Bienvenue sur SCFM
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Vous êtes bienvenue sur le forum si vous décidez de vous y inscrire ! N'hésitez pas à en parler autour de vous !

Partagez | 
 

 Double Trouble - Enquête

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
PNJ
Messages : 38
Date d'inscription : 14/07/2016

Votre personnage
Espèce: Toutes
Jauge d'âme:
1000/1000  (1000/1000)
Jauge de Puissance:
1000/1000  (1000/1000)
MessageSujet: Double Trouble - Enquête   Jeu 28 Sep - 10:26



DOUBLE TROUBLE.


Rappel du passage :

1- Narrateur (@PNJ Enquêtes)
2- @Ciel Phantomhive
3- @Suraj He
4- @Trevor Ysengrin

Les agents de Scotland Yard se trouvent déjà sur le lieu du double crime. Dans une ruelle, attenante à une rue commerçante.

@Suraj He et @Trevor Ysengrin sont là pour des raisons qui leur sont propres. @Ciel Phantomhive a été appelé d'urgence par la reine sur les lieux, après les événements de Wolves and little Lamb pour enquêter.

Sur place, deux corps recouverts d'un draps blanc, du sang sur les pavés autours d'eux.

L'inspecteur Abberline, chargé de boucler le périmètre et d'enquêter par Randall, découvre un instant le visage de l'un des deux corps pour le regarder. Les officiers veillent autour pour que la foule ne s'amasse pas, et laisse Ciel Phantomhive passer dans le périmètre.

Abberline relève les yeux vers lui. Il n'a pas l'air très content de le voir.

"Comte Phantomhive ? J'ignorais que vous étiez demandé sur cette affaire... la reine est déjà au courant ?"


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin
Présence sur le forum : Présent
Lien Fiche :
Fiche Relations :
Fiche Rps :
Messages : 175
Date d'inscription : 30/08/2014

Votre personnage
Espèce: Humain
Jauge d'âme:
300/1000  (300/1000)
Jauge de Puissance:
50/1000  (50/1000)
MessageSujet: Re: Double Trouble - Enquête   Jeu 28 Sep - 10:43

Double Trouble.

"Vous savez qui je suis, laissez moi passer."

Son programme avait été parfaitement chamboulé. D'abord, l'arrivée de cet américain, ignorant totalement les coutumes et la politesse de ce pays ... puis une lettre de la reine lui demandant expressément d'enquêter sur un double meurtre étrange. Sebastian n'avait même pas pu l'accompagné, pour la simple est bonne raison que John McKayne avait été lui aussi envoyé sur une autre affaire, en parallèle. Ils avaient donc convenu que chacun irait de leur côté ... Car le caractère de cet autre massacre était étrange ... et portait presque des similitudes avec celle pour laquelle il avait été appelé...

Une fois sur place, amené par un cab, il n'était pas difficile de passer la sécurité, pour s'approcher des corps et d'Abberline. Ciel en était certain... Randall n'était pas encore mis au courant. Décidément ... la reine ne devait pas beaucoup l'aimer. Pauvre homme.

"Comte Phantomhive ? J'ignorais que vous étiez demandé sur cette affaire... la reine est déjà au courant ?"

La souveraine avait toujours une longueur d'avance sur tout le monde. On ne savait jamais réellement comment. Mais c'était comme cela. Ciel évita le sujet, avant de s'abaisser à la hauteur du mort. Soulevant un peu plus le draps pour savoir l'origine de la mort ...

Il avait autorité pour agir. Et Il savait que ce n'était pas Abberline qui allait l'arrêter ou empêcher qu'il enquête. Bien qu'il savait ce qu'il pensait : un enfant sur une scène de crime, ou allait le monde. C'était son rôle ... quelque soit la violence de l'événement.

©️ 2981 12289 0

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
VEUVE NOIRE
Présence sur le forum : Présente
Lien Fiche :
Fiche Relations :
Messages : 16
Date d'inscription : 23/09/2017
Localisation : Le plus loin de toi possible.

Votre personnage
Espèce: Nephilim
Jauge d'âme:
400/1000  (400/1000)
Jauge de Puissance:
50/1000  (50/1000)
MessageSujet: Re: Double Trouble - Enquête   Sam 30 Sep - 11:57

Double troubleft. Ciel Phantomhive - Trevor Ysengrin - Narrateur
La lame du couteau s’enfonce avec précision dans chair sombre, découpant lame par lame la racine. Chaque geste est parfaitement maitrisé ; tes yeux sombres sont recouverts d’une épaisse paire de lunettes, et le bas de ton visage est protégé par un masque. Avec une certaine lenteur, ton couteau cisèle l’ingrédient, le réduisant, peu à peu, en une poudre épaisse. Un bouquet de fleurs aux pétales flamboyants est posé à côté de toi ; t’en rapprochant pour déverser ta préparation dans une eau bouillante, sur la table adjacente, un mince sourire étire tes lèvres sous ton masque. Une verge de colchiques roses. De splendides fleurs au parfum mortel.

Le carillon de la porte du haut résonne, te faisant sursauter. Après avoir vérifié que le feu sous ta préparation ne cause pas de dommages, tu te précipites en haut des marches, quittant à la hâte et ton masque et tes gants, jetant presque les lunettes sur une étagère proche. Refermant brusquement la prote derrière toi, tu fusilles l’intrus du regard, lorsque tu constates qu’il s’agit d’un gamin.

« Bordel, t’as pas compris qu’c’était fermé ici ? Va jouer ailleurs ! » Lorsque l’enfant ne bouge pas, te fixant d’un air atterré, ta colère redouble. « Qu’est-ce que tu veux ? »
« R-rien… »

A ce mot, ses traits maigres se déforment, prenant une apparence grotesque, comme un masque de foire immonde. C’est alors que tu remarques le papier qu’il serre dans son poing. Faisant un pas vers lui, tu t’en empares. Reconnaissant l’écriture maladroite.

« Dégage d’ici. »

Sans demander son reste, l’enfant se précipite dans la rue. Tu refermes la prote derrière lui, prenant soin, cette fois-ci, de la verrouiller. La lettre dans une main, tu retournes dans la cave, prenant au passage tes lunettes de protection et les posant sur le dessus de ton crâne. Lorsque tu déchiffres le sens des mots tracés, tu te figes en haut des marches. Il y a trois informations sur ce bout de papier.

Une location. Le nom d’un de tes clients. Assassiné.

Ton informateur n’est pas sûr ;  la police n’a pas laissé un vagabond comme lui s’approcher plus que cela de la scène du crime. Mais il a eu le temps de reconnaitre l’un des visages ; éteignant le feu, et laissant la solution décanter, tu t’empares de ton manteau, le regard sombre. Il faut que tu ailles vérifier. Ce n’est pas uniquement une question d’argent ; l’homme te devait en effet une somme importante, mais cela n’est pas le principal problème. Les raisons de son meurtre pourraient être liées à toi. Peut-être a-t-il vendu l’un de tes intermédiaires. Dans tous les cas, tu dois t’assurer que rien dans cette affaire ne puisse te toucher. Scotland Yard est composé d’une bande d’imbéciles, certes, cependant, tu es trop prudente pour prendre le risque.

Sortant dans la rue, vêtue de ta robe sombre et d’un manteau vert, tu te fonds aisément dans la foule de menteurs, observant les visages hideusement grimés, alors que tu saisis des brides de leurs conversations. Le monde est laid. Tu tâtes le fond de la poche de ton habit, vérifiant que les fioles dissimulées dans la doublure s’y trouvent toujours. Puis, la bague à ton doigt, au mécanisme complexe. Il est impossible de deviner que tu transportes avec toi un tel arsenal, sans connaître l’exacte position de tes poisons. D’un pas vif, tu te diriges vers la rue indiquée ; ignorant les regards que tu reçois de temps à autres. Un regard dans une vitre t’assure que ton maquillage est bien appliqué ; tes joues semblent plus creusées que d’ordinaire, tes yeux plus petits, et tes lèvres moins pulpeuses ; ton teint est également plus mat et tes cheveux sont attachés dans une mode que jamais tu n’aurais adopté en d’autres circonstances. Une paire d’épaisses lunettes rondes sont posées sur ton nez. Tu es méconnaissable.

