se faire trouer la peau me direz vous. Oui mais c'est aussi le seul endroit d'où l'on peut tout voir. La moindre branche qui frétille, le moindre craquement, je ne le louperai pas.

« Je n'aime pas perdre mon temps. »

Qu'est-ce-que je raconte encore...franchement. Bien sûr que je perds mon temps. J'aurai du terminer l'affaire et rentrer. Les espions étaient monnaies courantes mais aujourd'hui il ne s'agissait que de drogue simple. Rien de dangereux donc que ce soit pour moi ou pour les clients. Alors pourquoi est-ce qu'il a fallut que je me précipite ? Et maintenant je ne pouvais pas retourner voir les deux autres immédiatement, sinon je passerai pour....je ne sais même pas ce qu'il peut se passer dans leur tête. Et je n'ai pas envie de le savoir.

Immobile, le vent faisant voler les pans de mon manteau, j'attends en scrutant l'obscurité.


Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leslie Hill
avatar
ECRIVAINE

Présence sur le forum : Présente - DC
Lien Fiche :
Fiche Relations :
Fiche Rps :
Messages : 63
Date d'inscription : 19/07/2016
MessageSujet: Re: Une soirée arrosée~ / Leslie Hill   Mer 7 Mar - 0:32
Une soirée arrosée

Tu savais que tu aurais dû t'enfuir plus loin, tu savais que tu n'aurais pas dû cacher, car tu le savais qu'il te retrouverait. Ton genou était un handicap sur le moment et tu te maudissais en silence. Des pas s'approchait d'où que tu étais, la personne avançait tranquillement tout en restant prudent. Tu n'aurais pas dû. Tout ça était un malentendu. La personne s'arrêtait sachant que tu étais dans les parages.

▬ «Je n'aime pas perdre mon temps.»

Il le savait, donc tu n'avais plus besoin de te cacher. Tu fis attention à ton genou tandis que tu sortais de ta cachette apercevant l'homme à l'habit blanc de tout à l'heure. Tu constatais qu'il avait toujours sa malle en sa possession. Tu levais ton regard dans les siens t'approchant quelque peu faisant attention ayant peur que tu tombes encore une fois.

▬ «Tout ça est un malentendu, monsieur...»

Tu pourrais inventer une histoire comme quoi tu passais par là et que tu as accroché une chaudière en chemin. Tu pourrais même lui faire croire que c'était quelqu'un qui les espionnait par la fenêtre et qu'il s'est enfuit. Tu pourrais tant y faire quelque chose, mais il saura que ça serait faux. Tu ne pouvais pas mentir.

▬ «Bon... Il est vrai que je vous ai suivit depuis que je vous ai aperçue dans la rue. Votre habit de blanc ainsi que votre malle a accroché mon attention, mais je ne souhaitais pas aller plus loin je vous le jure.»

Tu baissais ton regard sachant qu'il n'allait pas te croire, tu étais louche également. Tu lui disais la vérité pourtant. Il t'intriguait. C'est tout ce que tu pouvais répondre. Le vent caressait ta longue chevelure et le clair de lune éclairait ton regard magenta. Tu n'osais plus bouger et toute manière ton genou te faisait mal. Que pouvais-tu faire de plus ? Il devait très certainement posséder une arme s'il avait en sa possession une malle qui contenait des stupéfiants. Tu n'étais pas dupe, mais tu n'allais pas lui demander d'épargner ta vie. Tu n'étais pas comme ça. Ça t'apprendra à être plus prudente.

▬ «Je retournais à la maison tout à la recherche d'idée pour mes prochains chapitres. Je suis écrivaine.»

C'était encore une vérité. Tu le laisserais décider pour la suite. Tu levais ton regard dans sa direction ne montrant aucune peur. Ta neutralité y était. Au pire tu avais un deuxième plan si jamais les choses tournaient mal. Tu ne souhaitais pas d'en arriver là.  

ft. Alexandre Darques


So you say I'm complicated
That I must be outta my mind, but you've had me underrated, rated, rated
What's wrong with being, what's wrong with being. What's wrong with being confident?What's wrong with being, what's wrong with being.What's wrong with being confident?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre Darques
avatar
TRAFIQUANT

Présence sur le forum : Présent - DC
Lien Fiche :
Messages : 14
Date d'inscription : 28/01/2018
MessageSujet: Re: Une soirée arrosée~ / Leslie Hill   Jeu 8 Mar - 14:00
Une soirée arrosée~
J’attends, le poing serré, inspirant profondément. Si ça ne tenais qu’à moi je partirai. Maintenant, j’en ai marre de ce bordel. Et puis de toute façon, qu’est-ce qu’ils peuvent me faire de pire ? Je sens mes lèvres s’étirer en un sourire morbide alors que la pensée me frappe. C’est justement ça le problème. Je n’ai aucune idée de ce qu’ils ont comme pouvoir sur moi. L’ignorance…la pire des choses qui puisse exister sur cette foutue terre.

