Bienvenue sur SCFM
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Vous êtes bienvenue sur le forum si vous décidez de vous y inscrire ! N'hésitez pas à en parler autour de vous !

Partagez | 
 

 [FINI]When the rain begins to fall... (feat Améthyste Weiss)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
CHASSEUR DE PRIMES
Présence sur le forum : Omniprésent
Lien Fiche :
Fiche Relations :
Fiche Rps :
Messages : 101
Date d'inscription : 10/09/2017
Localisation : Londres

Votre personnage
Espèce: Humain à Capacités
Jauge d'âme:
400/1000  (400/1000)
Jauge de Puissance:
250/1000  (250/1000)
MessageSujet: [FINI]When the rain begins to fall... (feat Améthyste Weiss)   Mar 12 Sep - 3:55

When the rain begins to fall..."Hunger is a cloud from which a rain of science and eloquence falls. Satiety is another cloud that makes rain a shower of ignorance and rudeness.''
Au champ de l'univers, tu cueilleras ce que tu sèmes.

Londres. Quelle ville sordide ! Avec une belle panoplie de gens tous aussi sales les uns que les autres. Noah ne supporte pas cet endroit, et pourtant... Il n'a pas le choix. Depuis l'Asie, il eut vent par télégramme que des hybrides se trouvaient dans les environs. Et même que l'un d'entre eux aurait des informations sur le carnage de Chiang Mai. Superbe aubaine, ou gros canular ? Aucun moyen de le savoir, si ce n'est d'y être. Et le voilà en terre inconnue, seul avec sa rage.

Le jeune homme s'était donné tous les moyens d'arriver à bon port. Il avait payé des guides, était monté dans des charrettes qui n’avançaient pas et il avait même pris le bateau pour la première fois de sa vie. Le mal de mer ? Une invention. Sa première impression de Londres ? Trop de gens. Oui, vous avez bien entendu. Trop de gens tentant de cohabiter sous un système pas du tout équitable. La richesse prospère et étale son argent d'un côté, et la pauvreté lutte de toutes ses forces pour ne pas sombrer dans la folie. Tient, un point commun ? Bien sûr que non, nous ne parlons pas de la même folie. Au final, Noah se contrefout du statut de chacun. Il veut la peau des hybrides présents sur le territoire, c'est tout. C'est simple pourtant ! Côtoyer des habitants ne le dérange en rien, si ce n'est qu'il ne veut pas d'amitié durable. Perdre son meilleur ami n'en fut que trop douloureux, et dans le fond, il ne l'a toujours pas digéré. Le blondinet pense qu'il aurait dû y passer comme les autres, mais le destin en avait décidé autrement.

Cette pensée ne le quittait jamais. Alors pour se détendre un peu, il s'était rendu dans la campagne anglaise, un peu plus loin avec tout son barda. Sa résidence secondaire pouvait bien attendre une heure ou deux. Il aurait pu faire un crochet par ces quatre murs et se changer ? Non. Il préférait de loin se prendre la pluie, allongé sur l'herbe verdoyante. Il est comme ça Noah. Les choses les plus simples restent les meilleures. Très joli tableau n'est-ce pas ? Il aurait pu être bien meilleur... Le blondinet a été suivi, et il le sait. A peine avait-il mis le pied sur la terre ferme qu'une femme l'avait aperçu. Il allait devoir s'habituer à voir des nouveautés... parce qu'une femelle aux cheveux violacés !? En Asie, tout le monde est brun, c'est pas compliqué. Les seuls blonds comme lui ont soit une tare génétique, soit qu'ils viennent d'ailleurs pour la côté mystérieux... Mon cul oui ! La vie n'est pas mieux chez le voisin, Noah l'a appris à ses dépends. Revenons-en à l’intruse du tableau idyllique. Elle l'avait suivi, en silence, lorsqu'il sillonnait les rues des bas quartiers de Londres, puis une fois en dehors. Il avait embarqué sur une charrette pourtant ! Ça ne l'avait pas arrêté pour autant. Et où était-elle cachée en ce moment ? Pas très loin. Et malgré le vent modéré, il parvenait à distinguer ses pas lents de la nature. La blague avait assez duré.

▬ « Je ne sais pas ce que vous me voulez, mais vous êtes tenace. On ne vous a jamais appris la politesse mademoiselle ? »

N'accordant aucun importance à son invitée improvisée, du moins pour la minute, Noah continuait d'observer la campagne qui s'élancait à perte de vue. Une question le taraudait : y avait-il des montagnes ici ? Et de la neige ? Noah adore la neige... sauf quand il la souille du sang de ses proies.

