Partagez | 
 

 « Words & Ideas can change the world. » ♦ Leopold

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Leopold
avatar
SORCIER DU CERCLE

Présence sur le forum : Présent - DC
Lien Fiche :
Fiche Relations :
Messages : 19
Date d'inscription : 15/10/2017

Votre personnage
Espèce: Mage
Jauge d'âme:
500/1000  (500/1000)
Jauge de Puissance:
500/1000  (500/1000)
MessageSujet: « Words & Ideas can change the world. » ♦ Leopold   Dim 15 Oct - 22:46

LEOPOLD


Nom complet : Léopold, Georges, Duncan, Albert, de Saxe-Cobourg-Gotha
Surnom(s) : Beaucoup l'appelle simplement Leo
Titre : Prince du Royaume-Uni, Duc d'Albany, Comte de Clarence, Baron Arklow
Genre : homme
Espèce : sorcier
Age : 36 ans.
Date de naissance :  7 avril 1953 - Bélier ascendant Lion
Lieu de naissance : Palais de Buckingham
Origine / nationalité : anglais
Langue(s) connue(s) :  anglais, français, latin, grec, allemand, italien
Religion : anglicanisme
Groupe : Warlocks  
Occupation/Métier/Etudes : membre du Cercle, protecteur de la communauté des sorciers / A un doctorat en droit civil de l'université de Oxford
Résidence : Montagu House, inspirée par la Renaissance française, résidence palatiale – repaire des sorciers–, dans Westminster.

PHYSIQUE.


Joué par : Dorian Dragon Age
Taille :  1m78
Poids :  67,2 kg
Type anthropologique : caucasien
Couleur de peau :  peau claire
Cheveux : Cheveux noirs, courts, facile à coiffé
Yeux : yeux bleus
Visage : visage allongé, forme triangulaire, pommettes creusées
Nez : nez long légèrement arqué
Lèvres :fines
Voix : Mezzo-soprano, accent anglais, moins typée que certains nobles
Expression naturelle :  calme
Silhouette : ectomorphe, trapèze
Musculature :  légère
Démarche : assurée
Signes distinctifs : grain de beauté dans le coin de l'œil droit, pilosité : moustache et léger bouc sous la lèvre inférieure
Santé : hémophile et épileptique (ecchymoses répétitives sans raisons, hémorragies sans raisons, condition physique très fragile, saignement prolongé après coupures ou coups, certaines convulsions lorsque hémorragie cérébrale légère, dû à sa nature de mage du sang,  il sera très affaibli ces moments-là)
Style vestimentaire : plutôt bien habillé, sur mesure, habit parfois pratique, presque militaire.
Comment il se trouve ? plutôt beau
Comment le trouve les autres ? charmant, bien que l'air très sérieux
Autres : --

Apparence alternative ? --


CARACTERE.


Personnalité : Optimiste / Energie débordante / Force de conviction / soif d'aventure / généreux / spontané / leader / créatif / sincère / loyal / trop idéaliste / impatient / exigeant / agité / romantique / inconscient / autoritaire paternaliste / provocateur / séduisant / organisé / bienveillant / large d'esprit / n'aime pas la vulgarité / supérieur / besoin d'être flatté

Bélier ascendant Lion - ESFJ-T - CONSUL

Tempérament habituel : actif
Comportement avec inconnus : Il est très enthousiaste à faire de nouvelles rencontres et se montrera très curieux
Comportement avec proche :  protecteur et loyal
Goût : les arts, la littérature, les relations sociales (nouvelles), l'aventure et le danger , déteste le protocole, la violence, et l'hypocrisie
Hobbies :   la discussion, lire, les fêtes
Ambitions/But : faire évoluer les mentalités de ce monde et lutter contre l'injustice
Peurs : que sa maladie le rattrape au point de finir alité (ne plus pouvoir bouger)
Secrets : il s'est fait passer pour mort en 1884 à Cannes et cache à présent sa vraie identité
Echecs :  de n'avoir jamais révélé à sa propre mère sa vraie nature et d'avoir feint la mort
Réputation : au sein de la communauté des sorciers, il est très apprécié par sa générosité et sa bravoure, bien que son don soit très controversé pour sa dangerosité par le reste du Cercle. Certains le trouve trop imprudent et téméraire, pour ainsi jouer avec sa vie.