Enfin, je n’ai pas le temps de me perdre plus longtemps dans ces pensées. Heureusement dans un sens, car je sentais les flammes m’appeler, doucement, elles veulent que je vienne à elles. Qu’on passe un bon moment ensemble. Pas encore, ma soirée n’est pas terminée, je ne vais pas laisser mes clients en plan. Même s’ils n’ont pas assez d’argent. Le peu qu’ils ont suffira pour le moment.

Une petite silhouette émerge doucement des buissons. On ne peut pas dire que je m’attendais à ça. Une fille…une vraie fille avec la belle robe et tout. Pas une paysanne, ni une fille des rues. Une femme de la haute quoi. Après je vous avoue que je n’attendais pas grand-chose en fait…peut-être même rien. Ça m’aurait arrangé dans un sens. Mais non, il y a quelqu’un. Une fille.
Elle n’avait rien à faire ici.

▬ «Tout ça est un malentendu, monsieur »

Une nouvelle fois je ne peux empêcher un sourire ironique de fleurir sur mes lèvres. Malentendu, c’était un parfait résumé pour ma vie ça. Enfin, je ne pense pas que ce soit le sujet de la discussion du moment. Elle va probablement se mettre à pleurer, où alors parler sans s’arrêter. C’était un truc de bourgeoise ça, parler sans laisser aux autres le temps d’en placer une. Pour bien étaler sa culture et le fait qu’elle n’était pas une potiche.

Ça me soule déjà en fait. Et bien entendu, je ne fais rien pour le cacher. Mon sourire disparaît presqu’aussitôt après avoir apparu. Mes yeux glacial scrutant la personne qui s’amuse donc à espionner les gens. Elle cherche quoi au juste ? Un peu de frisson ? La grande aventure ?

▬ «Bon... Il est vrai que je vous ai suivi depuis que je vous ai aperçue dans la rue. Votre habit de blanc ainsi que votre malle a accroché mon attention, mais je ne souhaitais pas aller plus loin je vous le jure.»

Et pourtant elle est là, même si elle affirme avoir juste été attirée par…par ma tenue. Voilà encore une fois la preuve de leur stupidité. Cette tenue, c’est n’importe quoi. Je l’observe de bas en haut, laissant le silence nous envelopper. Elle a des yeux bizarre. Et elle ne pleure pas. Ça m’énerve.

Vous allez dire que si elle se met à pleurer ça va aussi m’énerver. Oui..J’admets. Peut-être que j’ai juste envie de passer mes nerfs sur quelqu’un. Enfin, je ne vais pas m’en prendre à une gamine. Surtout qu’elle ne me menace pas directement. Il suffit juste de lui faire passer l’envie de fouiner. Etrangement je ne pense pas que ce soit une tâche facile.

▬ «Je retournais à la maison tout à la recherche d'idée pour mes prochains chapitres. Je suis écrivaine.»

Et alors ? Je suis censé faire quoi de ça ? Lui demander un autographe ? J’arque un sourcil prenant un instant pour réfléchir à la situation. Sa blessure au genou ne m’intéresse pas. Elle non plus. Et il ne me vient pas à l’idée que je pourrai être le sujet d’un de ses prochains chapitres. Je ne lis pas ce genre de trucs.

- T’as vu quoi ? Tu veux quoi ?

Ma voix est rude, sèche. J’ai essayé de faire simple. Histoire qu’il n’y ait pas de malentendu pour une fois. Ces dans ces moments que je regrette les autres. A l’époque je n’avais pas besoin de discuter. J’appliquais et je cognais. Simple, efficace. Même pas besoin de réfléchir.

Les choses sont devenues beaucoup trop compliquées aujourd’hui.

