Partagez | 
 

 Higwhay to hell

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Alexandre Darques
avatar
TRAFIQUANT

Présence sur le forum : Passage une fois par jour
Messages : 13
Date d'inscription : 28/01/2018
MessageSujet: Higwhay to hell   Dim 28 Jan - 12:39

Alexandre Darques


Nom complet : Alexandre Etienne Adrien Darques
Surnom(s) : Alex, Capt’ain, Flamme (connu uniquement par les membres de son gang ou les intimes), Barjo (mais on ne lui dit pas en face), Monstre
Titre : /
Genre : Homme
Espèce : Humaine à ce qu’il en sait
Age : 33 ans
Date de naissance : 20 août
Lieu de naissance : Bretagne
Origine / nationalité : Française
Langue(s) connue(s) : Français, Anglais
Religion : Rapport particulier à la religion, il n’entrera jamais dans une église et fuit tout ce qui peut avoir rapport à Dieu ou à la religion, si on l’y force cela à des conséquences assez désastreuses et le fait partir en crise.
Groupe : Criminel
Occupation/Métier/Etudes : Trafiquant, revendeur de drogues et d’armes, transporteur
Résidence : Un appartement du côté de Brixton, ce n’est pas lui qui paye le loyer ni qui s’occupe de tout ça.

PHYSIQUE.


Joué par : Credo DMC / Matt Cedeno
Taille : en 1m86
Poids : en 75 kg
Type anthropologique : Caucasien
Couleur de peau : Légèrement hâlée, elle est recouverte d’un tatouage figurant des flammes et de nombreuses stries blanches
Cheveux : Mi-long, arrivant aux épaules lorsqu’il les laisse pousser, brun et raides. Il porte un bouc et il lui arrive de se laisser pousser la moustache également.  
Yeux : En amande, marron presque noirs, ce qui lui donne toujours l’air en colère
Visage : Anguleux avec une mâchoire carrée
Nez : Proéminent, un peu écrasé à cause d’un mauvais coup qu’il a reçu
Lèvres : Fines, la lèvre supérieure est presque invisible
Voix : Fort accent français dont il n’arrive pas à se débarrasser. Il parle d’une voix forte qu’il n’arrive pas à maîtriser, parler doucement et chuchoter ne font pas partis de ses compétences
Expression naturelle : Renfrogné et en colère
Silhouette : Bien dessinée, son torse est large et ses bras puissants. Ses jambes sont grandes
Musculature : Assez bien développé de ce côté-là, il continue de s’entraîner pour ne pas perdre et pour continuer à vivre
Démarche : Assurée, il fait de grandes enjambées et a toujours l’air de savoir où il va et ce qu’il fait
Signes distinctifs : Tatouage en forme de flamme qui recouvre l’ensemble de son corps (mais qui n’est visible que lorsqu’il se déshabille ou remonte ses manches), marques de scarifications, d’anciennes traces de coups dans le dos
Santé : Santé mentale vacillante, il lui arrive de voir quelqu’un qui n’est pas vraiment là, il a également un problème que personne n’a jamais réussi à déterminer et qui entrave sa communication avec les autres. Il ne les comprend pas.
Style vestimentaire : Autrefois il ne portait que du noir, maintenant c’est du blanc. Ses vêtements ressemblent à un uniforme, pantalon ajusté, chemise et veste longue. C’est ce qui lui vaut son surnom de Capitaine. Il ne quitte jamais ses bottes noires et est toujours tiré à quatre épingles.  Sous sa veste, sa chemise est faite de telle sorte qu’il peut facilement en relever les manches.
Comment il se trouve ? Faible, insignifiant, dangereux pour les autres
Comment le trouvent les autres ? Imposant, calculateur, dangereux, incompréhensible
Autres : Il porte toujours sur lui un long couteau émoussé et ne supporte pas qu’on le touche, il se coupe lorsque la discussion ne le concerne plus où qu’il a perdu le fil où qu’il ne sait pas quoi faire

Apparence alternative ? Pour le moment rien


CARACTERE.