ABILITE.


Capacités : MAGE DE SANG

- Manipulation : contrôle le sang de manière a pouvoir gérer ses déplacements, sa masse, sa vitesse (500 m)
- Transfert : peut transférer une blessure d'une personne à une autre, mais aussi transfuser du sang dans le corps d'un autre
- Altération : peut faire coaguler le sang ou au contraire le rendre beaucoup plus fluide. Il peut aussi le rendre solide et aussi résistant que du métal (500m, sur lui et autrui)
- Sacrifice : rituel qui, pendant que des sorts s'inscrivent dans la peau du mage, permet à d'autres sorciers autour de lui de prendre sa puissance


Armes : avec altération et manipulation peut créer des dagues et des lames de sang figées comme arme.  (Exemple ici)


RELATIONS.


FAMILLE :  Parents : Albert de Saxe-Cobourg-Gotha (mort) & Victoria du Royaume-Uni, Maison de Saxe-Cobourg-Gotha
ANCIENS AMOURS / AMANTS : Femme(mariage) : Hélène de Waldeck-Pyrmont, Amourette de jeunesse : Alice Liddell. Amourette de jeunesse : Frederica de Hanovre. Amour : Alma Breadalbane. Amour : Lillie Langtry. Amour : Mary Baring.
ANCIEN COLLEGUE/CAMARADE : Robert Hawthorn Collins, premier précepteur. John Ruskin son professeur d'art. Henry George Liddell, réverant de son école. Charles Dogson,(lewis caroll) professeur.
ANCIENNES CONNAISSANCES : La plupart de la famille royale et dérivé. L'ancien premier ministre  Lord Beaconsfield avec qui il entretenait un relation de travail mais sans plus. Randall, Lord et chef de Scotland Yard (il connait toute la famille royale)
ENFANTS : Alice et Charles-Edouard (6 ans et 5 ans)

FAMILLE ACTUELLE :  aucune qui ne sache qu'il est en réalité vivant
AMOUR ACTUEL : Personne
COLLEGUE ACTUEL : les membres du cercle et autres sorciers
CONNAISSANCES ACTUELLES : Certains sorciers qu'il a aidé

HISTOIRE.

13h15, 7 avril 1853 : La Reine Victoria accouche enfin de son huitième enfant, et de son quatrième fils. Né à terme, la duchesse de Kent, sa grand-mère, remarque néanmoins rapidement une anomalie chez le bébé. Il semble beaucoup plus petit que le précédant. Beaucoup plus fragile. Deux jours plus tard, l'enfant est malade. La nourrice est rapidement remplacée, croyant simplement à un problème de digestion du lait. Ils étaient encore loin d'imaginer, qu'en réalité le petit prince était spécial. Porteur d'un don, mais aussi d'une malédiction. Un fardeaux qu'il devra porter toute sa vie et que tous prendrait comme la maladie royale. L'enfant fut baptisé le 20 juin, date anniversaire du couronnement de la reine, Leopold George Duncan Albert.