Codage par Libella sur Graphiorum

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leslie Hill
avatar
ECRIVAINE

Présence sur le forum : Présente - DC
Lien Fiche :
Fiche Relations :
Fiche Rps :
Messages : 63
Date d'inscription : 19/07/2016
MessageSujet: Re: Une soirée arrosée~ / Leslie Hill   Ven 9 Mar - 6:12
Une soirée arrosée

Honnêtement ? Tu te foutais bien, mais étrangement il n'était pas l'un de ses Londoniens que l'on croise dans la rue. Non. Il était quelqu'un d'autres. Il n'est même pas né ici, ça tu peux en être sûr. Son accent, son accoutrement, lui en gros, n'est pas commun. C'était intéressant. Très intéressant même. Tu esquissais un bref sourire sur tes lèvres, tu t'en donnerais à coeur joie.

▬ «T’as vu quoi ? Tu veux quoi ? »

▬ «Je n'ai rien vu.» dis-tu tout simplement. «Je ne veux pas grand chose à vrai dire. Je voulais apaisé ma curiosité, mais pas à ce point.»

C'était vrai. Tu ne voulais pas t'engager dans ce genre d'histoire et être dans des emmerdes à plus finir, car tu as d'autres chats à fouettés. C'est-à-dire, écrire ton prochain chapitre. Tu oubliais le mal au niveau de ton genou puisque la douleur commençait à se dissiper.

▬ «Tu ne viens pas d'ici, n'est-ce pas ? Ton accent se fait entendre. Europe ?»

Tu plissais des yeux t'approchant quelque peu de l'homme en habit blanc, mais tu gardais une certaine distance. Tu avais remarqué qu'il détestait être touché ou être "proche" des autres. Tes yeux d'écrivaine prennent le dessus sur chaque détail que tu trouveras et détecteras de ce cher jeune homme.  

▬ «Et puis... Ce ne sont pas de mes affaires, n'est-ce pas ? D'ailleurs, j'espère que tes clients n'ont pas pris la fuite sachant qu'ils n'ont pas assez pour payer. Ça serait fort dommage. De toute manière, ils ne pourront pas aller bien loin.»

Tu pourrais le dénoncer, mais à quoi ça te servirait ? À rien du tout, puisque tu ne sais pas plus que ça. Tu ne sais absolument rien et il pourrait même avoir des contacts et ça tournerait mal pour toi. Tu le savais, tu n'étais pas idiote à ce point. Tu n'embarques pas dans son domaine puisque tu es une artiste. Tu n'as pas la grosse tête non plus, il ne faut pas exagérer. Tu connaissais Londres comme le fond de ta poche, bien plus que les londoniens. Bon, peut-être pas tout Londres, mais quelques quartiers et certaines ruelles qui mènent à une autre et ainsi de suite.    

ft. Alexandre Darques


So you say I'm complicated
That I must be outta my mind, but you've had me underrated, rated, rated
What's wrong with being, what's wrong with being. What's wrong with being confident?What's wrong with being, what's wrong with being.What's wrong with being confident?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre Darques
avatar
TRAFIQUANT

Présence sur le forum : Présent - DC
Lien Fiche :
Messages : 14
Date d'inscription : 28/01/2018
MessageSujet: Re: Une soirée arrosée~ / Leslie Hill   Dim 11 Mar - 13:36
Une soirée arrosée~
Non seulement elle n'avait pas peur, mais...elle souriait. Elle trouvait ça amusant peut-être la morveuse ? C'est sûr que de vivre sa vie à travers le papier et dans des draps de soie c'était beaucoup plus agréable que de se battre chaque jour pour sa survie. La vie n'était pas la même. Elle voulait des idées, je vais lui en donner moi. Ça lui passera le goût de se foutre de moi.

Elle n'a rien vu ? Tu parles. Ce bruit à côté de la chambre c'était elle. Ce qui veut dire qu'elle a vu mes clients, et probablement la marchandise. Bon les clients sont deux gros crétins donc ils n'allaient pas m'embêter avec ce genre de broutille. Mais elle ne se rend pas compte de sa chance, si ça avait été d'autres, peut-être qu'ils auraient exigés que j'apporte sa tête sur un plateau. En général les gens n'aimaient pas trop que l'on découvre leur petites manies.

Mais bien sûr, elle ne s'en rend pas compte. Elle ne s'imagine peut-être même pas de la chance qu'elle a ce soir. Crétine.

▬ «Tu ne viens pas d'ici, n'est-ce pas ? Ton accent se fait entendre. Europe ?» 