Personnalité : Défauts : Taciturne, difficulté à comprendre les autres, à interagir avec eux, colérique, accès de violence fréquent, ne présente pas de remords ou de regrets, peu bavard, n’aime pas se répéter, désobéissant, peu confiant
Qualités : Fidèle, indépendant, débrouillard, combatif, dynamique, efficace
Tempérament habituel : Nerveux et sanguin, il est généralement de mauvaise humeur et réagit vigoureusement aux changements.
Comportement avec inconnus : Peu bavard, il les observe et les juge un long moment avant de décider de les approcher ou non, il se montre méfiant et ne fera pas le premier pas. Il ignore la plupart des inconnus.
Comportement avec proche : Fidèle, mais peu bavard, il ne laissera pas voir que vous comptez pour lui. Il lui arrivera de râler encore plus sur ses proches que sur des inconnus.
Goût : aime : les couteaux, les armes, la drogue (même s’il en consomme moins du fait de ses responsabilités), le silence / n'aime pas : l’obscurité, les religieux, les contacts et les marques d’affections, qu’on lui fasse remarquer qu’il est différent, former des nouveaux membres
Hobbies : tailler des objets, se couper les bras où les cuisses et voir combien d’entailles il peut supporter, courir longtemps, tester la marchandise des concurrents
Ambitions/But : Regagner sa liberté, comprendre pourquoi il est encore en vie, se débarrasser de ses flammes
Peurs : que les flammes gagnent et finissent par le détruire
Secrets : Il est persuadé que des flammes courent dans ses veines et que c’est pour cette raison qu’il est mauvais, il ne supporte plus qu’on parle de Dieu et a une peur panique des serpents
Echecs : Il n’a pas pu sauver son frère ni sa maman (et se tient responsable de leur mort), tout comme il a assisté au meurtre de son ancien gang, il n’arrive pas non plus à se débarrasser des flammes, malgré toutes ses tentatives
Réputation : Dangereux, c’est un homme d’affaire avec lequel on ne peut pas jouer. Si jamais vous tentez de le tromper, ou si vous le mettez en colère, il en va de votre vie et de celle de votre commerce. Il a pourtant la réputation de savoir se contrôler, gardant ses accès de folies pour quand il est seul chez lui.


ABILITE.


Capacités : Il est endurant, grâce à son entraînement et manie bien les armes mais rien d’exceptionnel.

Armes : Un revolver, une longue épée qu’il porte au côté gauche


RELATIONS.


FAMILLE : Son père Etienne Darques est encore en vie actuellement. Ils n’ont plus de lien (voir histoire). Sa mère et son petit frère sont morts. Il ne possède pas d’autre famille.
AMOURS / AMANTS : Personne puisque personne ne peut le toucher sans souffrir.
COLLEGUE/CAMARADE : Les membres de son ancien gang : Vick, Charlie et Renald, ainsi que d’autres. Mais c’est avec ces trois qu’il a appris le maniement des armes, et qu’il a réussi à se contrôler peu à peu. Les voir mourir fût une terrible épreuve qui le transforma définitivement.
CONNAISSANCES :  Il ne connait encore personne dans ce pays mis à part les nom qu’il reçoit sur les lettre avec les colis qu’il doit livrer. Et il n’a pas particulièrement envie de lier connaissance. Il sait qu’un jour il devra recréer un gang, où faire partie d’un gang existant mais pour le moment on le laisse tranquille.

HISTOIRE.


1- Enfance
Ok ok. J’vous explique. Enfin..ce que j'en sais moi. Me demandez pas de deviner ou de trouver un sens à des trucs qui n'en ont pas. J’suis nul à ce jeu.

Je m'appelle Alexandre Étienne Adrien Darques. Jamais pu retenir mon nom complet. Maman m'appelait Alex, papa criait Alexandre et mon petit frère était beaucoup trop petit pour parler. Pratique.

Depuis mon arrivée on sait que je ne suis pas normal. C'est papa qui la dit. Il dit que je suis bête. C'est vrai que je ne joue pas beaucoup avec les autres enfants. Je ne les comprends pas. Ils pleurent quand j'essaie de jouer et se moquent de moi. Papa doit avoir raison. Je suis trop bête pour les gens. Alors j'ai décidé de ne pas les embêter. Je reste avec maman. Ma douce maman qui me sourit toujours et qui sent bon la vanille.

Mais ça ne plaît pas à Papa. Il dit que ce n'est pas normal. Que je ne dois pas rester tout seul et sourire bêtement au vide. Alors il fait venir des gens à la maison. Des enfants. J'ai beau essayé ils repartent toujours en pleurant. Je crois que papa est en colère.

Et puis un jour il m'a expliqué. Il était très très en colère. Je ne sais pas pourquoi. J'étais dans la cuisine avec maman on faisait des confitures. Ça sentait bon. Et papa est entré. Il m'a prit par le bras et ma emmené au grenier. Maman a criée elle lui a dit que ce n'était pas de ma faute. Que je ne savais pas. Mais il n'a pas écouté. Il m'a enfermé dans le grenier et est redescendu crier sur maman. J'ai collé mon oreille sur le plancher et j'ai entendu.