© 2981 12289 0


I do not fear death. I only fear that my rage will disappear over time.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
VAMPIRESSE
Présence sur le forum : Présente
Lien Fiche :
Fiche Relations :
Fiche Rps :
Messages : 55
Date d'inscription : 05/04/2017
Age : 21
Localisation : À l'ombre

Votre personnage
Espèce: Vampire
Jauge d'âme:
300/1000  (300/1000)
Jauge de Puissance:
350/1000  (350/1000)
MessageSujet: Re: [FINI]When the rain begins to fall... (feat Améthyste Weiss)   Mar 12 Sep - 4:59

When the rain begins to fall...Le matin,
non l'après-midi, mais qu'est-ce que je dis ? J'ignorais quel temps il faisait, mais c'était grisâtre, est-ce que ça allait le rester ? Je me le souhaitais. Je m'étirais depuis ma chaise installé dans ma chambre, j'avais mon propre bureau et j'inscrivais tout ce qui me passait par la tête depuis ma transformation. C'était un bureau avec un tiroir cadenassé pour que personne ne puisse y jeter un oeil. J'étais tout de même prudente. J'avais une de ses faims. Je me frottais doucement mon ventre avant de me replacer sur ma chaise poussant un léger soupir. Je détournais mon regard vers la fenêtre couvert d'un rideau foncé et épais, il était donc impossible de voir à l'extérieur. Deux coups sur ma porte se fit entendre, ce devait être ma domestique, Caitlin. Je lui disais de entrer et c'est ce qu'elle fit fermant la porte derrière elle. Je lui souriais lui faisant signe de s'approcher tout en lui demandant de verrouiller la porte. Elle s’exécuta et une fois arriver à mon niveau je fermais mon journal le mettant dans le tiroir que je verrouillais avec précaution. Je me levais de ma chaise pour me mettre en face d'elle pour lui retirer les cheveux de son cou et déboutonnais deux boutons de son collet pour avoir plus la facilité à lui boire son sang. J'approchais mes crocs de son cou pour la mordre et j'aspirais un peu de son sang. Je sentis ses mains se poser sur ma taille qu'elle serrait avec délicatesse. Une fois deux-trois gorgées avaler je retirais mes crocs léchant les deux petits trou afin de lui mettre un pansement et de refermer son collet, comme si rien n'était. Je plantais mes yeux aux siens lui caressant tendrement la joue.

▬ Merci Caitlin, vous pouvez disposée. Une fois que vous sortirez de cette chambre, vous allez oublié ce qu'il vient de se produire.


De ce fait, elle fit une légère révérence avant de quitter ma chambre me laissant là. Je soufflais doucement en léchant mes lèvres. Ce n'était pas assez et si je ne faisais pas attention il pourrait y avoir une victime et je ne suis pas prête à courir ce risque. Je ne voulais pas m'en prendre à Caitlin, mais c'était ma poche de sang provisoire... Je ne lui faisais pas du mal non plus, je faisais attention à ce que je faisais, au contraire je cru l'entendre gémir lorsque je l'ai mordu... Les humains parfois étaient bel et bien étrange. Avoir du plaisir quand un vampire mord au niveau du cou, j'aurais tout vu. Je tirais un rideau pour regarder à l'extérieur, les nuages menaçaient un mauvais temps, comme de la pluie. Mon temps préféré. Je me changeais rapidement avant de prendre mon parapluie au cas où et quittais la maisonnée. Ma mère m'arrêtait en me tirant par le poignet. Elle glissait ses mains sur mes joues me regardant dans les yeux d'un air inquiet.

▬ Ma chérie est-ce que tu te sens bien ? Tu sors à peine... Et tu es si froide, est-ce que tu vas bien ?

Je souriais légèrement venant glisser mes mains sur les siennes. Étrangement mes mains n'étaient pas froide, pas à comparer mon corps. Étrange n'est-ce pas ? C'était pourtant la vérité.

▬ Oui, mère je vais bien, ne vous en faites pas. Je ne rentrerais pas trop tard je vous le promet. Et vous avez également une pratique aujourd'hui n'est-ce pas ? Je vous souhaites une bonne répétition avant le spectacle.