La police quadrille déjà les lieux, lorsque tu arrives enfin à l’endroit indiqué. Derrière les forces de l’ordre, deux corps recouverts d’un drap gisent au sol. Tu vois un homme, encore jeune, certainement l’inspecteur au vue de ses habits, se pencher vers l’un des cadavres pour découvrir son visage. Même à cette distance, tu reconnais ces traits.

Bordel.

« Vous savez qui je suis, laissez-moi passer. »

Une voix autoritaire retentit, alors que l’attention se porte sur son origine ; un gamin. Treize ans tout au plus. Que fait un enfant ici ? La question t’effleure, mais tu l’ignores vite, avant de profiter de la distraction qu’offre la présence de l’enfant pour te rapprocher de la scène de crime. Les policiers ont un instant tourné toute leur attention vers le petit noble. Assez pour te donner le temps de passer.

« Comte Phantomhive ? J'ignorais que vous étiez demandé sur cette affaire... la reine est déjà au courant ? »

Phantomhive ?... tu connais ce nom. Et il ne t’évoque rien de bon. Si l’entreprise Phantom joui d’une grande popularité auprès de la populace, le nom de son dirigeant est, dans le monde de l’ombre, associé à de plus obscurs desseins. La présence d’un Phantomhive ne présage rien de bon.

Ton visage se décompose lentement, prenant une expression hagarde, un peu perdue. Ton masque d’innocence en place, tu observes avec attention la scène de crime autour de toi. L’enfant s’est abaissé, et le regard de l’inspecteur est sur lui. Quant aux policiers, ils vous tournent le dos, empêchant les curieux de s’approcher. Consciente d’avoir peu de temps avant d’être dérangée, tu notes mentalement chaque élément de la scène. Lorsque Phantomhive découvre un peu plus le corps d’une des victimes, ton attention se porte sur la blessure. Si d’apparence, tu sembles déboussolée, la vue du sang te laisse indifférente. Il méritait de mourir, de toute manière.

© 2981 12289 0

HRP:
 




Go away.I can see the face you make when you're lying, and I won't see your pretty smile ; oh, baby, let me tell you one thing I'm sure of : you're hella ugly when you open this mouth of yours.


Code signature ©Justayne sur Crimson Day
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
VALET
Présence sur le forum : Présent
Lien Fiche :
Fiche Relations :
Fiche Rps :
Messages : 31
Date d'inscription : 13/09/2017

Votre personnage
Espèce: Loup-garou
Jauge d'âme:
300/1000  (300/1000)
Jauge de Puissance:
100/1000  (100/1000)
MessageSujet: Re: Double Trouble - Enquête   Mer 4 Oct - 12:02

Double trouble


C’était son jour de repos. De temps en temps son patron lui demandait d’aller faire une course et par la même occasion, il lui donnait son après-midi voire sa journée. Cela arrivait une fois dans le mois, deux au maximum. C’était largement suffisant.

Trevor ne savait pas quoi faire de son temps libre. La plupart du temps, il se trouvait un endroit calme, une bibliothèque, un petit salon de thé, et il bouquinait. Ou alors il partait se promener dans la forêt, il courrait alors pendant des heures jusqu’à ce qu’il ne puisse plus respirer.

Aujourd’hui il était en ville. Il devait aller chercher un colis pour son patron. Un produit qui lui permettrait d’éradiquer les insectes qui dévastent ses plantations. Une grande partie de la récolte est perdue à cause de ces bestioles, alors il a été décidé d’employer la manière forte, pour sauver le peu qui reste. Trevor sait que des récoltes dépendent son salaire et même son emploi. Et s’il n’a pas l’intention de passer sa vie à la ferme, il n’a pour le moment aucune idée de ce qu’il pourrait faire par la suite.

C’est donc son petit paquet sous le bras qu’il se retrouve dans une ruelle plus ou moins commerçante. N’ayant plus rien à faire ici, et n’appréciant pas particulièrement se retrouver au milieu de la foule, il décida de faire un détour par les petites rues. La cartographie de la ville était vraiment intéressante, il y avait toujours une petite rue, un petit chemin dérobé qui était relié à un chemin plus important. En général, les petits chemins étaient tranquilles, il ne fallait pas les emprunter à certaines heures de la journée bien sûr, question de sécurité. Mais en général, Trevor ne rencontrait aucune difficulté.

Ce fut d’abord l’odeur qui l’alerta. Une odeur de rouille, particulière. Le sang. Cette odeur flottait toujours dans l’air mais cette fois elle était bien trop présente. Une grande quantité de sang avait dû être versé. Puis il aperçut les lumières, les forces de police, les draps sur les pavés.

Déjà un attroupement commençait à se former derrière lui. Impossible de faire demi-tour. Et puis, il n’avait aucune envie de retourner de là-où il venait. Il fallait qu’il se faufile. Après-tout, s’il se contentait de passer, personne ne pourrait rien trouver à lui dire.

Alors qu’un petit garçon était en train de discuter avec ce qui semblait être le chef de l’escadrille, Trevor fit donc ce qu’il avait prévu. Il se faufila, tout en donnant l’impression qu’ici était sa place et qu’il savait parfaitement où il allait. Il entendit vaguement que le garçon était le comte Phantomhive…un nom qui était connu ici à Londres. Lui-même en avait déjà entendu parler plusieurs fois. Sans jamais chercher à comprendre qui il était ni ce qu’il faisait vraiment. Il ne l’imaginait pas si petit.

Du coin de l’œil il aperçut une autre personne, un témoin peut-être, qui observait fixement un drap. A l’odeur, les morts ne devaient pas l’être depuis très longtemps. C’était étrange qu’aucun des policiers ne se soit lancé dans une fouille du coin. L’arme ne devait pas être loin…

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PNJ
Messages : 38
Date d'inscription : 14/07/2016

Votre personnage
Espèce: Toutes
Jauge d'âme:
1000/1000  (1000/1000)
Jauge de Puissance:
1000/1000  (1000/1000)
MessageSujet: Re: Double Trouble - Enquête   Mer 4 Oct - 13:18



DOUBLE TROUBLE.


Lorsque Ciel découvre le draps, le corps et les blessures sont plus apparentes : la jugulaire a été sectionnée, en griffure, l'homme est mort de la perte de son sang.

L'homme se révèle être en effet l'un des clients régulier de Suraj He, concernant le poison, dont elle reconnait les traits presque immédiatement.

Trevor et Suraj sont à présent à l'intérieur de la scène de crime, ayant déjoué l'attention des officier de police à l'entrée. Dans la petite ruelle, à présent, Abberline fixe le comte et ce qu'il fait, assez excédé. Il n'a même pas daigné lui répondre... décidément. Mais il n'a pas vraiment son mot à dire ... où est donc le majordome qui l'accompagne partout ?

Il se redresse, venant remarquer d'abord la présence d'une dame, Suraj.

"Qu'est-ce que vous faites ici ?! Voyons, ce n'est pas un lieu pour une femme ?! Qui vous a laissez rentrer ! "

Puis son regard glisse aussi vers Trevor. Il semble être au bord de la crise, avant qu'il n'esquisse un geste dans l'espoir de les faire partir.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin
Présence sur le forum : Présent
Lien Fiche :
Fiche Relations :
Fiche Rps :
Messages : 175
Date d'inscription : 30/08/2014

Votre personnage
Espèce: Humain
Jauge d'âme:
300/1000  (300/1000)
Jauge de Puissance:
50/1000  (50/1000)
MessageSujet: Re: Double Trouble - Enquête   Mer 4 Oct - 13:46

Double Trouble.

