Partagez | 
 

 Hm ? Oh my god, just shut up. [Suraj]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Suraj He
avatar
VEUVE NOIRE

Présence sur le forum : Présente - DC
Lien Fiche :
Fiche Relations :
Messages : 32
Date d'inscription : 23/09/2017
Localisation : Non mais tu penses que je vais te le dire ? Tss, imbécile.

Votre personnage
Espèce: Nephilim
Jauge d'âme:
400/1000  (400/1000)
Jauge de Puissance:
50/1000  (50/1000)
MessageSujet: Hm ? Oh my god, just shut up. [Suraj]   Sam 23 Sep - 22:52

Suraj He


Nom complet : Suraj He
Surnom(s) : L'illuminée du 23b ((par ces cons de voisins))
Titre : Black widow
Genre : Femme
Espèce : Humain à capacités [Nephilim]
Age : 38 ans
Date de naissance : 5 Mars 1851
Lieu de naissance : Bhimdatta, Népal
Origine / nationalité : Népalaise de naissance - origines allemandes
Langue(s) connue(s) : Népalais, Mandarin, Anglais, Latin [notions]
Religion : Hindouisme [pratique rarement par habitude ; pas tellement croyante]
Groupe : Criminels
Occupation/Métier/Etudes : Fleuriste - Fournisseuse de poisons pour divers particuliers, politiciens, criminels notoires et mafias
Résidence : Possède une boutique de fleuriste au coeur de Londres ; l'étage y est réservé pour son lieu de vie, et ses préparations.

PHYSIQUE.


Joué par : Jessica Jones - Marvel (fanarts)
Taille : 1,73m
Poids : 55kg
Type anthropologique : Caucasien
Couleur de peau : Pâle
Cheveux : Noirs et raides ; mi-longs
Yeux : Grands, légèrement en amande, verts.
Visage : Ovale ; mâchoire carrée
Nez : Petit ; droit
Lèvres : Pulpeuses
Voix : Rauque ; sèche.
Expression naturelle : Agacée et renfermée.
Silhouette : En H
Musculature : Très peu développée
Démarche : Assez masculine, vive.
Signes distinctifs : Un long serpent tatoué le long de sa jambe [ici]
Santé :
— Régulièrement malade car elle teste elle-même certains poisons et remèdes pour s'immuniser.
— Malgré cela, elle reste extrêmement robuste. Bien plus que la moyenne.
— Malgré son âge, elle paraît facilement dix ans de moins. Il en est de même pour son état de santé général.
— PTSD
— Stérilité
Style vestimentaire : Simple, pratique ; vêtements de travail. Robes sobres lorsqu'elle sort. Elle se travestit pour aller récupérer ses commandes.
Comment il se trouve ? Elle s'en fout. Mais alors. Royalement.
Comment le trouve les autres ? Une expression désagréable et hautaine, qui ne donnerait pas envie de l'approcher normalement, cependant, elle a une aura étrangement magnétique. On trouve que c'est une belle femme.
Autres : Elle a plusieurs traces de morsures sur les bras [pour un oeil expert, serpents de tailles différentes], et crache régulièrement du sang.

Apparence alternative ? //


CARACTERE.


Personnalité : Froide / Réservée / Désagréable / Antipathique / Misanthrope / Misandre sur les bords / Violente / Susceptible / Grossière / Tendance à prendre les gens pour des cons / Méfiante / (trop) sûre d'elle / Impatiente / Colérique / Très calme lorsque autour de ses animaux / Intelligente / Perfectionniste / Curieuse / Passionnée / Mélomane / Prudente / Prévoyante