“Ce gamin est pourri de l'intérieur. Il y a des flammes en lui. Je vais le purifier.”

Maman pleurait. Et moi je me suis assis en regardant mes bras. Des flammes? C'est pour ça que je faisais peur aux autres enfants. C'est pour ça que papa ne voulait pas me faire de câlins. J'ai commencé à gratter mon bras encore et encore. Si je fais sortir les flammes papa sera content et maman arrêtera de pleurer.

Papa n'est pas remonté au grenier ce soir là. Quand il a fait noir, j'ai entendu maman chuchoter à travers le plancher. Elle me demandait si ça allait et me disait de ne pas m'inquiéter. Je me suis allongé sur le sol pour mieux entendre sa voix et je me suis endormi. Certain que papa serait content de voir que j'ai commencé à éliminer les flammes.

Papa n'a pas été content.

2- Début de l’enfer
Il est revenu aujourd'hui. Tant que je ne suis pas guéri je ne peux plus voir maman ni mon petit frère. C'est dangereux il a dit. Je ne veux pas que maman et petit frère tombent malade à cause de moi. Alors je gratte mes bras pour guérir plus vite. Mais ça n'a pas l'air de fonctionner.

Papa a décidé de demander de l'aide. Il m'a fait mettre mes habits du dimanche. Une chemise blanche et un pantalon de toile et on est allé à l'église. Je n'aime pas l'église. Ils me font peur. La bas il n'y avait que le pasteur et son assistant. Je ne comprenais pas. Le pasteur a posé une main sur l'épaule de papa en lui disant que tout allait bien se passer. Puis ils m'ont attaché sur l'hôtel. J'ai hurlé. Papa a frappé. Il a dit qu'on ne criait pas dans la maison de Dieu. Mais moi j'avais peur. Surtout quand ils ont sorti les serpents.

“Si le mal est en lui le serpent mordra.”

Ils ont recommencé encore et encore. Devant les fidèles. Sans eux. Avec le temps j'ai réussi à retenir mes cris. Des cris qui viennent du démon. Mais pas les larmes.

A chaque fois le serpent mordait.

3- Nouvel essai
Un jour, je devais avoir douze ans. Papa a arrêté de m'amener à l'église. Il a dit à maman que ça ne servait à rien. Qu'il allait me guérir lui même. Chaque soir en rentrant du travail il me faisait descendre à la cave pour me donner mon traitement.
Le traitement était tout simple. Il fallait faire sortir les flammes qui étaient en moi. Le mal. Alors papa utilisait soit une ceinture, soit un couteau. Et je devais compter. Jusque onze. Si je me trompais, si j’allais trop vite, on recommençait. Il fallait que ce soit onze. Rien de plus, rien de moins. Quand il avait terminé, il me laissait à la cave jusqu’à l’heure du repas. Puis je devais aller dormir au grenier. Je n’avais toujours pas le droit de toucher mon petit frère, ni maman. Pourtant j’aurai aimé la serrer contre moi. Sentir son parfum de vanille encore une fois. Mais c’était trop dangereux pour elle.

Cela a duré, encore et encore. Papa et maman criaient de plus en plus. Et quand papa n’était pas à la maison, maman passait beaucoup de temps à pleurer. Comme mon petit frère. Moi je n’avais pas le droit de sortir. Je devais rester au grenier, pour ne pas rendre les autres malades. Alors quand maman est venu me parler ce jour là, je n’ai pas compris. Elle pleurait, et elle passait ses doigts à travers un trou dans le plancher. J’avais tellement envie de la toucher. De sentir sa main contre ma joue. Je lui ai demandé si je pouvais, juste la toucher et elle m’a dit oui. Elle m’a demandé pardon, alors que je posais mon visage contre ses doigts. Elle m’a expliqué qu’elle ne pouvait pas ouvrir, que papa avait mis un cadenas sur la porte. Mais ce n’était pas grave. Elle m’a dit qu’elle s’excusait et que je devais m’occuper de mon petit frère. Je n’ai pas compris. J’étais tellement content de pouvoir sentir ses doigt, son parfum que je n’ai pas bien écouté.

Quand papa est rentré ce soir ça a été terrible.

Ce que je n’avais pas compris. C’est que maman avait prévu de partir. Et quand papa l’a vu, il a tout de suite compris que c’était à cause de moi. Parce que je l’avais touché. Il est venu me chercher et m’a jeté en bas des escaliers. Mon petit frère n’arrêtait pas de pleurer. Mais maman n’était plus là pour le prendre contre elle et moi je n’avais pas le droit de le toucher. Papa m’a fait descendre à la cave. Il avait les yeux rouges et des veines qui sortaient au niveau de son visage. Il faisait peur. Il n’a pas essayé de faire sortir les flammes ce soir là. Il s’est contenté de me laisser à la cave. Et est remonté en hurlant.