Alors que l'enfant grandit, et bien qu'il soit d'une vivacité et d'une tendresse affective malgré le fait que Victoria avait une préférence notable pour son frère Arthur, les problèmes commençaient déjà à apparaître alors qu'il n'avait que deux ans. L'enfant était très fragile des jambes, et des hématomes apparaissaient régulièrement sur son corps. Mettant cela au compte qu'il était maladroit et très mal élevé, Victoria montra souvent de l'impatience et une certaine irritabilité. Finalement, alors qu'il avait cinq ans, Leopold tomba et se coupa le genou. Bien que la coupure soit très superficielle, le sang ne s'arrêta plus de couler et les parents royaux en furent très inquiets. Les médecins n'avaient aucun remède ni aucune solution à proposer. L'avenir de Leopold s'annonçait sombre... il ne pourrait jamais rentrer dans le service actif et faire ses classes militaires. N'héritant non plus d'aucuns titres, étant le quatrième fils, et n'étant pas amené à régner un jour, c'est là que Victoria prit conscience de la maladie de son fils. L'origine de cette "maladie" leur était totalement inconnue, ils mirent donc cela sur le compte d'hémophilie, maladie déjà reconnue officiellement à l'époque.

L'enfance de Leopold ne fut pas celle de ses frères et soeurs. C'était un enfant très actif, et beaucoup trop téméraire, il était souvent réprimandé pour jouer sans faire attention, et son éducation fut ponctuée de réprimandes pour qu'il ne puisse se blesser en jouant. On lui disait qu'il était malade et qu'il devait faire attention. Mais lui ne comprenait pas pourquoi tout le monde disait maladie. Rapidement, il commença à entrevoir qu'il avait en réalité un don. Mais ce don, il ne le maîtrisait pas encore... si bien que lorsqu'il essaya d'exercer sa magie du sang, il tomba à chaque fois gravement malade.

A ses 8 ans, ses reins commencèrent à saigner, et il urina du sang. Il fut alité pendant très longtemps, et n'osa pas avouer que c'était à cause de lui, parce qu'il avait essayé de manipuler son propre sang dans son corps.

Peu après le décès de son père, alors qu'ils étaient en voyage à Coburg avec sa mère et ses frères et soeurs, il trouva le moyen de se couper le palais avec une plume, voulant essayer de manipuler son sang en dehors de son corps. Mais encore une fois, la plaie ne cessa de saigner, et il perdit énormément de sang. Il mentit, en disant que c'était accidentel. Encore une fois.

Leopold grandit, toujours désavantagé par rapport au reste des enfants, entre plusieurs crises, il essayait d'apprendre à gérer son dons. Mais c'était un long chemin d'apprentissage et très dangereux pour sa santé. Rapidement, il eut des crises d'épilepsies. Ce fut la goutte de trop pour Victoria, qui lui refusa toutes sorties, de peur de le perdre mais aussi pour lui apprendre à rester calme et d'arrêter d'être trop agité et aventurier. Il dû alors se plonger dans les livres, et apprendre tout du monde extérieur, à défaut de pouvoir y aller lui-même.

A dix-huit ans, Leopold était un garçon très intelligent, maîtrisant déjà le latin et le grec, qui adorait Shakespeare, la peinture et les arts. Il savait jouer du piano, de la flûte et de l'harmonium. Il adorait aussi la science. Robert Collins était chargé de son éducation. Il était très difficile car il s'était déjà forgé des opinions, différentes de la plupart de la noblesse, pourtant, ils devinrent rapidement plus amis que élève/professeur, et adorait converser et philosopher.

Leopold ne rêvait que d'une chose depuis des années : étudier à Oxford. Beaucoup savait dans son entourage, mais il n'avait pas le courage de le demander à sa mère, car il savait qu'elle voudrait le protéger coûte que coûte à cause de sa "maladie". Il savait à peu près bien manipuler son sang, à présent, et savait qu'il ne pourrait mourir d'une perte de sang. Il savait bien arrêter un écoulement de sang. Il n'avait pas non plus fait de crise depuis un bout de temps. Il n'avait pas non plus retenté l'exploit de vouloir manipuler son sang à l'extérieur de son corps cela dit. De peur qu'il n'y arrive, et qu'une nouvelle fois on ne l'alite. Il souffrait déjà énormément de ne pouvoir faire de service militaire, de ne pas apparaître en public et surtout de ne pouvoir participer à des bals et soirées mondaines.