Tempérament habituel : Méfiant et froid.
Comportement avec inconnus : Froid, désagréable ; s'emporte rapidement.
Comportement avec clients [en tant que fleuriste] : Réservée, taciturne, mais évite de trop les insulter.
Comportement avec clients [dans le marché noir] : Secrète, hautaine et méfiante.
Comportement avec proche : Froid, un peu agressif et autoritaire. Elle ne sait pas comment manifester son attachement envers quelqu'un.
Goût :
Aime : Les animaux venimeux / Les poisons / La science / Les fleurs / La nature / La musique / La solitude / Les peluches
N'aime pas : Les menteurs / Les idiots / Les gens trop crédules / Les températures extrêmes / Les imprévus / Les médecins / Les scientifiques / Les enfants
Hobbies : A une "collection" impressionnante de produits/plantes/animaux mortels ; élève des papillons cendres dans la chambre d'amis ; Confectionne divers poisons, et leur remède
Ambitions/But : Faire pousser des edelweiss au cœur de Londres.
Peurs : Que son "pouvoir" s'étende et qu'elle parvienne à discerner le mensonge absolument partout.
Phobie : Le noir total. Les bordels et tout ce qui se rapporte à la prostitution.
Secrets : Elle est celle qu'on appelle la Veuve noire dans le milieu du crime, responsable de la mort d'un nombre très difficilement calculable d'individus, le plus souvent indirectement (via ses poisons vendus aux criminels).
Echecs : Ne pas avoir su protéger sa famille.
Réputation : Mauvaise dans son quartier ; on reconnait qu'elle possède des plantes introuvables ailleurs, et qu'elle s'en occupe particulièrement bien, mais elle est désagréable. Dans le milieu de l'ombre, excellente ; personne ne connait sa véritable identité, et elle est aussi crainte que respectée.

NB : Elle a de nombreux ennemis, étant responsable ou supposée responsable de nombre de morts dans diverses organisations. Cependant, étant neutre, elle n'en privilégie aucune et commerce avec tout le monde. Cependant, il semblerait qu'elle entretienne un partenariat de longue date avec la mafia italienne.


ABILITE.


Capacités : - Capable de discerner le mensonge sur le visage de ses interlocuteurs ; lorsque ceux-ci mentent, leurs trais deviennent difformes. Seule elle perçoit le changement.
    - Guérit plus vite que la moyenne ; système immunitaire robuste, capable de mieux supporter intoxications et empoisonnements.

Armes : Poisons, sous les formes les plus diverses, passant du simple élixir à une veuve noire subtilement dissimulée dans votre col. Dagues.


RELATIONS.


FAMILLE :
Les enfants de Birganj - enfants adoptifs ; décédés
Un groupe de cinq orphelins recueillis par Suraj, et emmenés avec elle en Chine ; morts par empoisonnement en 1880.

Jie Lin - mari ; décédé
L'homme qui a partagé sa vie durant quatre ans ; brutalement décédé à la suite d'un empoisonnement en 1880.

AMOURS / AMANTS : Après Jie, personne n'a partagé sa vie.

COLLEGUE/CAMARADE : //

CONNAISSANCES :
Flavio Calvelli - client, bras droit de la mafia Leone à Londres
Bras droit d'une mafia italienne, il est un client régulier et l'un des rares hommes qu'elle arrive à supporter. Lui ne ment jamais, et ne lui cache pas ses véritables intentions. Cependant, elle s'en méfie comme de la peste. Il est certainement au moins aussi dangereux qu'elle.

Vincenzo Leone - client, chef de la mafia Leone
Sale con. Certainement l'un des êtres humains qu'elle estime les plus dangereux sur cette terre. Une certaine estime pour lui, cependant. Le vieux sait mener son affaire.

Connais de nom/vu seulement : La Reine ((cette vieille peau)) / Ciel Phantomhive / La majorité des hommes et femmes ayant tué un individu par son poison / Andrea Leone


HISTOIRE.


Suraj
Etymologie : signifie "né des dieux" en Sanscrit.

(Douce ironie.)


bordel
nom masculin
1.
vulgaire
Maison de prostitution.
synonymes : boxon
2.
au figuré et familier
Grand désordre.
synonymes : foutoir


On peut dire sans trop s’y risquer que ta vie est un grand bordel, quel que soit le sens de ce terme.