Le regard de Ciel fut vite attiré par cette blessure au cou de la victime. Une griffure, qui malheureusement fut fatale pour l’homme. Mais c’est en se demandant comment un humain pouvait se faire griffer d’une telle manière en plein centre ville, que Ciel écarquilla un peu plus les yeux, se rendant compte que la réponse ne pouvait être que surnaturelle …

Un démon pouvait très bien faire cela. Il se redressa, reposant lentement le draps, avant de regarder en hauteur, au niveau des toits. Ciel n'était pas accompagné de son démon, il espéra en tout cas qu'il n'était pas en danger immédiat, ou que le responsable de ceci n'était pas entrain de l’espionner en secret ... il espéra que cela n'était pas l'oeuvre d'un démon... il n'avait aucun moyen de le vérifier en tout cas.

"Qu'est-ce que vous faites ici ?! Voyons, ce n'est pas un lieu pour une femme ?! Qui vous a laissez rentrer ! "


Dos à Abberline, il n'avait pas remarqué la présence d'une nouvelle personne sur les lieux du crime, bien trop occupé à observer de toute manière le corps. Il se retourna, pour évidement constater autant que l'inspecteur qu'une dame avait réussi à passer les officiers pour se rapprocher. Ciel l'observa, silencieux... avant de remarquer, comme Abberline, la deuxième personne.

Pensaient-ils pouvoir s'approcher sans se faire remarquer ? C'était impossible. Ciel comme l'inspecteur connaissaient la plupart des effectifs de police. Et à part eux, tout le monde était en tenue officielles de Scotland Yard.

Ciel soupira, venant se rapprocher de Abberline, venant l'arrêter avec sa canne, lui coupant la route qui les séparaient tous.


"Je m'en occupe."


Une seule question taraudait l'esprit de Ciel : qui était ces gens et que faisaient-ils ici ? Il leur fit signe de s'approcher, au contraire de ce qu'avait précédemment fait penser l'inspecteur.


"Si vous êtes ici, c'est pour une raison. Mettant de côté que vous pourriez être l'un comme l'autre le responsable ... vous feriez bien de me donner vos raisons. Je n'ai pas spécialement envie de vous faire perdre votre temps, mais j'ai autorité pour vous mettre en garde à vu."



©️ 2981 12289 0

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
VEUVE NOIRE
Présence sur le forum : Présente
Lien Fiche :
Fiche Relations :
Messages : 16
Date d'inscription : 23/09/2017
Localisation : Le plus loin de toi possible.

Votre personnage
Espèce: Nephilim
Jauge d'âme:
400/1000  (400/1000)
Jauge de Puissance:
50/1000  (50/1000)
MessageSujet: Re: Double Trouble - Enquête   Sam 7 Oct - 17:07

Double troubleft. Ciel Phantomhive - Trevor Ysengrin - Narrateur
Ton regard se pose sur la blessure. Une griffure. Pas des moindres. Un homme peut-il faire cela ? Tu en doutes. Quoique, certaines lames permettent d’obtenir un résultat similaire. Mais quelque chose te dit que ce n’est pas cela. Pourquoi tuer de la sorte, en pleine ville ? Quelque chose ne va pas. La cause de cette mort n’est pas anodine. Une voix d’homme te sort de tes pensées.

Comme prévu. Il n’a pas fallu longtemps avant que ta présence soit remarquée. Et quelle acuité. Wow. Une lumière. L’inspecteur ne le sait pas, mais il vient d’être ajouté sur ta liste mentale des gens à éliminer potentiellement, un jour. Juste en dessous de ce sombre crétin de facteur, toujours en retard, et du cuisinier du restaurant asiatique de la rue d’en face.

« Qu'est-ce que vous faites ici ?! Voyons, ce n'est pas un lieu pour une femme ?! Qui vous a laissez rentrer ! »

Connard sexiste.


A sa remarque, tu tournes ton regard sombre vers lui. Feignant l’innocence, alors que ce dernier vient de monter, après mûre réflexion, jusqu’en dessous du grand Willy, qui a tué sa mégère de femme de trois coups de couteau, dans l’immeuble d’en face, et a osé suggérer que tu laves son manteau. Combien d’os brisés, déjà ?

L’homme esquisse un geste. Comme si tu allais partir désormais. Oh, non. Tu vas le faire chier jusqu’au bout. Même s’ils te sortent par la force ; de toute façon, personne n’osera se montrer violent avec une jeune femme, non ? S’ils savaient. Cette bande d’imbéciles. Tu ne connais pas l’autre victime, mais l’un des macchabés est bel et bien un criminel. Qu’on ne vienne pas te sortir que la présomption d’innocence existe ; il a reçu l’arsenic de ta main. Qui voulait-il éliminer ? Tu ne te souviens plus. Tout le monde a un but différent ; bien que le schéma banal de l’époux ou épouse infidèle, ou du rival trop virulent ne revienne sans cesse. Les gens normaux ont des préoccupations bien affligeantes.

Au final, c’est le gosse qui débloque la situation. Le gosse ! Comble de l’ironie. Tu détestes les enfants. Peut-être car ils te rappellent ce que tu as perdus ? …ok, c’est bon, calme toi. La suite.

Le gamin bloque l’inspecteur de sa canne. Venant s’approcher de toi, et l’autre gars que tu viens juste de remarquer. Pourquoi est-il ici, lui ? Enfin. Pas ton problème, tu ne lui accorde qu’un bref regard. Pour le moment… c’est bien Phantomhive qui t’importe.

« Si vous êtes ici, c'est pour une raison. Mettant de côté que vous pourriez être l'un comme l'autre le responsable ... vous feriez bien de me donner vos raisons. Je n'ai pas spécialement envie de vous faire perdre votre temps, mais j'ai autorité pour vous mettre en garde à vue.
»

Leur donner tes raisons ? Tu irais directement en prison si tu étais sincère. Observant toujours le gamin, de tes yeux qui semblent perdus, tu sembles hésiter un instant. Puis ta voix se fait entendre. Douce. Loin des aboiements agacés dont tu as l’habitude.

« Il m’a semblé… reconnaitre un visage. Parmi eux… »

D’une main, tu désignes les deux corps. Venant battre des cils, doucement, juste assez pour que cela ne paraisse pas forcé mais te donne l’air ingénue. Ce faisant, ton regard se porte sur Phantomhive, l’autre intrus, puis ce sombre imbécile d’inspecteur.

© 2981 12289 0

HRP:
 




Go away.I can see the face you make when you're lying, and I won't see your pretty smile ; oh, baby, let me tell you one thing I'm sure of : you're hella ugly when you open this mouth of yours.


Code signature ©Justayne sur Crimson Day
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
VALET
Présence sur le forum : Présent
Lien Fiche :
Fiche Relations :
Fiche Rps :
Messages : 31
Date d'inscription : 13/09/2017

Votre personnage
Espèce: Loup-garou
Jauge d'âme:
300/1000  (300/1000)
Jauge de Puissance:
100/1000  (100/1000)
MessageSujet: Re: Double Trouble - Enquête   Mer 11 Oct - 11:04

Double trouble

En même temps il ne savait pas vraiment à quoi il s’attendait en tentant de forcer le passage de la sorte. On ne pouvait pas dire que Trevor était réputé pour sa chance et sa destinée hors du commun. Il pesta contre lui-même lorsque l’officier les surpris. Il n’avait même pas pris le temps de trouver une excuse valable.

Et dire la vérité semblait tellement étrange…j’ai voulu éviter la foule et prendre un raccourci. Il n’y avait aucune chance qu’il soit pris au sérieux. Son regard se fit plus perçant alors qu’il se sentait pris au piège, ses joues se colorant légèrement comme un enfant pris en faute. Foutue nature soumise…
Pourtant le policier n’alla pas plus loin, pour une raison qu’il ignorait ce fût l’enfant qui s’approcha et qui parla d’un ton qui n’admettait pas de refus. Trevor rentra la tête dans les épaules, s’il avait été une tortue à ce moment même il serait planqué au fond de sa carapace. Non pas qu’il ait peur des individus qui l’entouraient, seulement il ressentait cette tension sourde et ces menaces informulées.

"Si vous êtes ici, c'est pour une raison. Mettant de côté que vous pourriez être l'un comme l'autre le responsable ... vous feriez bien de me donner vos raisons. Je n'ai pas spécialement envie de vous faire perdre votre temps, mais j'ai autorité pour vous mettre en garde à vu."