▬ Merci ma chérie. Oui, ne revient pas trop tard si je t'envoie quelqu'un pour te ramener. Tu es notre seule fille unique et si un malheur devait se produire...

▬ Ne vous en faites pas mère.


Elle souriait m'embrassant sur le front tandis qu'elle relâchait mes joues. Je quittais la maison et je quittais également le quartier des riches. Ce n'était pas si pire que cela, pas trop de monde à cette heure. Une pluie fine se fit sentir, je déployais rapidement mon parapluie tout en continuant d'avancer d'un pas lent, mais pas trop lent non plus. Au bout du chemin je sentais quelque chose de pas normal. Un humain. Il avait les cheveux blonds. Il était un nouvel arrivant à Londres. De toute les villes et il a choisit Londres, sérieusement ? Sans réellement savoir pourquoi, je me mettais à le suivre gardant une grosse distance entre nous. Un peu plus tard, il embarquait dans une charrette et moi j'usais de ma vitesse vampirique pour le suivre tout en évitant le publique pour que personne ne me voit. Nous nous arrivons à la campagne. J'adorais la campagne, c'était relaxant et pas très loin de la forêt. Forêt où qu'il y a eu un meurtre de dix nobles si j'ai bien lu l'article dans le journal. Pas joli à voir. Gardant toujours la même distance je le suivais sans broncher tout en regardant aux alentours, profitant du paysage en même temps. Une voix retentit et c'était celle du jeune homme.

▬ Je ne sais pas ce que vous me voulez, mais vous êtes tenace. On ne vous a jamais appris la politesse mademoiselle ?

Merde, il m'avait repéré ! J'étais nulle dans le fond ? J'avais réussit à ne pas faire remarquer par des démons, mais par un humain, si ? C'est quoi le problème ? Je me décourageais moi-même. Je serrais doucement la poignée de mon parapluie avant de m'arrêter au moins à 6 mètres de ce dernier, assez pour que nous nous voyons.

▬ Pardon si vous vous sentez suivit. Ce n'étais pas mon intention. Il faut croire que nous voulions nous rendre à la même destination, n'est-ce pas ?

Tu veux duper qui ? disait ma conscience. Ouais, ce n'était pas si crédible que ça mon histoire. Je soupirais silencieusement gonflant légèrement mes joues.

▬ Honnêtement je n'ai pas de réel excuse ou d'explication à vous donnez, mais... Pardonnez-moi si je me trompe, mais êtes-vous arrivé nouvellement à Londres ? D'ailleurs pourquoi avoir choisit Londres plutôt qu'autre-part ? Et si vous ne voulez pas me le dire, vous en avez tous les droits. Parfois ma curiosité prend sur le dessus... Laissez tomber...

Oui, j'abandonnais assez rapidement à vrai dire. Pourquoi m'intéresserais-je à un humain, hein ? Je ne suis plus humaine, je suis morte, un cadavre sans âme, mais qui vit pour le sang. Le corps froid tout en gardant une certaine beauté. La laideur vient si je me nourrit pas d'ici les vingt-quatre heures. Je me déteste. Je déteste cette vie, mais en même temps je ne peux pas abandonner rapidement ma famille puisque je suis leur seule unique enfant. Je suis prise au piège. Je ne voulais pas importuner le jeune homme plus longtemps. Je pivotais sur moi-même pour emprunter un autre chemin pour voir mieux le paysage sous un autre angle. Je fuyais la réalité, mais était-ce une bonne chose ? 
© 2981 12289 0


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
CHASSEUR DE PRIMES
Présence sur le forum : Omniprésent
Lien Fiche :
Fiche Relations :
Fiche Rps :
Messages : 101
Date d'inscription : 10/09/2017
Localisation : Londres

Votre personnage
Espèce: Humain à Capacités
Jauge d'âme:
400/1000  (400/1000)
Jauge de Puissance:
250/1000  (250/1000)
MessageSujet: Re: [FINI]When the rain begins to fall... (feat Améthyste Weiss)   Mar 12 Sep - 16:26

When the rain begins to fall..."Hunger is a cloud from which a rain of science and eloquence falls. Satiety is another cloud that makes rain a shower of ignorance and rudeness.''Juste une minute. Néanmoins curieux de voir le visage de la jeune femme atypique qui l'avait suivi, il se redressa, prenant appui sur ses coudes et la scruta du coin de l’œil. Plutôt jolie à première vue, mais sans plus. Qu'est-ce qu'il y connait aux femmes Noah ? Que dalle. Il n'a pas le temps pour ce genre de fantaisie. Et puis d'ailleurs, qui avait décrété qu'il fallait obligatoirement avoir un amour dans sa vie ? Personne. Foutaises, conneries et autres synonymes lui vinrent en tête. Cette intruse l'avait suivi jusque ici, la moindre des politesses serait de lui en expliquer la raison non ?