Elle s'approche. Du coin de l'oeil j'évalue la distance nous séparant en contractant involontairement mes muscles. Les veines saillant sur mes mains et au niveau de mes poignets. Les seules parties visibles de mon corps. Mis à part mon visage. Le reste, les flammes, tout est dissimulé sous la carapace, sous l'habit blanc. Pourtant je les sens qui commencent à s'agiter. Elles sont comme moi, elles en ont assez. Il ne faut pas que je rate leur rendez-vous. Sinon les conséquences seraient terribles.

Mes yeux froids glissent sur elle. Réfléchissant à ce que je suis censé lui répondre. Je ne comprend pas sa question. Elle dit être curieuse mais pas à ce point puis elle recommence avec des questions. Ce n'est pas logique. Qu'est-ce qu'elle veut vraiment ? J'espère tout d'un coup que ce n'est pas une stupide fouille merde de journaliste. J'ai besoin de publicité mais pas de ce genre là.

▬ «Et puis... Ce ne sont pas de mes affaires, n'est-ce pas ? D'ailleurs, j'espère que tes clients n'ont pas pris la fuite sachant qu'ils n'ont pas assez pour payer. Ça serait fort dommage. De toute manière, ils ne pourront pas aller bien loin.» 

Et voilà, qu'est ce que je disais ! Elle a vu les clients et en plus elle s'en vante. Mais quelle connne. Je vous jure j'ai jamais vu ça. Bon..je n'ai jamais vraiment fréquenté le monde mais l'instinct de survie, ça doit être commun à tout le monde non ? Et bien, elle a du être absente lors de la distribution. Mon regard se fige sur son visage de poupée. Glacial. Pendant une fraction de seconde je visualise les flammes qui l'entourent, le sang couler de ses yeux, ses lèvres, son regard fier se vider peu à peu de la vie si précieuse qu'il contient.

Ça ne dure qu'une fraction de seconde mais c'est suffisant pour animer la boule qui se terre au creux de mon estomac. Finalement, après onze seconde et un gros effort sur moi même pour ne pas fracasser ce petit visage à coup de mallette en cuir, je me décide à prendre la parole.

-Perspicace. Un problème avec les étrangers ?

Merde, pourquoi je pose une question moi ? Je m'en fiche de sa réponse. Je veux juste qu'elle se barre. Je veux rentrer à l'hôtel. Je veux m'allonger sur mon lit et répondre enfin à leur douce mélodie. Je veux...je ne veux pas me transformer en monstre.

Je laisse tomber la malle sur le sol, elle fait un bruit sourd, mais je ne m'en préoccupe pas vraiment. Le contenu est bien protégé. L'une de mes mains vient pincer l'arrête de mon nez, comme pour chasser la migraine qui, je le sais, ne va pas tarder. Mon autre main, libre désormais, se serre et se desserre compulsivement. Onze fois.

A la onzième je reprend, en lui faisant face.

-Ecoute gamine. Tu supposes beaucoup de choses. Mais si tu es si maligne tu ferais mieux de dégager. Tout de suite.

Avant que je ne te fasse du mal. Avant qu'elles ne m'envahissent complètement. Les clients...pour ce soir c'est foutu. Faudra que je pense à les rencontacter. Et a leur fourger ces trois paquets qu'ils demandent pour m'excuser de ce désagrément...ça va encore me coûter cher cette histoire.



Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leslie Hill
avatar
ECRIVAINE

Présence sur le forum : Présente - DC
Lien Fiche :
Fiche Relations :
Fiche Rps :
Messages : 63
Date d'inscription : 19/07/2016
MessageSujet: Re: Une soirée arrosée~ / Leslie Hill   Lun 12 Mar - 19:44
Une soirée arrosée

▬ «Perspicace. Un problème avec les étrangers ? »

Toi ? Un problème avec les étrangers ? Non, bien le contraire. Tu les appréciais bien plus que les londoniens. Mais ça, il n'était pas obliger de le savoir. Lui, il semblait détester tout le monde à part lui-même. Il laissait tomber la malle au sol dans un gros bruit sourd. Un de ses mains vint pincer l'arrête de son nez. Son autre main, elle, se serre et se desserre. Tu comptes bien son geste, qui faisait un total de onze fois. Il te faisais face. Tu devrais avoir peur, mais tu ne le démontres pas comme si tu n'avais aucune émotion. Tu n'étais pas une personne normal et il fallait que tu l'acceptes un jour ou l'autre.

▬ «Ecoute gamine. Tu supposes beaucoup de choses. Mais si tu es si maligne tu ferais mieux de dégager. Tout de suite.» 