L’autorité…au son de sa voix nul doute qu’il en avait de l’autorité. Du haut de son jeune âge il semblait avoir l’habitude de commander. Et qu’on lui obéisse. Un dominant. Un éclair passa dans les yeux bleu de l’homme alors qu’il écouta la suspecte. Avec un peu de chance, elle aurait une raison valable qu’il pourrait reprendre pour  lui.

Reconnaître un corps…malgré lui, Trevor ne peux empêcher un air désappointé d’apparaître sur son visage. Non, il ne pouvait pas utiliser cette excuse. D’abord parce qu’il n’avait pas vu les corps, et puis parce qu’il était très facile de vérifier cette affirmation. Pourtant il fallait une réponse, vite.

Il se mordit les lèvres, hésitant. Il savait parfaitement que son attitude devait paraître étrange aux yeux de tous. Mais il n’avait rien de mieux à leur offrir. Il n’osa même pas lever les yeux vers le garçon, il regardait la rue, les officiers, les cadavres. A la recherche d’une idée.

« J’étais pressé.  »

Pathétique. Mais au moins il s’agissait de la vérité.  Aucune explication supplémentaire ne sortira de ses lèvres. Il désigna juste le paquet de la main  et haussa les épaules en un geste qu’il voulait désolé mais qui pourrait être interprété de tant de manières différentes. Mauvais endroit au mauvais moment. C’est l’histoire de sa vie. Finalement il esquissa un geste en direction des corps, tentant de changer de sujet.

« C’est étrange que personne n’ait rien vu ou entendu. »

Il sentait la mort, le sang, la peur et la curiosité morbide des gens autours. Mais il n’y avait pas que cela. Ces morts n’étaient pas naturelles. Evidemment, on ne tombait pas mort comme cela dans la rue, il fallait l’intervention d’une tierce personne. Mais cette tierce personne n’était peut-être pas un simple criminel. Il continua dans sa tentative de diversion.

« Pourquoi est-ce qu’ils sont mort ? »

Poser ces questions pourrait peut-être enlever les soupçons qui pèsent sur lui. Le coupable, s’il était assez fou pour observer son travail n’irait pas jusqu’à discuter ouvertement des pourquoi et comment avec les représentants de l’ordre. On s’intéressait souvent au comment. Alors que le pourquoi apportait bien plus de réponses et permettait d’avancer beaucoup plus vite. Lorsque l’on sait pourquoi, on sait comment. L’inverse est rarement vrai.

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PNJ
Messages : 38
Date d'inscription : 14/07/2016

Votre personnage
Espèce: Toutes
Jauge d'âme:
1000/1000  (1000/1000)
Jauge de Puissance:
1000/1000  (1000/1000)
MessageSujet: Re: Double Trouble - Enquête   Jeu 12 Oct - 17:17



DOUBLE TROUBLE.


Ciel intervint en faveur de Suraj et Trevor pour éviter que Abberline ne les chasse. Pour le moment, il semble plutôt enclin à les laisser tranquille (malgré la menace), tant qu'ils lui partagent la raison de leur présence, et d'éventuelles pistes.

Suraj évoquent en effet reconnaître l'une des victimes sans pour autant donner encore beaucoup de détail. Quant à Trevor, ses sens pourront sans doute lui donner quelques indices supplémentaires pour cette enquête. Même si ses explications sur sa présence sur la scène de crime reste caduc.

Lorsque Abberline entends que Suraj reconnait une des victimes, il vient sortir son carnet et s'approcher d'elle.


"Nous n'avons pas encore pu identifier les victimes, pouvez-vous me donner son nom, et dans quelles circonstances vous le connaissez?"

Son ton se faisait pressant et interrogateur, alors qu'il jetait un regard mauvais à Trevor, pensant qu'il n'avait rien à faire ici et surtout rien à apporter.



"C'est ce qu'on essaye de savoir … si vous voulez bien ne pas entraver cette enquête …"


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin
Présence sur le forum : Présent
Lien Fiche :
Fiche Relations :
Fiche Rps :
Messages : 175
Date d'inscription : 30/08/2014

Votre personnage
Espèce: Humain
Jauge d'âme:
300/1000  (300/1000)
Jauge de Puissance:
50/1000  (50/1000)
MessageSujet: Re: Double Trouble - Enquête   Ven 13 Oct - 11:40

Double Trouble.
" Il m’a semblé… reconnaitre un visage. Parmi eux…"


Ciel n'arrivait pas à se défaire du regard de cette femme. Il était certain qu'il n'avait jamais croisé son chemin, ou sinon il s'en serait souvenu. Mais elle semblait l'observer, comme pour jauger quelque chose. Sa voix trahissait aussi son hésitation. Etait-ce d'être entouré de mort et de se retrouver dans une telle situation ? Il ne le savait pas encore...

Ainsi donc, elle reconnaissait un des morts. Il n'avait pas besoin d'approximatif. Il fallait qu'elle en soit certaine. Il était prêt à lui montrer le corps en question, si cela pouvait l'aider à faire avancer l'enquête ... Ciel se tourna vers le garçon pour avoir ses explications.

"  J’étais pressé. "


Pressé de rejoindre une autre rue et prendre ce raccourci ? Ciel n'y croyait pas. Faire un détour était tout à fait possible. Passer par une scène de crime était vraiment stupide à faire... il y avait forcément une raison ... ou alors n'était-ce seulement qu'un curieux.

"  C’est étrange que personne n'ait rien vu ou entendu. "


Pour un pressé un peu badaud, il avait l'air d'être parfaitement intelligent pour faire ce genre de remarque. Il en était certain, maintenant, c'était juste un curieux. Pourtant, il avait à moitié raison. Cette ruelle n'étaient pas très fréquentée, vu qu'elle n'était pas directement visible de la rue. Ou sans doute ceci c'était fait très silencieusement. Un homme égorgé ne peut crier ... c'était peut être aussi l'une des raisons.

" Pourquoi est-ce qu’ils sont mort ? "


Ciel allait prendre le relais, et leur poser de nouvelles questions, lorsque Abberline vint lui même s'avancer et lui couper l'herbe sous le pied. Il avait l'air assez pressé, voir en colère, pour une raison qu'il ignorait. Ciel ne l'avait jamais vu dans un tel état... qu'est-ce qui pouvait bien le contrarier?

" Nous n'avons pas encore pu identifier les victimes, pouvez-vous me donner son nom, et dans quelles circonstances vous le connaissez?"

En tout cas, il manquait cruellement de tact et de manière. Certes, Ciel était prêt à montrer un corps mort à une femme, mais il ne l'aurait en aucun cas exigé, et encore moins de cette manière... si elle se sentait menacée, ou acculée, il était certain qu'elle allait se renfermer ou fuir... Ciel leva les yeux au ciel.

"C'est ce qu'on essaye de savoir … si vous voulez bien ne pas entraver cette enquête …"


Décidément, quelque chose n'allait pas. Certes, ce n'était pas parce que la reine avait exigé que le chien s'occupe de l'affaire qu'il fallait empêcher Scotland Yard de travailler ... mais il n'avait pas envie que les choses soient mal faites ... et c'était précisément ce que l'inspecteur était entrain de faire. Ciel rajouta quelques indications pour essayer d'apaiser la situation.


"S'il vous plaît. Ce que vous savez peut-être important."


C'était quand même la moindre des choses d'être poli. Surtout quand on voulait soutirer une information à quelqu'un ... il espéra qu'au moins elle ne se renferme pas. Et aussitôt il ajouta une remarque pour Abberline.

"Laissez ce garçon tranquille. Allez plutôt vous rendre utile et trouver l'arme du crime. Le premier est mort par arme blanche m'a-t-on dit ... "


©️ 2981 12289 0

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
VEUVE NOIRE
Présence sur le forum : Présente
Lien Fiche :
Fiche Relations :
Messages : 16
Date d'inscription : 23/09/2017
Localisation : Le plus loin de toi possible.