1851, Bhimdatta, Népal.
Amanda Wagner. Prostituée étrangère. Allemande, selon certains. D’autres pensent que le nom est russe ou polonais. Parfois, on la dit américaine, mais l’intéressée n’a jamais vraiment démenti aucune de ces théories. Certains disent que c’est parce qu’elle est simplette, un peu stupide, qu’elle ne comprend pas la langue, même si cela fait dix ans qu’elle vit ici.

(A part quelques termes, bien sûr.
A genoux.
Baisse les yeux.
Combien ?
Tais-toi.
Crie.


Le jargon habituel, en résumé.)


D’autres disent que la raison de ce silence est que la fille de joie cherche à conserver son exotisme. Le mystère qui l’entoure, elle et ses beaux yeux. Personne ne le saura jamais. Quoi qu’il en soit, en 1851, Amanda mit au monde un enfant. Bâtard d’une pute européenne et d’un client lubrique, elle lui donna un nom, un peu au hasard, peut-être celui de son dernier client, certains disent. Un nom d’homme, alors que le rejeton trop pâle était une petite fille. Pour la protéger, selon beaucoup, d’autres pensent seulement qu’elle était trop saoule pour déterminer le sexe de l’enfant.

(Quoi ? Vous voulez connaitre la vérité ?
Je ne suis pas spécialement censé vous la dire.
Mais il est vrai qu’Amanda buvait beaucoup pour oublier ses peines.)


Comment cette femme qui autrefois, selon ses dires, avait vécu dans le luxe, était-elle arrivée ici ? Certains racontaient qu’elle s’était éprise d’aventures au détriment de sa sécurité, d’autres qu’elle avait suivi un riche amant qui s’était empressé de la vendre une fois retourné au pays. Elle avait un peu voyagé, Amanda, avant d’arriver au Népal. La Russie, pendant un temps, et puis la Chine, avant d’enfin franchir la frontière et de mettre un premier pas dans la tombe.

Mais revenons à son bâtard.
Suraj, pour être plus précis.

Ton nom.

Tu es donc la gamine travestie d’une pute étrangère. Beau début de vie. Pas que tu te plaignes réellement. Au moins, tu ne t’es pas faite sauter dès que ton corps fut en mesure d’attirer les plus lubriques. Impossible d’échapper à quelques écarts, lorsque l’alcool endors ou enhardi, mais disons que pour ta position, tu estimes t’en être bien sortie. Gamin coursier, faisant les courses du bordel dès qu’il fut en âge de courir et babiller. Ta mère, tu la vois très peu, et lorsqu’elle a un peu bu elle t’enlace, quelques verres plus tard elle t’insulte et te frappe. Il faut dire que tu as les yeux de ton géniteur, ils ressemblent à ceux qui hantent ses cauchemars. Quelques hématomes sur ton corps, rien de grave, tu apprends à soigner les cuites de maman et l’inciter à te frapper là où ça fera le moins mal. Et surtout, où personne ne le verra. Il ne faudrait pas que l’on grille ton déguisement, apprenne ton sexe et te mette au travail aussitôt. Oh, non.

Ton père n’est pas là, c’est un clochard ou un ministre, personne ne le sait, peut-être quelqu’un avec un peu d’argent tout de même, il faut dire qu’elle vaut cher, ta mère. (C’est d’ailleurs devenu sa seule fierté avec le temps.)


Tu grandis, entre les coups et les lubriques qui emplissent le bordel sans cesse animé. Amanda vieilli, c’est bien normal, parfois elle tombe malade, mais une étrange cruauté du destin fait qu’elle ne succombe jamais. Robuste, la santé de ta génitrice, capable d’effacer les traces de coups en quelques jours et de surmonter les affreuses infections qui déforment la chair. Et puis, à tes dix ans, un matin, ta mère ne boit pas après le travail. Elle te demande seulement d’aller rejoindre les cuisines tout en bas, et puis, lorsque tu reviens lui apporter le déjeuner, ses pieds ne touchent plus terre et elle s’est pendue.