Il écrivit finalement par écrit ses motivations et ses envies à sa mère, qu'il lui fit parvenir. Sa mère refusa catégoriquement, lui signalant qu'il se croyait plus fort qu'il ne l'était. En vérité, c'est une des rares fois où Leopold hésita à révéler à sa mère son don. Mais finalement, au lieu de lui parler de vive voix devant elle et risquer un accord forcé de sa mère (c'est en effet ce qu'elle craignait), il lui écrivit à nouveau, lui expliquant que jamais il ne la forcerait, qu'il voulait simplement lui signaler son désir car sa santé semblait s'améliorer. Finalement, la reine consulta le doyen de Windsor qui ce dernier suggéra qu'il était mieux pour Leopold d'aller étudier à Oxford. Les conditions furent pourtant strictes : il ne pourra participer à des clubs. Il ne pourra pas assister à la prière collective à la chapelle. Il n'aura le droit d'aller à des diners et fête, mais il pourra inviter des gens trié sur le volet. Quand la reine sera là, il devra la rejoindre aussitôt. Et il devra se montrer libre à rentrer sur le champ quand elle lui demandera. Et quand sa mère ira en écosse, il devra s'y rendre avec elle. Malgré toutes ses restrictions, il fut heureux d'accepter. Elle le mit une dernière fois en garde, qu'il y allait pour étudier et non s'amuser (car elle ne connaissait que trop bien les désirs de son fils).

Une nouvelle vie s'ouvrait alors pour lui en 1872, où il devint membre de l'université Christ Church à Oxford. Leopold rencontra énormément de gens là bas qui influencèrent sa vie.

Notamment John Ruskin. John était écrivain, critique d'art, économiste et sociologue, mais aussi le professeur d'Art de Leopold. John était très en avance sur son temps, il souhaitait transformer la vie des gens ordinaires à travers l'art et à travers son enseignement. Ils devinrent rapidement amis, ce qui lui permit d'apprendre énormément. Leopold devint également ami avec le doyen de l'université, le révérend Henry George Liddell, ainsi qu'avec le restant de sa famille. Le doyen Liddell avait 5 filles, dont Alice. Il passa beaucoup de temps avec elles, et petit à petit, dû s'avouer qu'il tombât amoureux de Alice. Peut-être parce qu'elle lui ressemblait beaucoup de caractère, comme l'a si bien dépeint son ami et professeur Charles Dogson (alias Lewis Carroll) dans son oeuvre Alice in Wonderland. C'était d'ailleurs Charles, qui avait donné envie a Leopold d'aller à Oxford en premier lieu. Il était content de pouvoir retrouver à présent son ami et de partager avec lui des moments aussi enrichissants qu'amusants. Finalement, empli de connaissances diverses et très studieux, il obtint un doctorat en droit civil.

Puis vint le temps des romances. Les vraies. Les sérieuses. Mais Leopold n'eut au final, jamais de chance non plus de ce côté là. Il tomba amoureux de la princesse Frederica de Hanovre, et souhaita même l'épouser. Mais cette dernière était surtout amoureuse du secrétaire privé de son père. Il n'osa donc pas faire sa demande, de peur d'être rejeté. Elle resta cependant une grande amie pour lui. C'est ensuite qu'il tomba amoureux de Alma Breadalbane, qui était alors entourée d'une troupe d'adorateur... Leopold tomba aussi sous son charme. Mais alors qu'une rumeur circula qu'ils étaient en relation, elle coupa totalement les ponts, et il fut très attristé de cette soudaine indifférence...  Il était aussi admirateur de Lillie Langtry, mais cette dernière devint la maîtresse de son frère ... toutes ses relations amoureuses furent soldées par un échec.