Votre personnage
Espèce: Nephilim
Jauge d'âme:
400/1000  (400/1000)
Jauge de Puissance:
50/1000  (50/1000)
MessageSujet: Re: Double Trouble - Enquête   Jeu 19 Oct - 22:54

Double troubleft. Ciel Phantomhive - Trevor Ysengrin - Narrateur
« J’étais pressé. »

C’est quoi, cette excuse ? Même un débutant saurait trouver mieux pour justifier sa présence sur les lieux d’un crime. Pourtant, lorsque ton regard se tourne vers lui, le visage de l’inconnu aux cheveux gris ne se déforme pas. Ses traits calmes restent parfaitement constants. Tu l’observes un instant, guettant le moment fatidique où sa peau s’effritera pour laisser place à un masque d’infamie… mais rien ne vient. L’homme dit la vérité. Du moins… pour le moment. Tu es heureuse de ne rien avoir ici qui puisse te renvoyer ton propre reflet. Ton visage doit être immonde. Heureusement que personne d’autre que toi, à ta connaissance, ne partage ton don… ou ta malédiction.

« C’est étrange que personne n’ait rien vu ou entendu. Pourquoi est-ce qu’ils sont morts ? »

La première remarque est pertinente. La question, stupide. Si la police est sur les lieux, et fouille ainsi la scène, c’est bien qu’elle l’ignore… alors pourquoi poser la question ? Peut-être que ce gars est simplet, après tout. Que sa remarque n’ai été qu’un éclair de lucidité. Cela doit être réconfortant. D’être idiot. Ah… le voilà de sortie, ton plus grand défaut. Prendre les autres pour des imbéciles. Enfin… pour le moment, tu ne peux pas dire que quiconque ici ne t’ai donné une preuve du contraire. Et certainement pas ce déchet d’inspecteur….

Ledit inspecteur s’approche de toi, d’ailleurs. Alerté par tes propos. Tu te retiens presque de le frapper au visage, ou d’user de cette bague au mécanisme dessiné par tes soins. Mais non… pour le moment, toi aussi doit avoir l’air un peu idiote. Du moins, choquée, innocente. Tu bats des cils. Tes yeux fixent l’homme, qui a sorti son calepin.

« Nous n'avons pas encore pu identifier les victimes, pouvez-vous me donner son nom, et dans quelles circonstances vous le connaissez ? »

Pardon ? PARDON ? Ce ton pressant, cette façon de t’ordonner, te dire quoi faire, non mais, il ne se sent plus l’autre imbécile ou bien ? Même pas sûre que cette technique soit très intelligente, même sur une autre que toi. On ne soutire pas des informations en brusquant les gens ; du moins, pas dans ce contexte-ci. Tu aimerais lui sauter à la gorge. L’éclater contre ces pavés ; mais ton expression, toujours maitrisée, semble seulement offusquée par ses propos. Cette manière de demander les choses, loin de toute diplomatie. Puis, le gamin tente d’apaiser la situation. Encore ce foutu gamin.

« S'il vous plaît. Ce que vous savez peut-être important. »

Tu retiens ton sourire alors que l’inspecteur se prend un taquet par ce même enfant ; peut-être pourrais-tu faire une exception à ta règle et ne pas tellement le détester, au final… voir l’homme partir la queue entre les jambes te procure une certaine jouissance. Décidant malgré tout de répondre à la question posée plus tôt, docile citoyenne que tu es, ton regard se pose sur l’enfant. Il est perçant ; trop, peut-être. Tu es habituée à dévisager les gens, car souvent ceux-ci t’apparaissent immondes. D’un geste, tu pointes le drap blanc le plus éloigné de vous.

« Paul Liddell. Je… enfin, je pense… nous nous sommes rencontrés à la bibliothèque. Il est… était… oh, mon dieu… »

Il te faut un instant pour reprendre tes esprits. Du moins, de ce que les autres peuvent penser.

« Féru de littérature. Nous avons passé quelques moments au café ensemble. Rien de plus. »

La dernière remarque est pudique et sert à te justifier, comme toute bonne anglaise soucieuse de sa réputation le ferait. Tu tournes un instant ton visage vers l’homme aux cheveux clairs. Puis, le comte.

« Pourquoi avoir tué de la sorte ?... pourquoi pas une balle, tout simplement ?... »

Si ton ton est hésitant, les rouages qui se mettent en place dans ton esprit sont bien vifs. A vrai dire, tu te fiches bien de la mort de ces deux individus ; mais prête plus attention aux répercussions que cela pourrait avoir sur toi.

© 2981 12289 0

HRP:
 




Go away.I can see the face you make when you're lying, and I won't see your pretty smile ; oh, baby, let me tell you one thing I'm sure of : you're hella ugly when you open this mouth of yours.


Code signature ©Justayne sur Crimson Day
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
VALET
Présence sur le forum : Présent
Lien Fiche :
Fiche Relations :
Fiche Rps :
Messages : 31
Date d'inscription : 13/09/2017

Votre personnage
Espèce: Loup-garou
Jauge d'âme:
300/1000  (300/1000)
Jauge de Puissance:
100/1000  (100/1000)
MessageSujet: Re: Double Trouble - Enquête   Sam 21 Oct - 12:57

Double trouble

Son excuse, qui n’en était pas une, n’avait pas convaincu les protagonistes. Se retenant d’hausser les épaules, Trevor observa les participants, le policier qui tentait de le mettre dehors par des moyens plus ou moins détournés, mais on ne peut plus clairs, la jeune femme qui observait la scène, affichant un air qu’il ne saurait définir, la peur ? La colère ? Non, elle semblait hébétée, perdue. Enfin, il ne savait pas vraiment puisque son odeur ne collait pas avec elle. Elle sentait bizarre.

Puis l’inspecteur qui presse la jeune femme. Il semble pressé lui aussi. Pressé de quitter cette ruelle sordide, de retrouver son chez-lui douillet et peut-être d’embrasser sa femme. Ou alors juste vérifier qu’elle est encore en vie. Pourtant sa stratégie ne semble pas être la plus efficace. La demoiselle ne fait rien. Jusqu’à ce que le garçon reprenne la parole.

Il est évident que c’est lui le chef en ce moment.

Comme quoi, être le plus petit ne veut pas forcément dire être le souffre-douleur. Il devait certainement avoir beaucoup d’influence pour pouvoir répondre de la sorte aux forces de l’ordre. Pour autant, Trevor ne comprenait pas comment tous ces gens fonctionnaient. S’ils étaient suspects et s’ils n’avaient rien à faire sur les lieux du crime. N’aurait-il pas fallu d’abord prendre les identités de tout le monde et ensuite poser les questions ? Et puis discuter ainsi devant les corps encore frais c’était assez particulier non ? Il n’était expert dans les scènes de crimes mais tout ceci lui semblait aussi tiré par les cheveux que sa propre raison concernant sa présence en ces lieux.

Il écoute vaguement les discussions, aucune information ne faisant écho chez lui. Levant les yeux au ciel à la fin de la question de la jeune femme. Il existait une manière particulière de tuer maintenant ? Une balle était une mort meilleure qu’une lame plantée dans le corps ? S’il s’agissait d’un règlement de compte peut-être qu’en effet une balle aurait pu être tirée, le but final étant la mort des individus. Ici c’était peut-être un trafic qui avait mal tourné. La finalité n’était peut-être pas la mort. Peut-être même que la personne que l’on considère comme étant l’assassin n’est en fait que la victime de ces deux personnes étendues sur le pavé. Difficile à croire pas vrai ? Mais tant que l’on n’a pas toutes les cartes en main, comment peut-on se faire un jugement ?

Il aurait aimé mettre les mains dans ses poches, mais le paquet qu’il possédait l’encombrait. Alors il se contenta de rester là, immobile. S’en aller ne pouvait que le mettre plus en porte-à-faux. Il n’en avait pas reçu l’autorisation. Suivant des yeux l’officier qui fouinait un peu partout, sans grand entrain dans l’espoir de retrouver une arme. Il ne put s’empêcher d’intervenir.