Une main sortait de ta poche et se glissait dans ta chevelure blanche. Tu fermais un instant tes yeux avant de les ré-ouvrir pour le regarder d'un regard neutre. Aucun sourire ne s'affiche sur tes lèvres. Une mine sérieuse, comme si le masque venait de tomber. Ta vraie nature.

▬ «Comme tu veux même si ce n'est pas réellement une demande.»

Une idée te traversait l'esprit. Tu la jugeais insensée, mais qu'avais-tu à perdre de plus ? Il était toujours là, donc autant en profiter, non ? Non, ce n'est pas toi, tu n'es pas ce genre de femme et pourtant tu étais prête à prendre ce risque. Qu'est-ce qui clochait en toi ? Tu relâchais tes cheveux tandis que tu contournais le jeune homme touchant le murs de brique qu'il y avait. Une fois vis-à-vis de lui, tu tournais ta tête dans sa direction. Tu le regardais toujours de ton air neutre.

▬ «Je voulais te faire une proposition, mais il me semblerait que tu ne sois pas intéressé.»

C'était l'idée la plus stupide qu'il soit ! Va-t-il vraiment vouloir t'écouter ? Sans attendre une réponse de sa part tu t'élançais dans ton idée, encore une fois, elle était stupide. Allait-il vraiment accepté ? Une chance sur deux. Pile ou face. Tu avais les cartes en main et il était temps que tu jettes ces fameuses cartes pour les mettre en jeu. Tu retirais ta main du murs sans cesser de le regarder. Il y avait vraiment quelque chose qui ne tournait pas rond dans ta tête.

▬ «Je te la fais quand même et ça sera à toi d'accepter ou non.» Tu te tus sentant bien ton coeur battre à la chamade aux creux te ta poitrine. Qu'est-ce que tu fabriquais ?«Je suis prête à payer pour eux puisqu'il semble qu'ils n'ont pas la somme nécessaire et que tu les a laissé au motel sans moyen de savoir s'ils sont restés ou non, mais ils semblent être des gentils toutous et prêt à écouté tout ce que tu leur dis. Tu leur fais croire que tu leur donnes ces paquets, mais tu ne perdras pas d'argent puisque je te les donnerais. Juste à savoir votre prix. Mais ce n'est qu'une idée...»

Tu plissais des yeux le regardant toujours. Voilà, carte sur table. Tu continuais ton chemin comptant dans ta tête le nombre de secondes qu'il prendrait à te répondre. C'était risquer comme plan, mais tu avais l'argent. Tu étais une noble après tout et tu avais ton père qui pourrais t'aider en cas de besoin.

ft. Alexandre Darques


So you say I'm complicated
That I must be outta my mind, but you've had me underrated, rated, rated
What's wrong with being, what's wrong with being. What's wrong with being confident?What's wrong with being, what's wrong with being.What's wrong with being confident?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre Darques
avatar
TRAFIQUANT

Présence sur le forum : Présent - DC
Lien Fiche :
Messages : 14
Date d'inscription : 28/01/2018
MessageSujet: Re: Une soirée arrosée~ / Leslie Hill   Ven 16 Mar - 14:58
Une soirée arrosée~
Elle me gonfle. Quoi je l'ai déjà dit ? Ben dites vous qu'à chaque fois que je me répète c'est qu'elle en rajoute une couche. Au point que je vais finir par exploser. Elle fait sa grande, à me regarder de haut. Si elle pense que parce que c'est une femme je vais me retenir de cogner elle se fout le doigt dans l'oeil, bien profond. En plus je ne pige rien à ce qu'elle raconte.

▬ «Comme tu veux même si ce n'est pas réellement une demande.»

De quoi ? Qu'est-ce qui n'est pas une demande ? Ce que je veux moi ? La paix ! C'est pas compliqué pourtant si ? Pouvoir ne serait-ce qu'une journée rester au pieu avec ma bouteille et moi même. Mais non, on vient d'arriver alors il faut se taper les nouveaux clients à démarcher, les potentiels assistants à former et les obstacles à éliminer. Bien sûr je suis le premier au turbin, jamais personne n'avait été envoyé à Londres avant par eux.
Elle me tourne autour, comme les requins, où les autres bestioles. Elle cherche quoi ? A m'intimider ? Où alors elle pense que bouger fait d'elle une cible moins facile. Oh et puis merde, je ne vais pas me tordre le cerveau dans tous les sens, de toute façon je ne trouverais pas la solution. Même si on me l'écrivait noir sur blanc. Par contre son regard...genre je ne suis pas là. Je sens les flammes commencer à se réveiller alors que mes yeux eux se glacent de plus en plus. Elles brûlent, réclamant leur dose de sang, cherchant à sortir.