J’ai essayé de faire mon traitement moi même. Peut-être que si les flammes disparaissent..maman va revenir.

4- Départ
Ca n’a pas marché. Maman n’est pas revenue. Mon petit frère est malade. Il pleure tout le temps ce qui énerve papa. Je pense qu’il est malade. Mais papa dit que c’est un test de Dieu. Si petit frère ne s’en sort pas c’est qu’il ne mérite pas de vivre. En attendant papa s’occupe de moi. Il a repris le traitement. Mais maintenant, comme maman n’est plus là, je dois la remplacer. Alors je tiens le couteau et je me coupe pendant qu’il me soigne autrement.

Je ne comprends pas pourquoi mon corps réagit. Papa était fâché au début. Il a dit que c’était la preuve que le démon était en moi. Que je ne faisais pas assez d’efforts pour guérir. Peut-être qu’il a raison.

Les mois se sont écoulés, petit frère n’allait pas mieux. Et un jour, papa est rentré très tard. Il s’est fâché sur moi, sur petit frère qui continuait de pleurer encore et encore et il nous a enfermé à la cave. Je regardais le bébé qui tremblait. Il avait besoin de moi. Mais je ne pouvais pas le toucher, j’allais lui faire du mal avec les flammes. Pourtant maman m’a demandé de m’occuper de lui...je ne savais pas quoi faire.

Quand j’ai enfin trouvé le courage de m’approcher et de le prendre dans mes bras. Il ne pleurait presque plus. Trop épuisé. J’ai essayé de le faire réagir. De lui parler et j’ai commencé à compter ses respirations. Une...allez petit frère, bats toi, Dieu ne veut pas encore de toi avec lui...deux...trois...allez encore un effort...quatre...papa va arriver...cinq...s’il te plaît..maman ne va pas être contente si tu t’en va...six...sept...c’est bien continue...huit...Les respirations suivantes étaient plus espacées. Je ne sais pas si c’était bien ou mal. Je tendais l’oreille, pour ne pas en rater. Neuf...dix...onze...Dou..onze..petit frère. Allez juste une..encore une dernière. Ne me laisse pas…

5- Sauvé ?
Les hommes sont arrivés deux jours plus tard. Ils avaient retrouvé papa complètement ivre sur un trottoir et ce sont les membres de l’église qui les ont informés de notre existence. J’avais posé mon petit frère dans un coin de la pièce. Persuadé que j’étais le responsable de sa mort. Et lorsqu’ils s’approchèrent pour me prendre je hurlais. J’avais 16 ans.

J’ai passé beaucoup de temps dans la grande maison. Un asile qu’ils appellent ça. Attaché au lit parce que je ne pouvais pas m'empêcher de me couper avec tout ce qui venait. Ils ne comprenaient pas. Les flammes..il fallait que je les fasse sortir. Elles me brûlaient de l’intérieur quand je restais trop longtemps à ne rien faire. J’avais un voisin dans la chambre, un autre garçon, plus vieux. Qui passait beaucoup de temps à me regarder. Je ne sais pas pourquoi il me regardait. Je m’en fichais.

Un jour, d’autres garçons sont venus. Ils ont prit mon voisin de chambre et sont partis. Au moment de partir, mon voisin s’est tourné vers moi et il m’a libéré. Alors...je l’ai suivi. Je ne savais pas quoi faire d’autre de toute façon.

Ils faisaient tous partis d’un gang. Trafique de drogue et d’armes. Ils m’ont appris à me servir de n’importe quelle arme, à reconnaître chaque drogues à l’odeur, au goût. Ils ont appris à ne pas me toucher. A m’enfermer lorsque je partais en crise. Ils m’ont aidé à me faire tatoué. On a survécu comme ça. Notre job c’était de convoyer la marchandise, de la récupérer et de tuer ceux qui nous mettaient des bâtons dans les roues. On s’habillait en noir

Ca m’allait. Jusqu’au jour où ils ont débarqué. Je ne sais pas qui ils étaient. Un gang concurrent probablement. J’étais devenu connu à l’époque. Les tatouages, l’allure..on savait que j’étais dangereux et que les coups ne m’arretaient pas. C’est pour ça qu’ils ne m’ont pas frappé. Ils ont utilisé un mélange de dopamine et kétamine. Bien trouvé. Ce truc vous paralyse des pieds à la tête en vous laissant conscient. Impossible de fermer les yeux, de se boucher les oreilles.