A sa sortie d'Oxford, Leopold rentra à la capitale et aida sa mère à entretenir sa correspondance privée. Finalement en 1876, elle décida de l'impliquer dans le travail officiel, et prépara lui même les brouillons des réponses des lettres. Travaillant avec sa mère, leur relation s'améliora. Leopold était reconnaissant que sa mère avait accepté ses études, et elle reconnaissante qu'il avait respecté leur contrat. Il n'avait fait aucune mauvaise fréquentation, et n'avait eu aucun incident.

Finalement, sa mère lui proposa de travailler avec le premier ministre britannique, Lord Beaconsfield, et lui donna les clefs du cabinet où reposait les documents officiels. Il commença à travailler, et c'est durant ce travail qu'il put apprendre les faces cachés de la royauté... parmi les documents officiels, reposaient aussi des documents top-secret, dont le peuple n'avait pas idée...

Il se tint de faire des remarques, ou de demander quoi que ce soit, mais son regard sur sa propre famille changea à ce moment là. Il avait connaissance de chose nouvelle qui le dégoûta du milieu où il était ... et commença à se demander qui il pouvait faire confiance.

C'est à peu près dans cette période qu'un homme vint à sa rencontre. Il n'était ni affilié à la noblesse, ni un homme de lettre. Durant cette entrevue privée, et intrigué par ce personnage qui sembla vieux, Leopold apprit qu'il était en réalité un être doté de magie. Cet homme lui expliqua qu'une communauté d'être magique s'était établi sur Londres, et qu'il pouvait en faire parti s'il le désirait. Leopold refusa premièrement, déjà sous le choc de cette révélation. Ainsi, ce n'était pas tant une maladie, mais les conséquences d'un pouvoir qu'il avait sur le sang. Il était à la fois heureux et apeuré de l'apprendre...

Et pourtant. Sachant ce qu'il était, il recommença à s'exercer. Pensant que, même si les conséquences étaient terribles à supporter, il ne pourrait mourir réellement. Ses crises recommencèrent, au grand damne de sa famille entière.

Dans cette remise en question, Leopold sentit qu'il devait acquérir de l'indépendance, et s'éloigner petit à petit de l'ambiance familiale et des secrets terrible que sa mère souveraine conservait. Tous ses frères et soeurs avaient des titres, et étaient mariés. Beaucoup de candidates furent choisies par la famille, mais finalement, rien n'abouti. Qui voudrait d'un homme hémophile et épileptique. Leopold avait beaucoup de mal à maîtriser son pouvoir et son stress ne faisait qu'empirer les choses.

Il lui fallut deux ans pour finalement trouver un parti, et épousa Hélène de Waldeck-Pyrmont. Hélène avait vingt ans. Avant leur mariage, ils eurent beaucoup de temps à passer ensemble, et finalement Leopold et elle tombèrent amoureux. Le jour de son mariage, Leopold dû se rendre à l'autel avec une canne, prétextant un coup dans le genou.

En vérité, la nuit précédente, il était revenu sur sa décision de rester éloigné de la communauté de sorcier. Il avait fugué sous les multiples surveillances, et rejoint la résidence du Cercle, ceux qui protégeaient mais aussi géraient les sorciers de Londres. Il leur annonça qu'il voulait être officiellement reconnu comme l'un des leurs, et qu'il voulait apprendre à mieux maîtriser ses dons. Une nuit à leur montrer ce qu'il savait déjà faire avait suffit pour le rendre à nouveau malade.

La vie double de Leopold commença alors après son mariage. Il n'était pas rare que Leopold ait des crises et des problèmes de reins. Mais au fil du temps, avec son apprentissage et sa maîtrise, il commença à ne plus avoir de problème.