▬ « Pardon si vous vous sentez suivit. Ce n'étais pas mon intention. Il faut croire que nous voulions nous rendre à la même destination, n'est-ce pas ?  »

Que dire face à ce mensonge éhonté ? Pas besoin d'être un génie pour se rendre compte qu'elle mentait mal. Alors Noah se tut, et la sonda un peu plus longuement. Son accoutrement le choquait. Pourquoi tant de noir ? Ils ne connaissent pas la couleur ici ? Dans son village, tous les habitants se paraient d'habits de coton et de lin, arborant des couleurs chatoyantes à longueur de temps. Mais pas ici... C'est d'ailleurs un malheureux constat. Même dans le bateau, il l'avait remarqué : les gens sont d'une tristesse... affligeante. Et il allait devoir se vêtir comme eux pour passer inaperçu ?! La belle affaire. S'il avait su, il serait allé en France tient ! Oui, c'était son second choix. Mais sans en comprendre la raison exacte, il voulait monter à Londres. Tant pis pour toi, idiot ! Lâchant prise sur ses réflexions à n'en plus finir, il entendit la jeune femme soupirer, en gonflant les joues. Oui ? Mais encore ?

▬ « Honnêtement je n'ai pas de réel excuse ou d'explication à vous donnez, mais... Pardonnez-moi si je me trompe, mais êtes-vous arrivé nouvellement à Londres ? D'ailleurs pourquoi avoir choisit Londres plutôt qu'autre-part ? Et si vous ne voulez pas me le dire, vous en avez tous les droits. Parfois ma curiosité prend sur le dessus... Laissez tomber... »

Elle se fout de moi ? Comment osait-elle s'en aller comme ça ? Noah vit rouge instantanément. Sentant son corps bouillonner, il se releva d'un bond et la regarda lui tourner le dos et rebrousser chemin. Le blondinet n'arrivait pas à comprendre la manœuvre. Une femme qui le suit sans motif valable, le bombarde de questions indiscrètes et s'en va sans demander son reste ? Comment qualifier ce comportement puérile et immature ? Étaient-ils tous comme ça à Londres ? Tâchant de garder son calme, il prit quelques bonnes inspirations et ferma les yeux. Ses pupilles lui brulaient, c'est mauvais signe. Il n'allait tout de même pas sombrer dans sa folie juste à cause d'une femme ? La pluie vint lui chatouiller le cou et le rafraîchir. Heureusement que la météo l'aidait un peu... Un Soleil brulant aurait eu raison de lui. Notant que la tempête psychologique avait été stoppée in-extremis, il rouvrit les yeux, récupéra son sac et la suivit à son tour, à allure plus soutenue qu'elle. Mais comme le voyage fut long et éprouvant, il n'avait pas la force nécessaire d'aller très loin, alors :

▬ « Attendez une minute ! Vous avez raison. Je suis un nouvel arrivant, on ne peut rien vous cacher. Mais de là à vous expliquer pourquoi... C'est impossible. Un peu comme votre manie de me suivre, non ? »

L'intruse se bloqua un instant, sans se retourner. Noah avait-il réussi à capter son attention ? Peut-être... ou pas. C'était devenu une habitude chez lui. Quand on lui posait une question, il enchainait avec une autre, sans se forcer. Certes il lui avait donné la moitié de ce qu'elle voulait savoir à la hâte, c'était déjà de trop. Elle devait ignorer le véritable motif de sa venue. Hors de question pour lui de se mettre en danger. Car oui, il voyait le mal partout, même dans les yeux d'une petite fille égarée. Remarquant qu'elle ne bronchait pas, il se plaça à sa hauteur, se rapprochant suffisamment pour s'abriter un peu de la pluie sous son... Hum. C'était quoi cet objet d'ailleurs ? Il n'avait jamais rien vu de semblable en Asie. On aurait dit une sorte d'ombrelle mais plus solide. Qu'importe. Si ça lui permettait de sécher un peu, il s'en contenterait. Et puisque la discussion était lancée, il n'avait guère le choix... « Je m'appelle Noah. » dit-il en lui tendant une main amicale.