▬ «Je voulais te faire une proposition, mais il me semblerait que tu ne sois pas intéressé.» 

Déjà que je n'étais pas particulièrement intéressé avant ça, maintenant que je devais lutter contre le feu qui commençait à prendre possession de moi...autant te dire que c'est mort poupée. Mort. Surtout qu'à chaque fois que t'ouvre la bouche ça me plonge encore plus dans la confusion, c'est comme si chaque mot que tu prononces attise le feu qui me ronge. Tu comprends pas hein...normal, moi non plus. Mais suffirait juste que tu la ferme. Ferme la et tire toi. T'as raison j'en ai rien à faire de toi. De tes idées.

▬ «Je te la fais quand même et ça sera à toi d'accepter ou non.»

Elle avait l'air de se parler toute seule. Et en même temps de m'imposer des trucs. Autant dire que ça n'aimait pas à se calmer. Je ferme un instant les yeux, ne plus voir son visage, si je pouvais je me boucherai aussi les oreilles mais j'aurai l'air trop con. A la place je viens prendre mon flingue, le pointant vers le sol.

-«Je suis prête à payer pour eux puisqu'il semble qu'ils n'ont pas la somme nécessaire et que tu les a laissé au motel sans moyen de savoir s'ils sont restés ou non, mais ils semblent être des gentils toutous et prêt à écouté tout ce que tu leur dis. Tu leur fais croire que tu leur donnes ces paquets, mais tu ne perdras pas d'argent puisque je te les donnerais. Juste à savoir votre prix. Mais ce n'est qu'une idée...»
 
Non mais...Déjà comment elle savait tout ça ? Et puis..de quel droit est-ce qu'elle se mêlait de ça ?! Franchement ! Le coup part, faisant voler ses cheveux blanc, tient avec un peu de chance je l'ai peut-être même coloré une partie de ses cheveux en sombre avec la poudre. Finalement je m'avance vers elle, à grandes enjambées.

« Si tu me donnes de l'argent, je te donne de la drogue. C'est ça que tu veux ? Où alors tu veux que je te fasse un autre trou ? »

Je ne pouvais pas l'attraper, par contre mon arme était suffisamment convaincante pour qu'elle arrête de jouer la comédie et qu'elle commence à me prendre un minimum au sérieux. Inspirant profondément je secouais la tête. Heureusement qu'il n'y avait pas onze balle dans les armes. Sinon ça ferait un sacré boucan.

Tiens...maintenant je suis sûr que mes deux idiots sont partis. Plus qu'elle.

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leslie Hill
avatar
ECRIVAINE

Présence sur le forum : Présente - DC
Lien Fiche :
Fiche Relations :
Fiche Rps :
Messages : 63
Date d'inscription : 19/07/2016
MessageSujet: Re: Une soirée arrosée~ / Leslie Hill   Jeu 22 Mar - 4:10
Une soirée arrosée

Un coup de feu retentit dans l'air. Tu te figeais instantanément tandis que la balle frôlait ta joue et fit voler tes cheveux. Un filet de sang coulait le long de ta joue. Qu'est-ce qu'il venait de faire ? Utiliser son arme tandis qu'il y a des habitations aux alentours, était-il fou ? Tu posais tes doigts sur la blessure récente et observait le sang sur tes doigts. Il fallait que tu te calmes avant de commettre une grosse bêtise, comme appeler Lucian. Il ne fallait pas. Il fallait qu'il reste en dehors de cette situation. Tu étais embarquée toute seule et tu allais t'en sortir seule. Il s'approchait de toi et à grandes enjambées.  

▬ «Si tu me donnes de l'argent, je te donne de la drogue. C'est ça que tu veux ? Où alors tu veux que je te fasse un autre trou ?»

▬ «Je m'en fiche.»

Dis-tu d'un ton assez sec. Ça ne te ressemblait pas. Tu ne te reconnaissais pas et ça te terrifiait d'une certaine façon. Tu fermais ton poing venant à te tourner vers l'homme qui c'était rapproché.  

▬ «Je voulais te donner l'argent pour me faire pardonner de t'avoir fait perdu ton temps. Ce n'est pas une raison de tirer sur le gens. Un simple non m'aurait suffit.»