« Je ne suis pas certain qu’ils trouvent quelque chose de la sorte. »

Avant de se mordre la lèvre. Pourquoi est-ce qu’il se mêlait de tout ça. Ok, il avait envie de quitter les lieux aussi vite que possible. Et en les voyant agir de la sorte, il était sûr de perdre au moins quelques heures dans cette histoire. Mais là..c’était une nouvelle façon de se faire remarquer. Heureusement qu’il ne portait pas son arme sur lui, sinon il était bon pour la prison.

Se décidant une bonne fois pour toute, il s’avança de quelques pas et s’agenouilla afin de soulever le drap recouvrant l’un des morts. Puis il observa tour à tour les principaux acteurs de cette comédie. S’attardant plus longtemps sur le jeune garçon. C’était lui qu’il fallait convaincre. Mais il ne pouvait pas se mettre encore plus en difficulté. Il ne pouvait pas leur dire ce qu’il était et comment il savait ce qu’il savait.

Désignant les blessures du bout des doigts, sans jamais les poser sur la chair froide il expliqua d’une voix plate.

« Vous voyez ces traces ? C’est bizarre non ? Et si ces hommes n’étaient pas les victimes ? »

Il baissa une nouvelle fois la tête vers le cadavre, humant une nouvelle odeur. Une odeur qu’il avait déjà décelée auparavant mais qui était si ténue qu’il n’avait pas osé s’affirmer. Pourtant cette fois il en était certain. Il se redressa, alarmé et observa rapidement les alentours. Inquiet.

« Il y avait quelqu’un d’autre. Une femme. »

Evidemment qu’il y avait quelqu’un d’autre, ces deux là ne se sont pas entre-tués…
Codage par Libella sur Graphiorum

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PNJ
Messages : 38
Date d'inscription : 14/07/2016

Votre personnage
Espèce: Toutes
Jauge d'âme:
1000/1000  (1000/1000)
Jauge de Puissance:
1000/1000  (1000/1000)
MessageSujet: Re: Double Trouble - Enquête   Lun 23 Oct - 17:15



DOUBLE TROUBLE.


Ciel ordonne finalement à Abberline de chercher l'arme de crime plutôt que d'embêter Suraj et Trevor, ce qui bien entendu ne rend pas très enthousiaste pour la suite de l'affaire et qui se sent très frustré. Il s'éloigne néanmoins à la recherche d'une arme blanche comme demandée :


Comme l'a précisé Ciel, la deuxième victime n'est pas morte de la même manière que le premier, dont l'identité est d'ailleurs dévoilée par Suraj. Paul Liddell est donc mort d'égorgement. Tandis que la personne encore non-identifiée a été poignardée au couteau.

Trevor pose une question intéressante : pourquoi une arme à feu n'a pas été utilisée ? Il ne pense d'ailleurs pas que l'arme se trouve sur la scène de crime, et vient volontairement regarder les plaies pour les montrer, en précisant leur étrangeté et la possibilité qu'ils ne soient pas les victimes… du moins au départ.

Il déclare aussitôt qu'une femme était sur les lieux. Comment fait-il pour savoir ? Seul lui le sait, mais il a entièrement raison.

Après cette déclaration, plutôt étrange, Abberline revient, tenant dans ses mains au creux d'un mouchoir un couteau ensanglanté. L'arme du crime, surement celle qui a servi pour la première victime. Mais a-t-elle succombée avant ou après ?

C'est à vous de faire vos déductions et d'apporter de nouveaux éléments si vous en avait … ou bien vous taire à jamais ?

Des Bonus ont été à nouveau donnés pour les intéressés.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin
Présence sur le forum : Présent
Lien Fiche :
Fiche Relations :
Fiche Rps :
Messages : 175
Date d'inscription : 30/08/2014

Votre personnage
Espèce: Humain
Jauge d'âme:
300/1000  (300/1000)
Jauge de Puissance:
50/1000  (50/1000)
MessageSujet: Re: Double Trouble - Enquête   Mar 24 Oct - 17:03

Double Trouble. Une chance qu'Abberline avait décidé de les laisser tranquille sans broncher ; bien que Ciel eût totalement remarqué son expression de mécontentement. Ils n'avaient pas le temps de perdre leur attention à se chamailler, ou bien de décider qui serait en charge de l'affaire. L'heure était encore à rassembler les informations disponibles sur le terrain, et d'interroger cette dame qui apparemment connaissait l'une des victimes, celle précisément qui s'était fait égorgée. Ciel s'appliqua à se concentrer sur elle, s'apprêtant à conserver bien en mémoire ce qu'elle pourrait lui dire. Il n'avait nul besoin de s'embêter à prendre des notes… il se souviendrait très bien le temps de l'enquête.

"Paul Liddell. Je… enfin, je pense… nous nous sommes rencontrés à la bibliothèque. Il est… était… oh, mon dieu…"


Liddell. C'était un nom très répandu qui ne lui évoqua pas grand-chose. La jeune femme semblait d'un coup beaucoup plus éprouvée par cette soudaine mort, alors qu'elle n'avait pas l'air de ressentir la moindre chose quand Abberline l'avait découvert… elle semblait même se contenir et ne pas avoir l'air affectée par sa demande de partir. Alors qu'à présent …

"Féru de littérature. Nous avons passé quelques moments au café ensemble. Rien de plus. "


Pourtant, Ciel n'arrivait pas à y déceler du mensonge. Soit elle disait la vérité, soit elle était passée maître, dans l'art de raconter des salades. Et comme il n'avait pas le moyen de vérifier cela, il se contenta de regarder une nouvelle fois le mort. Un type sans la moindre histoire, ne pouvait pas finir égorgée d'une telle manière dans la rue.

"Pourquoi avoir tué de la sorte ?... pourquoi pas une balle, tout simplement ?..."


Fixant toujours Paul Liddell, cette idée lui était aussi venue. Pourquoi pas une arme à feu. S'en procurer une n'était pas difficile, c'est sur. Mais n'importe qui ne pouvait pas tirer avec. Il fallait encore savoir s'en servir. Ciel lui-même en portait une, depuis les événements du Noah Circus ... depuis qu'il avait tiré sur le baron Kelvin. Et il savait très bien s'en servir, parce qu'on lui avait appris. Tout comme chasser. Tout comme enquêter... et se débarrasser des ennemis de la reine.  

"  Je ne suis pas certain qu’ils trouvent quelque chose de la sorte."

En ce qui concernait l'arme blanche sur la scène de crime. Oui. C'était un fait. Peut-être qu'il ne retrouverait pas cette arme. Mais rien n'était mois sûr tant que les recherches n'auraient pas pris fin. Mais ce qui inquiétait le plus dans cette affaire, était que la première victime n'était pas morte de la même manière.

Pourquoi avait-on décidé de mettre fin à la vie de ce Paul Liddell en le griffant à la jugulaire? Et surtout, qui ou quoi avait décidé de faire ça ?

" Vous voyez ces traces ? C’est bizarre non ? Et si ces hommes n’étaient pas les victimes ?"

Ciel n'avait même pas fait attention, mais Trevor était déjà reparti vérifier lui-même les victimes... ce sans-gêne compromettez déjà la scène de crime... et Ciel le rejoignit sur le point de frapper ses mains avec sa canne... mais lorsque son regard retomba aussi sur les plaies du deuxième, il écarquilla les yeux ... il avait raison ! Tous ici n'était pas des victimes ! C'était évident !

"  Il y avait quelqu’un d’autre. Une femme."

Ciel haussa un sourcil ... comment ça ? Une femme ? Comment pouvait il le savoir ? Il le vit renifler ... cette façon de faire... était vraiment trop similaire à Sebastian pour qu'il ne le remarque pas. Lui ne sentait rien... a part le sang et l'odeur de cette rue...

Ce type était donc un démon ? Il se recula légèrement, avant que Abberline ne revienne vers eux, et montrant le couteau dans sa main.

Ainsi donc, les éléments se mettaient bien mieux en place dans son esprit.