HRP:
 

© 2981 12289 0


I do not fear death. I only fear that my rage will disappear over time.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
VAMPIRESSE
Présence sur le forum : Présente
Lien Fiche :
Fiche Relations :
Fiche Rps :
Messages : 55
Date d'inscription : 05/04/2017
Age : 21
Localisation : À l'ombre

Votre personnage
Espèce: Vampire
Jauge d'âme:
300/1000  (300/1000)
Jauge de Puissance:
350/1000  (350/1000)
MessageSujet: Re: [FINI]When the rain begins to fall... (feat Améthyste Weiss)   Mer 13 Sep - 5:01

When the rain begins to fall...Il me suivait. Ce n'était pas bon signe. Je le faisais pour son bien et pourtant il veut tout de même me parler, me répondre. Il est fou. Je ne peux pas succomber, pas tout de suite. Son odeur enivrante m'envahit les narines. Je sentais son sang couler dans ses veines, je voulais y goûter jusqu'à apaisé ma soif que je perdure depuis ma transformation. Je crois fortement qu'il pourra me rassasier. Juste d'y penser, je sortais mon côté monstrueux et heureusement que j'étais dos à lui.  Je voyais rouge, mes crocs me faisaient mal, ils voulaient absolument que je morde quelqu'un, planter ceux-ci dans la chair. Discrètement je me mordais violemment mon poignet pour arrêter ce désir qui jaillissait en tête. Je buvais quelques gorgés sachant que ce n'était pas la bonne chose à faire. Je léchais mon poignet qui guérissait rapidement. Je sentais que je revenais à la normal. Je soufflais doucement en fermant les yeux sentant toujours la présence de ce dernier. J'essuyais mes lèvres pour qu'il ne reste aucune trace de sang.

▬ Attendez une minute ! Vous avez raison. Je suis un nouvel arrivant, on ne peut rien vous cacher. Mais de là à vous expliquer pourquoi... C'est impossible. Un peu comme votre manie de me suivre, non ?

Je m'arrêtais totalement sans me retourner me mettant à songer. Il avait raison. On faisait des choses dont on ignorait pourquoi. C'était embêtant, mais heureusement que je n'étais pas la seule. Il s'approchait, de plus en plus. Non ! Il fallait qu'il s'éloigne d'un monstre tel que moi. Il était trop tard. Il arrivait à mon niveau venant s'abriter un peu sous mon parapluie que je tenais désormais plus en sa direction me mouillant un peu. La pluie ne me dérangeais pas tant que ça.

▬ Je m'appelle Noah.

Dit-il en tendant une main, certainement amicale. Je le regardais esquissant d'un bref sourire glissant ma main dans la sienne pour lui faire un serre main tout à fait convenable. Je n'usais pas ma force, uniquement mon côté humain, celle d'une Lady.

▬ Je suis Améthyste. Ravie de vous rencontrez malgré que ce n'est pas un lieu de rencontre très fréquent.

Je relâchais sa main ne cessant pas de sourire la longeant le long de mon corps. Il était plutôt grand, je me demandais quel âge qu'il avait... Il était certainement plus vieux que moi, juste à regarder la façon qu'il se tenait et ses vêtements.

▬ Oh, puisque vous êtes nouveau en ville, vous devriez voir la pièce de Théâtre qui joue pendant une semaine entière. Si vous voulez vous occupez l'esprit et surtout pendant une soirée pluvieuse. Ma mère tient un rôle dans cette pièce c'est pour cela. Rien de très extravagant. Le thème c'est horreur.

Je lui avais suggéré sans gêne et pourtant ça ne devait pas faire très longtemps qu'il habite ici. Je détournais légèrement mon regard glissant une main sur ma nuque riant légèrement.

▬ Ou pas... C'est votre choix. Oh... Je dois vous prévenir de quelque chose de très important. La forêt n'est plus vraiment sûr, depuis quelques semaines déjà il y a eu plusieurs meurtres dans la forêt. À ce que j'ai pu lire dans le journal c'était dix nobles tous égorgés et griffés. Ils disent que c'est l'oeuvre d'un animal sauvage, ils mènent une enquête... Si vous le pouvez, évitez la forêt.