Ton regard froid se posait sur lui. Être une Lady avec ce genre d'homme ? Impossible et encore là tu te retenais. Dans quoi étais-tu embarquée encore ? Il se prenait pour qui ? Tu détestais ce genre d'homme, mais tu t'attendais à quoi ? Tu inspirais silencieusement pour te calmer, mais tu n'y arrivais pas, malheureusement. Tu serrais des dents ne cessant pas de le regarder, il fallait que tu partes, que tu t'éloignes avant de perdre totalement les moyens. Sans t'excuser tu pivotais sur toi-même et tu continuais ton chemin, dans un rythme assez rapide. Tu allais perdre les moyens. Tu tournais un coin d'une ruelle et tu vins à t'adosser contre celui-ci prenant ta tête entre tes mains.  

ft. Alexandre Darques


So you say I'm complicated
That I must be outta my mind, but you've had me underrated, rated, rated
What's wrong with being, what's wrong with being. What's wrong with being confident?What's wrong with being, what's wrong with being.What's wrong with being confident?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre Darques
avatar
TRAFIQUANT

Présence sur le forum : Présent - DC
Lien Fiche :
Messages : 14
Date d'inscription : 28/01/2018
MessageSujet: Re: Une soirée arrosée~ / Leslie Hill   Ven 23 Mar - 11:14
Une soirée arrosée~
Je serre la crosse de l'arme au creux de ma main. Cette crosse qui en a tué d'autres. Ma tête me hurle que c'est une gamine, alors que les flammes me susurrent qu'elle n'est qu'un corps parmi tant d'autres. On est si nombreux, une personne de plus où de moins ça ne doit pas faire grande différence si ?

En tout cas maintenant elle savait dans quoi elle avait mis les pieds. Il faut toujours pousser les gens à bout pour qu'ils se rendent compte de leur bêtise. Fatiguant. Je sens mes mains trembler alors que je me mord la lèvre inférieure. Arrivé à proximité de la fille j'attends sa réponse. Si elle veut se shooter alors j'ai ce qu'il faut. Elle peut même se faire un allé simple pour le septième ciel, rien à foutre.

▬ «Je m'en fiche.»

Ce n'est pas une réponse. Bien sûr, je m'attendais à quoi ? A ce qu'elle se mette à pleurer ? Cette fille n'est pas nette. J'observe son poing fermé un rictus mauvais apparaissant sur mes lèvres. Alors quoi, elle va me frapper la minette ? Essaye un peu pour voir. Tu poses la main sur moi et les flammes vont te faire regretter le jour de ta naissance. Sans même que j'ai besoin de lever le petit doigt. Mais, même si la tension est à son comble, elle ne tente rien.

▬ «Je voulais te donner l'argent pour me faire pardonner de t'avoir fait perdu ton temps. Ce n'est pas une raison de tirer sur le gens. Un simple non m'aurait suffit.» 
Un rire, bref, rauque. C'est la meilleure ça.

« Je ne fais pas l'aumône. »

Et puis quoi encore. Lui laisser le pouvoir. Le sentiment qu'elle m'a sauvé la mise. Elle a déjà un sacré melon la gamine. Il est temps que tu redescendes sur terre ma grande. Il y a des milieux qui ne sont pas fait pour se côtoyer. Le tien et le mien c'est le parfait exemple. T'as qu'à écrire ton bouquin sur ça. L'incompatibilité du monde de la rue et de celui de la noblesse. Ouai..enfin pas sûr que ça se vende. Les bourgeois n'aimaient pas trop qu'on critique leur mode de vie, où qu'on leur parle des bouseux qui vivaient en bas de chez eux. C'est plus pratique de fermer les yeux.

Je soutiens son regard. Sans sourire. L'arme toujours au poing. Elle n'attend qu'une chose pour se dresser et loger une balle entre ses deux yeux. Je sais que si je lève le bras, le coup partira. Alors je me force à rester sage. Vers mon pied. Ça évite les accidents. Finalement, j'ai gagné. Elle me tourne le dos et s'en va. Bien. Très bien.
« C'est ça. Retourne dans les jupons de papa et maman. »

Bon ok. C'est puéril. Mais ça fait du bien. Je range l'arme encore chaude contre mon flanc en effleurant mon couteau émoussé. Mes yeux se ferment un moment à ce contact rassurant. J'hésite un moment, passant mon pouce sur le fil de la lame. Avant de renoncer. Pas maintenant. Restant immobile un instant, je renonce à l'idée de retourner au motel. Et me dirige vers chez moi.