J’ai vu chaque membre de mon gang se faire réduire en bouillie. Sous mes yeux. Impuissant. Et la voix de papa résonnait dans ma tête. C’est ta faute.

6 – Raté
Ils m’ont emmené. Ils ont fait des trucs..que je ne comprends pas. Mais ils ne m’ont pas tué. Je suis un idiot, alors je crois qu’ils pensent pouvoir se servir de moi. Mais je ne sais pas comment et pourquoi. Ils m’ont juste laissé mon couteau émoussé. J’ai passé quatre mois sur la table d’opération. A subir des injections, et des trucs plus où moins étranges. Je ne sais pas ce qu’ils cherchent. Ni s’ils ont trouvé.

Quand ils en ont eu assez (où alors ils ont trouvé) ils m’ont donné des nouveaux vêtements. Blanc, je n’avais plus le droit de mettre du noir. Et puis je suis allé sur un bateau. Et ils m’ont envoyé en direction d’un endroit que je ne connais pas. Avec dans les deux valises qui m’accompagnent des petits sachets pleins de cachets blancs. Je ne sais pas exactement ce que je dois faire, probablement écouler le stock. Trouver les personnes qui s’occupent de la marchandise...On verra bien.

Tout ce que je sais c’est que je suis encore en vie.

VOUS.


Moi~ Je suis moi, j’ai mon âge et je Rp depuis pff 7 ans je crois. Peut-être plus. Je suis fan de guimauve et de bisounours et légèrement schizophrène sur les bords. Le souci étant que ce n’est pas toujours moi qui ait le contrôle du coup. Mais nous le vivons bien.


Dernière édition par Alexandre Darques le Lun 29 Jan - 14:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noah Jones
avatar
CHASSEUR DE PRIMES

Présence sur le forum : Omniprésent
Lien Fiche :
Fiche Relations :
Fiche Rps :
Messages : 160
Date d'inscription : 10/09/2017
Localisation : Londres

Votre personnage
Espèce: Humain à Capacités
Jauge d'âme:
300/1000  (300/1000)
Jauge de Puissance:
450/1000  (450/1000)
MessageSujet: Re: Higwhay to hell   Lun 29 Jan - 0:49
Ô ! Un criminel !!  

Bienvenue à toi !
Bon courage pour finir ta fiche. (qui me semble pas mal aboutie déjà)
Et si tu as besoin, le staff et ses habitants sont là.  


I do not fear death. I only fear that my rage will disappear over time.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nora Orchard
avatar
GARDIENNE

Présence sur le forum : Présente
Lien Fiche :
Fiche Relations :
Fiche Rps :
Messages : 252
Date d'inscription : 03/02/2016
Age : 21
Localisation : Forêt

Votre personnage
Espèce: Loup-garou
Jauge d'âme:
250/1000  (250/1000)
Jauge de Puissance:
200/1000  (200/1000)
MessageSujet: Re: Higwhay to hell   Lun 29 Jan - 1:24
Je te souhaite la bienvenue parmi (les fous) nous Very Happy
Comme l'a si bien dit Noah bon courage pour finir ta fiche et si tu as des questions n'hésite pas ^-^
Je sens que je vais adorée ton personnage



☽ I'm a wolf. Only the moon control me. ☾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre Darques
avatar
TRAFIQUANT

Présence sur le forum : Passage une fois par jour
Messages : 13
Date d'inscription : 28/01/2018
MessageSujet: Re: Higwhay to hell   Lun 29 Jan - 14:57
Re~

Je pense que je suis prêt à passer sous votre jugement.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ciel Phantomhive
avatar
CHIEN DE LA REINE

Présence sur le forum : Présent
Lien Fiche :
Fiche Relations :
Fiche Rps :
Messages : 186
Date d'inscription : 30/08/2014

Votre personnage
Espèce: Humain
Jauge d'âme:
300/1000  (300/1000)
Jauge de Puissance:
50/1000  (50/1000)
MessageSujet: Re: Higwhay to hell   Lun 29 Jan - 16:16

“Criminals,  that's my business ”



Je trouve cette fiche particulièrement complète, je ne vois aucun problèmes particulier

Tu es validée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Higwhay to hell   
Revenir en haut Aller en bas
 

Higwhay to hell

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Welcome in Hell... [Ali & Ysi ]
» 05. What the hell are you waiting for.
» Welcome Hell
» Drag Me To Hell
» Gates Of hell " La porte des Enfers

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
  :: Administration de Londres :: Les Londonniens. :: Gestion des Fiches :: Complètes.-