À moins qu'il soit déjà au courant, je ne voyais pas pourquoi je ne lui en parlerais pas. Je ne voulais pas qu'il se fasse avoir par cette bête... J'étais contradictoire, mais c'était pourtant la vérité... Un si bel homme... Améthyste arrête ça maintenant, hurlait ma conscience.

▬ C'est un bel endroit, n'est-ce pas ? La campagne un endroit tranquille et éloigné de la ville... Un endroit parfait pour vivre une vie tranquille.  
© 2981 12289 0


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
CHASSEUR DE PRIMES
Présence sur le forum : Omniprésent
Lien Fiche :
Fiche Relations :
Fiche Rps :
Messages : 101
Date d'inscription : 10/09/2017
Localisation : Londres

Votre personnage
Espèce: Humain à Capacités
Jauge d'âme:
400/1000  (400/1000)
Jauge de Puissance:
250/1000  (250/1000)
MessageSujet: Re: [FINI]When the rain begins to fall... (feat Améthyste Weiss)   Jeu 14 Sep - 0:36

When the rain begins to fall..."Hunger is a cloud from which a rain of science and eloquence falls. Satiety is another cloud that makes rain a shower of ignorance and rudeness.''Un léger sourire, puis une main agréable au toucher. « Je suis Améthyste. Ravie de vous rencontrez malgré que ce n'est pas un lieu de rencontre très fréquent. » Noah avait un point de vue différent du sien. Par chez lui, tout le monde se rencontrait en pleine nature, peu importe laquelle. Bon, le tableau n'était pas si grisé en fin de compte... Le blondinet pouvait lui accorder le bénéfice du doute, et mettre ses folles réactions sur le compte de la curiosité. Il ne pouvait pas tant lui en vouloir, il avait gardé ses habits traditionnels pour arriver ! Récupérant sa main, il la fourra dans sa poche et lui rendit le sourire. Elle ne semblait pas vouloir bouger de là... Et soudain :

▬ « Oh, puisque vous êtes nouveau en ville, vous devriez voir la pièce de Théâtre qui joue pendant une semaine entière. Si vous voulez vous occupez l'esprit et surtout pendant une soirée pluvieuse. Ma mère tient un rôle dans cette pièce c'est pour cela. Rien de très extravagant. Le thème c'est horreur. »

Non, sérieusement ? Noah se figea une fois de plus. Cette Améthyste vient de recommencer ! Elle ne le connait en rien et se permet de lui proposer une pièce de théâtre ? Où joue sa propre mère ? La demande en mariage est-elle la phase suivante tant qu'à faire ? Il n'aime pas ça... Se retrouver compressé, tiraillé entre son besoin de l'envoyer balader et sa conscience qui lui sommait de se taire. Elle ne pouvait pas lui demander autre chose ? Comme d'où il venait précisément ? Ou s'il avait fait bon voyage même, ça ne l'aurait pas dérangé ! Une pièce de théâtre... A part le No traditionnel japonais, il ne s'y intéressait pas plus que ça. Serrant le poing dans sa poche, il tourna sa langue dans sa bouche un moment, cherchant un moyen de refuser poliment l'invitation dissimulée. Mais il n'eut pas le temps de riposter :

▬ « Ou pas... C'est votre choix. Oh... Je dois vous prévenir de quelque chose de très important. La forêt n'est plus vraiment sûr, depuis quelques semaines déjà il y a eu plusieurs meurtres dans la forêt. À ce que j'ai pu lire dans le journal c'était dix nobles tous égorgés et griffés. Ils disent que c'est l’œuvre d'un animal sauvage, ils mènent une enquête... Si vous le pouvez, évitez-la. »

Retournement de situation. Sa mise en garde avait éveillé son intérêt tout à coup. Un meurtre perpétré en pleine forêt ? Les victimes retrouvées égorgées et griffées ? Voyons très chère... A part un loup-garou, qui peut se permettre de faire ce genre d'atrocité ? Noah plissa les yeux un court instant. D'une certaine façon, il pouvait considérer ces bêtes féroces comme des hybrides, mais elles n'étaient pas conscientes de leurs faits et gestes. Satanée Pleine Lune ! Chassant l'idée de tous les massacrer, il se contenta de se gratter la tête, histoire de faire diversion. Pourtant, la jeune femme riait silencieusement, comme si elle avait conscience que ce qu'elle balançait  n'avait aucun sens... Si, idiot ! Il y en avait bien un : l'art, tout simplement. Jouer est un art. tuer est un art. Et comme si ça ne suffisait pas :