Plus rien ne te retient à l’endroit. Tu pars, t’assurant de récupérer la bague qui brille sur sa main froide, et la vend au premier commerçant du coin, qui cherche à t’arnaquer. Son visage se déforme, tu l’insultes, il double le prix et tu repars à travers le pays. Eviter les violeurs et les assassins n’est pas facile, tu te rates parfois, mais ta capacité à discerner le mensonge t’aide à survivre et tu marches jusqu’à la ville suivante. Pendant deux ans, tu vis dans la rue et mendie, gamine crasseuse à l’air méchant et revêche, prête à planter un autre gamin si cela signifie qu’elle mangera ce soir.

Deux ans, donc. Tu survis, ton corps se tords un peu, tes mains saignent et tu as déjà achevé un mendiant avec tes menottes trop maigres. Et puis, un jour, tu tombes sur un vieillard et tente de lui ravir sa bourse, il te met à terre et repart. Etrange pour ce tas d’os, mais tu n’y repenses plus, même si tu es au fond profondément vexé. La nuit suivante, dans la même ruelle, tu vois le vieux abattre un homme de sang-froid. Lorsqu’il te repère, tu flippes un peu c’est vrai, mais il ne te tue pas. Ultimatum. Tu n’as pas de famille, il n’a pas d’enfants. Il te transmettra son savoir, et toi tu prendras sa suite à sa mort. Tu acceptes, parce que tu n’as pas d’autre choix et que tu veux profondément vivre.

Le vieux te bat, parfois, mais pas de la même façon que les autres hommes lubriques, alors tu acceptes les coups presque avec engouement. Lorsqu’il ne te frappe pas, c’est à ton tour, tu apprends à te défendre et puis tu fais à manger. Et puis, la nuit, lorsque plus personne ne peut vous voir, le vieux t’enseigne une langue un peu barbare, et son propre savoir millénaire. Les plantes, les remèdes, les poisons les plus fulgurants, domestiquer la nature indomptable et tuer un homme sans avoir même à le toucher.

Dix ans passent.
Et puis quinze.

Tu restes collée à ses basques. Et puis un jour, le vieux clamse, de façon un peu fulgurante il faut dire, après s’être tordu de douleur. Est-ce que c’est l’âge, ou est-ce qu’on l’a tué, personne n’a vraiment de réponses à part toi. C’est du poison, tu le sais, et sa position lui apportait de nombreux ennemis. Après sa mort, tu l’incinères, prend ses serpents et ses fioles et t’en va (ou plutôt, t’enfuis) loin, très loin, là où vos ennemis ne te trouveront pas, à la frontière entre le Népal et l’Inde.

Un an dans une ville trop grande, tu vends tes poisons à ceux qui peuvent te payer, et recherche en parallèle qui aurait bien pu être ton géniteur. Un vieux rêve d’enfant, un fantasme un peu sordide qui ne t’a jamais quittée. Il te faudra encore deux années avant d’obtenir une liste approximative, et d’envoyer tes poisons à l’autre bout du pays pour tous les assassiner. Et puis, tu voyages à nouveau, jusqu’au Tibet, puis Pékin, tu rencontres un homme assez stable pour te servir d’alibi (enfin, c’est que tu dis, mais peut-être qu’au fond tu l’aimais) et l’épouse. Avoir des enfants est difficile, vous peinez à comprendre pourquoi, alors en désespoir de cause vous en adoptez cinq.

Tu as 29 ans lorsque Jie (ton mari) et tes enfants décèdent brusquement, à table, de cette même fulgurance douloureuse qui avait touché le vieux, quatre ans de cela. Le poison t’atteint également, et tu agonises deux jours durant, avant de te relever avec difficultés à côté des corps puants déjà. Trainer un cadavre de la fosse jusqu’à votre maison, y mettre le feu, et puis tu disparais sans un mot. Tu es morte dans l’esprit de tous, et tu n’es pas brave, ou juste pas assez stupide pour risquer encore ta vie dans ce pays qui veut ta mort.