Le 25 février 1883, naquit sa fille Alice. Il fut soulagé de savoir qu'elle n'avait pas hérité de ses dons. Cela aurait été beaucoup trop lourd à porter pour elle. La famille s'installa à Claremont et les visites chez les sorciers durent cesser, qui lui signalèrent d'ailleurs qu'il était trop risqué de faire des enfants. Leopold consacra son temps à éduquer sa fille, jouant avec elle, la poussait dans une voiturette, jouait du piano. Leopold acquit les titres tant voulut, et put un temps se couper du reste du monde pour vivre dans le bonheur de son foyer.

Mais les problèmes ne tardèrent pas à arriver. Octobre 1883, une lettre lui parvint du Cercle, qui lui expliqua la situation à Londres. La communauté des sorciers étaient menacées par un démon, ce dernier ne voulant que voler leur essence magique pour avoir son pouvoir décuplé. Tout un peuple allait peut être être décimé. Leopold, qui avait toujours voulu rentrer dans les armes, faire ses preuves, sauver des vies et se battre, prit la décision la plus difficile qui lui avait été donné de toute sa vie.

Février 1884, alors que sa femme était enceinte à nouveau, il se rendit à Cannes avec elle. Les semaines passèrent. Difficile. Il essaya de profiter au mieux de son séjour, tout en sachant qu'il devra y mettre un terme. Bref et rapide. Soudain. Terrible.

Le jour J arriva bien trop vite. Mais il était trop tard pour faire demi-tour, maintenant qu'il avait fait une promesse. Qu'il s'était fait cette promesse. Leopold tomba malgré lui sur un plancher de tuile. Le genoux meurtri, il savait que si cette chute n'avait pas plus de conséquences, les gens se poseraient des questions... il décida de s'infliger bien plus. Pour atteindre le point de non-retour. Alité, il laissa sa jambe souffrir de complications. Mais avec les piqûres de Morphine, il savait que cet accident ne serait pas mortel. Il manipula alors son sang, pour créer une embolie dans son cerveau, et convulsa.

Il fut déclaré officiellement mort dans la soirée, et on envoya une lettre à la reine Victoria. Les obsèques se déroulèrent quelques jours plus tard à la chapelle Saint-Georges du château de Windsor. Personne ne le savait, mais son corps ne se trouvait pas dans le cercueil.

Abandonnant ainsi son ancienne vie, se faisant passer pour mort après de tous, le mage de sang rejoint finalement la communauté des sorciers, essayant de dissimuler son identité auprès de tous. N'ayant pas beaucoup d'apparition publique, il était facile de ne pas trop se faire reconnaître, bien qu'il passa les premières années à rester caché.

Nous sommes en 1889. Les années sont passés. Le démon qui menaçait leur vie a pour l'instant été tenu à l'écart, mais il y a bien d'autres problèmes qu'il faut gérer. Leopold a naturellement remplacé le dernier membre du Cercle défunt. Non par son origine ou son titre, mais après avoir été élu démocratiquement.

Bien qu'il soit très actif et aide beaucoup de sorcier et de gens, la vie de Leopold n'a pas tellement changé. Certes, il a quitté le monde qu'il a toujours connu, et vie à présent bien plus au contact de la population, moyenne comme pauvre. Ses pouvoirs s'accroient avec le temps, et il expérimente toujours autant, repoussant ses limites, ce qui n'est pas pour plaire au reste du Cercle, persuadé qu'il se met beaucoup trop en danger. Qui sait, sa puissance pourrait peut être bien l'anéantir un jour s'il continue à jouer avec sa santé. Perdre un tel allié serait alors une perte considérable ... sans compter qu'une chasse à la sorcière pourrait très bien à nouveau se déclarer. Ils essayent d'éviter que l'ancien prince ne sorte beaucoup et se mette à danger, car si quelqu'un le reconnaissait, les conséquences seraient aussi terrible. Mais il est très difficile de contrôler cet électron libre qui n'en fait qu'à sa tête, et qui compte bien rattraper ses années perdues auprès de la famille royale. Surtout qu'il est détenteur de secret sur la royauté qu'il n'est pas prêt à oublier ou pardonner ... mais qu'il a pour le moment toujours gardé avec lui.