Spoiler:
 

 

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leslie Hill
avatar
ECRIVAINE

Présence sur le forum : Présente - DC
Lien Fiche :
Fiche Relations :
Fiche Rps :
Messages : 63
Date d'inscription : 19/07/2016
MessageSujet: Re: Une soirée arrosée~ / Leslie Hill   Ven 23 Mar - 22:55
Une soirée arrosée

▬ «C'est ça. Retourne dans les jupons de papa et maman.»

Sa voix t'atteint ce qui te fit perdre davantage tes moyens. Il ne fallait pas que tu tombes dans son piège, ni te mettre au même niveau que lui. Tu allais échouée en tant que Lady, mais ça il s'en foutait, car il ne faisait pas partit de la noblesse. Il ne pouvait pas comprendre. Il ne savait pas qui tu étais, ni ce que tu as endurée pendant vingt-quatre années de ta vie. Misérable vie si tu peux songer ainsi. Il n'essayait même pas de te suivre, ce qui était une bonne chose au fond. Tu touchais la blessure sur ta joue, celle-ci avait cessée de saigner. Tu essuyais le sang grâce à un mouchoir que tu sortais de ta poche.

▬ «Quelle idiote que je fais... Voir qu'il allait accepté... J'ai vraiment tout gâcher...»

Tu esquissais un bref sourire avant de te mettre à rire. C'était plus fort que toi. Tu glissais ton index sur tes lèvres, laissant ton doigt glisser le long de ton menton ainsi que ton cou ayant cesser de rire.   

▬ «Intéressant... Nos chemins se recroiseront c'est sûr.»

Tu murmurais ces paroles tout en continuant d'esquisser un sourire. Tu quittais finalement ta cachette venant à passer devant une ruelle. Tu t'arrêtais observant les deux ombres se battre, à sang. Tu vins te cacher rapidement pour ne pas te faire griller. Cette fois-ci tu useras de prudence. Tu n'écoutais guère ce qu'ils disaient, mais tu assistais à cette bataille. Tu enregistrais chaque coup, chaque geste. Ils continuaient. Ils se bagarraient comme deux chiens enragés. Magnifique à voir ! Tu ignores le pourquoi ils se battaient, mais c'était toujours ainsi dans ce milieu, n'est-ce pas ? L'un deux tombaient sur le sol et l'autre sortait une arme et tirait directement à la tête de l'homme à terre. Tu te mordais la lèvre inférieur voyant que l'homme en vie quittait la scène de crime en courant. Tu poussais un soupir avant de quitter à ton tour les lieux. Il fallait que tu agisses vite en t'éloignant rapidement. Personne ne devait savoir que tu étais ici. Tu trouvais, à ton bonheur, une calèche qui allait te conduire jusqu'à chez toi en moins de deux. Une soirée assez mouvementée. Cette soirée fût une échec, tu ne pouvais qu'en vouloir à toi-même. Tu avais voulu aider cet homme pour les ennuis que tu avais causé, mais il en voulait pas... Tant pis, qu'est-ce que tu aurais pu faire d'autres ? Rien. Tel est la vie. La calèche arrivait à destination. Tu remerciais le chauffeur, le payant au passage avant d'entrer chez toi soufflant doucement. Tu retirais ton manteau croisant le regard de Daisy, qui était inquiète. Tu fis signe qu'elle reste à sa place tandis que tu regagnes ta chambre. Tu te laissais tomber sur ton lit observant le plafond gardant un sourire sur tes lèvres.

ft. Alexandre Darques


HRP:
 


So you say I'm complicated
That I must be outta my mind, but you've had me underrated, rated, rated
What's wrong with being, what's wrong with being. What's wrong with being confident?What's wrong with being, what's wrong with being.What's wrong with being confident?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre Darques
avatar
TRAFIQUANT

Présence sur le forum : Présent - DC
Lien Fiche :
Messages : 14
Date d'inscription : 28/01/2018
MessageSujet: Re: Une soirée arrosée~ / Leslie Hill   Lun 26 Mar - 13:19
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Une soirée arrosée~ / Leslie Hill   
Revenir en haut Aller en bas
 

Une soirée arrosée~ / Leslie Hill

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Soirée arrosée ou folleries d'adolescentes ? feat. Elizabeth
» Une soirée bien arrosée. (Terminé)
» Soirée arrosée [Gaby Chou <3]
» 05. Sans alcool la fête est plus folle ! // Ally.
» (#2043) soirée arrosée, matin embrouillé, rendez-vous oublié (morgenroth brothers)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
  :: Le temps d'un craquement :: Rps Terminés-