Alors, sans le savoir, tu empruntes le chemin inverse qu’avait effectué ta génitrice, te rendant en Russie, ce pays beaucoup trop froid dont tu ne comprends et ne comprendra jamais la langue, puis l’Europe. Allemagne, quelques années, le temps de te remettre sur pieds et rétablir ta santé catastrophique. Ici, tu recommences à faire évoluer ton commerce. Où que l’on soit, le marché du crime est profitable, tu l’as bien compris. Et tes services exotiques sont d’une efficacité sans pareille.

1885, tu arrives à Londres et t’y installes. Faux papiers, alibis bien rôdés, la Veuve Noire fait vite des ravages et personne n’est en mesure de te débusquer. Il faut dire que tu es trop prudente, et beaucoup d’asiatiques vivent dans cette ville, trop de mafias qui pourraient être susceptibles de te débusquer. Cependant, c’est aussi peut-être ta seule chance de retrouver tes assassins sans retourner dans ce pays maudit.

Ton visage s’est figé, un peu plus, parce qu’après tout, il l’a toujours plus ou moins été. Un séjour dans les montagnes t’as fait rêver d’edelweiss et tu rêves d’en faire fleurir sur ton balcon ; ce rêve poétique côtoie les images des têtes tranchées de tes ennemis, méthodiquement posées devant toi. Ces deux fantasmes ne sont qu’une question de temps avant de se réaliser.



VOUS.


Spoiler:
 


Dernière édition par Suraj He le Dim 11 Mar - 17:40, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suraj He
avatar
VEUVE NOIRE

Présence sur le forum : Présente - DC
Lien Fiche :
Fiche Relations :
Messages : 32
Date d'inscription : 23/09/2017
Localisation : Non mais tu penses que je vais te le dire ? Tss, imbécile.

Votre personnage
Espèce: Nephilim
Jauge d'âme:
400/1000  (400/1000)
Jauge de Puissance:
50/1000  (50/1000)
MessageSujet: Re: Hm ? Oh my god, just shut up. [Suraj]   Dim 24 Sep - 13:01
Double post, pour vous signaler que cette fiche est terminée.
En espérant qu'elle convienne. ~




Go away.or you die first.


Code signature ©Justayne sur Crimson Day
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ciel Phantomhive
avatar
CHIEN DE LA REINE

Présence sur le forum : Présent - PNJ
Lien Fiche :
Fiche Relations :
Fiche Rps :
Messages : 189
Date d'inscription : 30/08/2014

Votre personnage
Espèce: Humain
Jauge d'âme:
300/1000  (300/1000)
Jauge de Puissance:
50/1000  (50/1000)
MessageSujet: Re: Hm ? Oh my god, just shut up. [Suraj]   Dim 24 Sep - 15:30

“Welcome here ... Black Widow.”

Une nouvelle fois, une fiche exceptionnelle  avec une personnage hyper intéressant. Je ne vois à rien à redire, et je te valide volontiers.

Cependant, en accord avec la race que tu donnes, j'aimerais moi donner des précisions.
(avant que certains ne s'emmêlent ou me demande de faire des changements à ce sujet)

Suraj a écrit:
" Hybride, bien que l'ignorant.
[2/3 Humain || 1/3 Ange]"

En vérité, on ne peut pas être à demi-ange, parce qu'être un ange est plus un "statut" donné que génétique. Tout de fois, il existe en effet des exceptions :

- Les cohabitations (comme Michael) ce qui est assez complexe (revoir le sujet concerné)

- Les humains nés avec au moins un parent ange :  mais ce ne sont pas des "hybrides" ou des semi-anges,  plutôt des humains à capacités.  (dans beaucoup d'oeuvre on appelle cela des Nephilim il me semble, donc je pense remettre à jour bientôt certains postes de race pour préciser)

"Hybride" est un terme en réalité péjoratif utilisé par des personnes qui ont manifestement une haine envers ce genre de personne qui sont issus de plusieurs "races" différentes. Les vrais hybrides sont ceux qui ont un gêne en commun avec un animal.