"C'est l'arme avec laquelle le premier a été tué. Je m'avance peut-être en disant que c'est surement monsieur Liddel qui l'a tué... madame, je crains n'avoir encore besoin d'informations, je suis navré. Comment etait-il ? Gentil ? Quelque chose de particulier ? ... oh et j'aurais besoin de votre nom, je le crains. Vous aussi.  "

Il parlait bien entendu à Trevor, qui se trouvait assez près pour l'entendre. Si ce type était un démon, même s'il devait faire particulièrement attention ... il ne pouvait non plus s'en priver. Surtout s'il pouvait lui apporter de l'aide.

©️️️ 2981 12289 0

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
VEUVE NOIRE
Présence sur le forum : Présente
Lien Fiche :
Fiche Relations :
Messages : 16
Date d'inscription : 23/09/2017
Localisation : Le plus loin de toi possible.

Votre personnage
Espèce: Nephilim
Jauge d'âme:
400/1000  (400/1000)
Jauge de Puissance:
50/1000  (50/1000)
MessageSujet: Re: Double Trouble - Enquête   Dim 5 Nov - 0:21

Double troubleft. Ciel Phantomhive - Trevor Ysengrin - Narrateur
L’homme aux cheveux gris s’approche de l’autre cadavre. Ton regard ne le quitte pas une seule seconde, alors que celui-ci s’exprime encore. Franchement…. Quel est l’intérêt de ses paroles ? Il ne fait qu’apporter de vagues suppositions sur ce que cet imbécile d’inspecteur va trouver ou non. Pourquoi ne pas attendre de voir les résultats, et la fermer, tout simplement ? Ah… si seulement tu n’avais pas à jouer ce rôle stupide. Cette bande d’incapables en prendrait pour leur grade. Mais tu ne peux rien dire. Rien faire. Souviens-toi, Suraj ; tu n’es qu’une pauvre citoyenne inoffensive, un peu paumée, et sous le choc. Tes yeux noirs regardent le second drap être soulevé. Révélant un visage que tu connais.

Et merde !

« Vous voyez ces traces ? C’est bizarre non ? Et si ces hommes n’étaient pas les victimes ? »

Enfin. La première remarque pertinente. Et à moins qu’il connaisse les victimes, l’autre simplet ne peut pas imaginer à quel point elle est plausible. Parce que tu connais ces deux hommes. Et désormais, le scénario qui se dessine devant tes yeux est bien plus complexe. Et potentiellement dangereux pour toi. Tu en es sûre, ou presque. Tu as un lien, plus ou moins direct, avec tout ceci. Un sale lien.

« Il y avait quelqu’un d’autre. Une femme. »

Qu’est-ce qu’il raconte ? Tu tournes ton regard vers lui, distraite du cadavre par ses paroles. Comment diable peut-il être aussi sûr de ce qu’il affirme. Pourtant… tu as beau scruter son visage, aucune trace de mensonge n’apparaît. Cet homme, sans que tu saches comment, est certain de ce fait et dit la vérité. Peut-être que les policiers ne vont pas le croire. Penser qu’il n’est qu’un pauvre type en manque d’attention, pour raconter pareilles fadaises. Mais il n’en est rien –ce qu’il dit est vrai. Tu le sais. Aucun mensonge n’échappe à ta malédiction.

Et puis, enfin. L’arme du crime. Un couteau. Tu le fixes un instant, avant que le gamin ne reprenne la parole. Lui a esquissé quelques pas en arrière, après la dernière affirmation du gars aux cheveux blancs. Comme mal à l’aise. Tu ne sais pas pourquoi ; n’en tire pas de conclusions hâtives. Mais garde ce détail dans un coin de ton esprit.

« C'est l'arme avec laquelle le premier a été tué. Je m'avance peut-être en disant que c'est surement monsieur Liddel qui l'a tué... madame, je crains n'avoir encore besoin d'informations, je suis navré. Comment était-il ? Gentil ? Quelque chose de particulier ? ... oh et j'aurais besoin de votre nom, je le crains. Vous aussi. »

Et merde… encore des questions. Pourtant, peut-être vaut-il mieux que la police réussisse à faire la lumière sur cette affaire, du moins en partie… maintenant qu’elle te concerne, tu ne plus laisser ce meurtre passer. Ton regard se reporte sur l’enfant-noble, si arrogant. Dieu, tu détestes les enfants…

« Je m’avance certainement aussi en disant cela… mais je pense que vous avez tort. »

Bon, ça devrait suffire à retenir son attention. Qu’il en profite. Ce n’est pas tous les jours que tu t’apprêtes à livrer tant de paroles et d’informations. Même si beaucoup seront des fadaises.

« La seconde victime… je la reconnais. C’est Oliver Liddell ; le frère de Paul. »

Tu trembles. Enfin, plutôt, force ton corps à trembler. Comme si découvrir cet imbécile sous le drap te faisait quelque chose. Tss.

« Paul… c’était un homme sympathique ; toujours très courtois. Il ne parlait pas tellement de lui-même, alors, j’ignore beaucoup de sa vie personnelle, mais je sais qu’il a- avait un frère… et nous nous étions croisés un jour. »

Tu soupires. Réfléchissant intensément.

« Je suis Alicia Brooks. »

Alicia Brooks est six pieds sous terre depuis cinq ans, mais tu as les papiers et les témoins pour assurer que tu possèdes en effet cette identité… dans ton milieu, il faut toujours savoir assurer ses arrières. Toujours. Tes doubles identités te sont bien utiles en cela.

« Utiliser un couteau… c’est une arme peu commune pour une femme, non ? Et… c’est personnel, comme façon de tuer. » Une pause. Un sourire presque gêné. « Mon oncle travaillait dans la police. » Voilà ta justification. Si tu avais imaginé, il y a trente minutes de cela, que tu en viendrais à tenter de donner des pistes à la police…


© 2981 12289 0

HRP:
 




Go away.I can see the face you make when you're lying, and I won't see your pretty smile ; oh, baby, let me tell you one thing I'm sure of : you're hella ugly when you open this mouth of yours.


Code signature ©Justayne sur Crimson Day
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
VALET
Présence sur le forum : Présent
Lien Fiche :
Fiche Relations :
Fiche Rps :
Messages : 31
Date d'inscription : 13/09/2017

Votre personnage
Espèce: Loup-garou
Jauge d'âme:
300/1000  (300/1000)
Jauge de Puissance:
100/1000  (100/1000)
MessageSujet: Re: Double Trouble - Enquête   Mer 8 Nov - 11:51


Double trouble
Contrairement à ce qu'il avait pensé tout d'abord, il y avait quand même un couteau dans cette histoire. Le couteau était encore sur les lieux, et si ce qu'il supposait se montrait exact les empreintes sur ce couteau seront celles de l'homme égorgé. La femme qui était présente sur les lieux n'avait pas besoin d'une telle arme pour se défendre. Mais de ce fait, le schéma qu'il venait de monter mentalement n'était pas correct. Il avait imaginé les deux hommes s'attaquer à la femme et cette dernière se défendant et s'enfuyant... seulement cela ne collait pas avec le couteau. Un règlement de compte entre les deux hommes et elle qui s'était retrouvée au mauvais endroit au mauvais moment ? Possible...

Finalement le petit garçon semblait avoir suivi le même raisonnement que lui. Alors qu'il s'adressait à la femme, Trevor pensa un instant s'en être sorti. Se montrer coopératif et leur donner un os à ronger avait du suffire pour pouvoir s'éclipser discrètement.

Il baissa la tête vers le sol en écoutant la fin de sa phrase. Finalement il n'allait pas pouvoir y échapper. Observant avec attention les tâches d'humidités et la mousse qui commençait à pousser. Il fallait qu'il garde son calme, la panique pouvait pousser les gens à faire des choses qu'ils regrettaient par la suite. Et s'il savait que la situation n'était toujours pas à son avantage, il était déjà moins mal à l'aise que lorsqu'il s'était fait pincer à traverser la rue, comme un vulgaire coupable.