  
LAND OF ALL — WOODKID
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nora Orchard
avatar
GARDIENNE

Présence sur le forum : Présente
Lien Fiche :
Fiche Relations :
Fiche Rps :
Messages : 254
Date d'inscription : 03/02/2016
Age : 21
Localisation : Forêt

Votre personnage
Espèce: Loup-garou
Jauge d'âme:
250/1000  (250/1000)
Jauge de Puissance:
200/1000  (200/1000)
MessageSujet: Re: « Words & Ideas can change the world. » ♦ Leopold   Lun 16 Oct - 19:07
Owwwwwwwwwwww Dorian ♥️ J'adore ce personnage !!!
Bienvenue ou Re-bienvenue (on est plus sûr de nos jours XD)
Bonne chance pour la validation ~



☽ I'm a wolf. Only the moon control me. ☾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aníka Helsdóttir
avatar
NECROMANCIENNE

Présence sur le forum : Actif - DC
Lien Fiche :
Fiche Relations :
Fiche Rps :
Messages : 60
Date d'inscription : 09/08/2017
Localisation : Perdue

Votre personnage
Espèce: Necromancienne
Jauge d'âme:
450/1000  (450/1000)
Jauge de Puissance:
200/1000  (200/1000)
MessageSujet: Re: « Words & Ideas can change the world. » ♦ Leopold   Lun 16 Oct - 19:17
Senpaiiiii ♥️
Encore une fois, j'adore ta fiche ! Du coup, re(re-re-re... ?) bienvenue eheh ♪


"THE DEVIL'S GOTTA GO"
I know you're intoxicated in his embrace, but he's smothering you and you're burning inside.
It's not love if you're drowning and he's dancing in the flames, so why don't you go and leave him behind ?
♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leopold
avatar
SORCIER DU CERCLE

Présence sur le forum : Présent - DC
Lien Fiche :
Fiche Relations :
Messages : 19
Date d'inscription : 15/10/2017

Votre personnage
Espèce: Mage
Jauge d'âme:
500/1000  (500/1000)
Jauge de Puissance:
500/1000  (500/1000)
MessageSujet: Re: « Words & Ideas can change the world. » ♦ Leopold   Lun 16 Oct - 19:32
Re un bon sixième de fois maintenant.

@NORA ORCHARD Tu m'en voudras pas d'avoir supprimé les Blake ? :C j'avais énormément de mal ... je crois que ça se voyait

@ANÍKA HELSDÓTTIR *patpat son futur padawan*





  
LAND OF ALL — WOODKID
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nora Orchard
avatar
GARDIENNE

Présence sur le forum : Présente
Lien Fiche :
Fiche Relations :
Fiche Rps :
Messages : 254
Date d'inscription : 03/02/2016
Age : 21
Localisation : Forêt

Votre personnage
Espèce: Loup-garou
Jauge d'âme:
250/1000  (250/1000)
Jauge de Puissance:
200/1000  (200/1000)
MessageSujet: Re: « Words & Ideas can change the world. » ♦ Leopold   Lun 16 Oct - 19:58
Je n'avais même pas remarqué xD (shame on me)
Mais non ça ne me dérange pas du tout, en plus remplacer par ce fameux Dorian



☽ I'm a wolf. Only the moon control me. ☾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: « Words & Ideas can change the world. » ♦ Leopold   
Revenir en haut Aller en bas
 

« Words & Ideas can change the world. » ♦ Leopold

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Reese-My feelings are too loud for words and too shy for the world.
» DELINDAH ϟ i want to change the world, instead i sleep
» i'd love to change the world (noam)
» Nevaeh ¤ What if we keep change this world to die?
» CNN: Food prices rising across the world

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
  :: Administration de Londres :: Les Londonniens. :: Gestion des Fiches :: Complètes.-