Je ne peux pas te demander de changer ce que tu as écrit, parce que dans un sens, ce n'est qu'une question de mot, donc pas forcément faux. Mais si tu veux coller parfaitement aux races ici présentes, tu peux rajouter Nephilim (je ferais l'ajout prochainement) ou Humain à capacités (c'est en fait la même chose, bien que les capacités en questions seront en effet en accord avec la "nature" d'où ils sont issus. Bref)

Voilà c'était juste une parenthèse pour expliquer cette précision, qui peut paraître un peu tirée par les cheveux, ou difficile encore à comprendre pour le moment, mais j'y met un point d'honneur.

BREF! Sinon je te valide, je laisse les modos déplacer ce sujet (HAHA) tu n'auras plus qu'à faire les postes concernant la gestion de ton persos, recenser le dc et l'avatar, et ... non mais tu n'as pas signé le règlement °° Allez hophophop !

*retourne bosser sur ses sujets des races*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suraj He
avatar
VEUVE NOIRE

Présence sur le forum : Présente - DC
Lien Fiche :
Fiche Relations :
Messages : 32
Date d'inscription : 23/09/2017
Localisation : Non mais tu penses que je vais te le dire ? Tss, imbécile.

Votre personnage
Espèce: Nephilim
Jauge d'âme:
400/1000  (400/1000)
Jauge de Puissance:
50/1000  (50/1000)
MessageSujet: Re: Hm ? Oh my god, just shut up. [Suraj]   Dim 24 Sep - 15:35
Je viens de changer ça ~ merci pour tes précisions !
Et je m'en vais signer le règlement de ce pas, huhu




Go away.or you die first.


Code signature ©Justayne sur Crimson Day
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ciel Phantomhive
avatar
CHIEN DE LA REINE

Présence sur le forum : Présent - PNJ
Lien Fiche :
Fiche Relations :
Fiche Rps :
Messages : 189
Date d'inscription : 30/08/2014

Votre personnage
Espèce: Humain
Jauge d'âme:
300/1000  (300/1000)
Jauge de Puissance:
50/1000  (50/1000)
MessageSujet: Re: Hm ? Oh my god, just shut up. [Suraj]   Dim 11 Mar - 16:08
Ressortie du sujet pour édition de la part de l'auteur (validation à redemander derrière)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suraj He
avatar
VEUVE NOIRE

Présence sur le forum : Présente - DC
Lien Fiche :
Fiche Relations :
Messages : 32
Date d'inscription : 23/09/2017
Localisation : Non mais tu penses que je vais te le dire ? Tss, imbécile.

Votre personnage
Espèce: Nephilim
Jauge d'âme:
400/1000  (400/1000)
Jauge de Puissance:
50/1000  (50/1000)
MessageSujet: Re: Hm ? Oh my god, just shut up. [Suraj]   Dim 11 Mar - 17:31
Modifications terminées.
En espérant que cela convienne toujours.




Go away.or you die first.


Code signature ©Justayne sur Crimson Day
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michael Perry
avatar
SERIAL KILLER

Présence sur le forum : Disponible
Lien Fiche :
Fiche Relations :
Fiche Rps :
Messages : 411
Date d'inscription : 23/07/2014
Localisation : dans la rue

Votre personnage
Espèce: Demi-Ange par cohabitation
Jauge d'âme:
500/1000  (500/1000)
Jauge de Puissance:
50/1000  (50/1000)
MessageSujet: Re: Hm ? Oh my god, just shut up. [Suraj]   Lun 12 Mar - 9:37
Y a pas de soucis pour la nouvelle édition, je re-valide cette fiche


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://scfm-rpg.forumactif.org
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Hm ? Oh my god, just shut up. [Suraj]   
Revenir en haut Aller en bas
 

Hm ? Oh my god, just shut up. [Suraj]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Shut up and drive — LIBRE
» [Cinéma] Eyes wide shut
» Shut up and take my money! [with Onyx and Cloud]
» Shut up, please ! You're so boring • |
» gouzi gouzi le loups *shut up !*

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
  :: Administration de Londres :: Les Londonniens. :: Gestion des Fiches :: Complètes.-