Il regarde la femme, qui vient de prendre la parole. Elle connaissait les deux victimes. Curieux non ? Et ce tremblement...il ne l'avait pas remarqué auparavant, trop préoccupé par sa situation et son angoisse mais il n'y avait que lui qui était véritablement mal à l'aise dans cet endroit. Le petit garçon se contentait de poser des questions, il agissait comme s'il voyait ce genre de choses tout les jours, ce qui était peut-être le cas. Quand à la femme, si elle paraissait secouée mais rien dans son odeur ne lui affirmait cela. Il avait l'habitude de décrypter ce que les autres ressentaient, pour se mettre à l'abri en cas de colère ou de peine trop intense.Mais là en fait c'était plutôt calme. Ce qui était bien puisqu'il ne se voyait pas expliquer pourquoi il se mettait à faire des câlins aux inconnus sous prétexte qu'ils sont bouleversés. Son regard se fit plus méfiant, légèrement distant.

Alicia Brooks. Il nota mentalement de ne pas s'approcher d'elle tant qu'il n'y serait pas contraint.

Trevor se redressa, il n'avait plus rien à faire ainsi accroupi devant un être qui n'existait déjà plus. Il fit quelques pas également, s'éloignant le plus possible de cette femme. Même s'il devait pour cela se rapprocher des cadavres et des policiers. L'odeur du sang combinée au reste commençait doucement à lui monter à la tête.

Il n'hésita pas lorsque ce fut son tour de décliner son identité. Son secret ne risquait pas d'être éventré à cause de son nom ou de son adresse. Et puis, il n'avait pas d'autre choix que d'obéir, faire plaisir.

« Trevor. Ysengrin. Je suis employé à la ferme à la limite de la ville. »

Il regarda en direction du ciel, essayant de ne pas se focaliser sur l'étrange femme. Si tout le monde avait sa maîtrise ce serait beaucoup moins difficile d'être un soumis. Mais le monde serait beaucoup plus dangereux.


Codage par Libella sur Graphiorum

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PNJ
Messages : 38
Date d'inscription : 14/07/2016

Votre personnage
Espèce: Toutes
Jauge d'âme:
1000/1000  (1000/1000)
Jauge de Puissance:
1000/1000  (1000/1000)
MessageSujet: Re: Double Trouble - Enquête   Lun 13 Nov - 9:07



DOUBLE TROUBLE.


Voulant confirmer sa théorie que Paul avait tué le deuxième homme au couteau, Ciel se retrouve pourtant fort dépourvu par les déclarations de Suraj.

Le deuxième est effectivement le frère de Paul, Oliver. Elle déclare donc qu'elle n'adhère pas à sa théorie et qu'elle est parfaitement certaine que Paul n'aurait jamais fait de mal à personne.  Cache-t-elle la vérité ? Comme le craint Trevor avec ses sens de loup ?

Les deux protagonistes déclarent finalement tout deux leurs noms. Alicia Brooks. Et Trevor Isengrin.

La présence d'une jeune femme surement encore vivante chamboule toute l'enquête : est-ce elle la responsable de ces deux meurtres ?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin
Présence sur le forum : Présent
Lien Fiche :
Fiche Relations :
Fiche Rps :
Messages : 175
Date d'inscription : 30/08/2014

Votre personnage
Espèce: Humain
Jauge d'âme:
300/1000  (300/1000)
Jauge de Puissance:
50/1000  (50/1000)
MessageSujet: Re: Double Trouble - Enquête   Mer 15 Nov - 13:06

Double Trouble.
"Je m’avance certainement aussi en disant cela… mais je pense que vous avez tort."


Ciel, certain de sa théorie, ne s'attendait tout simplement que cette femme aux semblants éplorée pouvait venir en une seule déclaration tout contrer et ébranler ses certitudes. Elle semblait catégorique. Et le comte pensait au départ que c'était dû au sentiment qu'elle avait peut-être éprouvée pour Paul. Mais sa seconde réplique le remit à nouveau à se questionner.

"La seconde victime… je la reconnais. C’est Oliver Liddell ; le frère de Paul."


Le deuxième homme, mort par couteau, était donc le frère de Paul. Le tableau qu'il s'était dessiné commença à s'effacer. Deux hommes. Une femme. C'était possible. Après tout, on pouvait très bien sacrifier son frère pour une cause. Il le savait. Mais et si c'était plutôt cette femme qui les avait tous les deux éliminés ? Ciel prit son menton dans sa main, réfléchissant. Fermant les yeux pour mieux visualiser les choses.

"Paul… c’était un homme sympathique ; toujours très courtois. Il ne parlait pas tellement de lui-même, alors, j’ignore beaucoup de sa vie personnelle, mais je sais qu’il a- avait un frère… et nous nous étions croisés un jour."



Elle semblait chercher à éliminer Paul de la liste des suspects. Mais si elle ne l'avait vu que quelque fois, elle ne pouvait pas prétendre qu'il était blanc comme linge. Surtout si elle ne savait pas sa vie personnelle. Même si elle avait croisé son frère.

"Je suis Alicia Brooks."

Alicia Brooks ne lui disait rien. Mais cela était normale. Elle n'était pas de la noblesse.

"Utiliser un couteau… c’est une arme peu commune pour une femme, non ? Et… c’est personnel, comme façon de tuer. Mon oncle travaillait dans la police."


Elle semblait aller dans le sens que la femme était forcément la meurtrière. Et c'était possible en effet. Mais quelque chose n'allait pas dans cette histoire, c'était ce côté surnaturel … ces griffes. Pourquoi utiliser un couteau, et de l'autre ses griffes ? Même pour un meurtre de rue, cela ne collait pas. Lorsque Sebastian tuait pour lui, au moins il utilisait toujours les mêmes couteaux et fourchettes. Non, c'était trop bizarre.

" Trevor. Ysengrin. Je suis employé à la ferme à la limite de la ville."

Ciel nota cette information. Il pouvait très bien être un employé du vieux Sam, qui était sur son domaine. Donc en quelque sorte, Trevor pouvait faire partie des gens qui travaillaient indirectement pour lui. Il vérifierait ce point plus tard. Peut-être que le pasteur Jeremy pouvait le renseigner sur les nouveaux habitants …

Pour l'heure, il fallait établir l'ordre des choses. Et ce n'était pas une mince à faire.


"J'aimerais m'entretenir avec monsieur Ysengrin, si ça ne vous ennuie pas. Abberline, restez avec cette dame je vous prie. Et faites porter les corps à la morgue pour l'autopsie. Nous verrons bien les conclusions plus tard. "

Il n'avait pas spécialement l'envie de prendre Trevor à part, surtout s'il était un démon … mais savoir qu'il pouvait appeler Sebastian à tout moment s'il était en danger le rassura. Même s'il était en bordure de ville, dans une forêt, à s'occuper d'un massacre avec John, il pourrait toujours lui demander de venir en urgence… et puis, Abberline était là. C'était un policier quand même. Bien qu'il valût mieux pour le moment s'assurer que Alicia ne partirait pas tout de suite.


"Vous n'êtes pas humain. Je le sais. Et je me fiche de savoir ce que vous êtes, mais ce que je veux savoir c'est pourquoi vous avez mentionné une femme. Et si vous la connaissez."

Une fois mis à l'écart, Ciel tenta de jouer franc jeu. Peut-être qu'il se trompait, qu'il n'était pas ce qu'il pensait de lui. Voire même qu'il était un humain banal … mais cette histoire de femme le perturbait. Il fallait au moins qu'il en sache plus sur elle. Parce qu'elle était abonné absent, ce qui voulait dire qu'elle était peut-être vivante … et donc un potentiel danger.

©️️️ 2981 12289 0

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Double Trouble - Enquête   

Revenir en haut Aller en bas
 
Double Trouble - Enquête
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» S. EDWIGE ► LMS. DOUBLE TROUBLE.
» L'enquête sur la double nationalité de Michel Martelly
» Le ministre Genéus rentre dans le débat sur la double nationalité.
» LA COMMISSION SUR LA DOUBLE NATIONALITE MIEUX EFFECTIVE QUE CELLE DE L'ARMEE !
» Double nationalité: Une promesse dans le vent ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Scfm :: London Bridge is falling down :: Londres :: Rues Commerçantes-