▬ « C'est un bel endroit, n'est-ce pas ? La campagne un endroit tranquille et éloigné de la ville... Un endroit parfait pour vivre une vie tranquille. »

▬ « Oui, superbe... Pardonnez ma question indiscrète mais... Avez-vous une certaine fascination pour l'art, sous toutes ses formes ? Vos propos ont l'air de le montrer... Mais je peux me tromper ! »

Espère de menteur va ! Noah ne se trompe jamais. A force de pousser sa réflexion au maximum, il garde toujours une longueur d'avance sur ses interlocuteurs. Théâtre + meurtre + paysage... A moins qu'elle ne le prenne pour un con fini, il avait raison, et ça se passait de commentaires. Remarquant que la pluie avait cessé, il se dégagea de sous son "machin" et s'étira de tout son long. Ses vêtements n'étant pas tout à fait secs, il misait sur le vent qui soufflait par intermittence. Lui faisant un léger signe du doigt, il reprit sa marche à contre-sens, en direction de Londres. Revenir à pied lui permettrait de profiter au mieux du décor, et éventuellement de cerner la jeune femme qui l'accompagnait contre son gré à lui.

▬ « Puisque vous avez l'air d'une londonienne confirmée, pourriez-vous m'indiquer vos us et coutumes s'il vous plaît ? Je dois rencontrer la Reine sous peu, je ne voudrais pas faire mauvaise impression. »

Comment obtenir des informations sur une ville sans avoir à se fatiguer ? Elle avait commencé. Elle semblait bien bavarde et adepte de la langue de serpent. Noah comptait donc profiter de son besoin de l'ouvrir pour se documenter sur Londres. Il l'avait fait, pendant sa traversée de l'Atlantique, sur ce superbe bateau dont il ne se souvient plus du nom... Mais ça ne lui suffisait pas pour s'en sortir face à la royauté anglaise. Observant le ciel gonflé de nuages menaçants, il attrapa le rubis de sa boucle d'oreille et le fit tourner. Son esprit se perdait en Thaïlande, une fois encore...

© 2981 12289 0


I do not fear death. I only fear that my rage will disappear over time.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
VAMPIRESSE
Présence sur le forum : Présente
Lien Fiche :
Fiche Relations :
Fiche Rps :
Messages : 55
Date d'inscription : 05/04/2017
Age : 21
Localisation : À l'ombre

Votre personnage
Espèce: Vampire
Jauge d'âme:
300/1000  (300/1000)
Jauge de Puissance:
350/1000  (350/1000)
MessageSujet: Re: [FINI]When the rain begins to fall... (feat Améthyste Weiss)   Jeu 14 Sep - 4:43

When the rain begins to fall...▬  Oui, superbe... Pardonnez ma question indiscrète mais... Avez-vous une certaine fascination pour l'art, sous toutes ses formes ? Vos propos ont l'air de le montrer... Mais je peux me tromper !

J'esquissais un bref sourire serrant la manche de mon parapluie penchant légèrement ma tête sur le côté. Il avait raison. J'aimais l'art sous toute ces formes. Je suis née dans une famille qui apprécie l'art alors pourquoi ne l'appréciais-je pas à mon tour ? Je ne pouvais pas pratiquer comme mère, mais j'écrivais dans mon journal et je lisais toutes sortes de livres qu'on avait à la bibliothèque. Puisque je ne pouvais plus sortir à l'extérieur au journée ensoleillée, je m'occupais à lire et à boire le sang de ma domestique lui faisant oublier à chaque fois. Je remarquais qu'il se reculait pour sortir d'en-dessous de mon parapluie, est-ce qu'il avait arrêté de pleuvoir ? C'était une pluie fine certes, mais j'appréciais la pluie... Je tendis la main ne sentant plus aucune goutte je fermais mon parapluie et l'accrochais à mon avant-bras comme support. Il s'étirait avant de me faire signe du doigt et il reprit sa marche en direction de Londres. Je marchais à ses côtés regardant devant moi, je ne lui avais pas répondu, car je savais qu'il allait dire autre chose par la suite.

▬ Puisque vous avez l'air d'une londonienne confirmée, pourriez-vous m'indiquer vos us et coutumes s'il vous plaît ? Je dois rencontrer la Reine sous peu, je ne voudrais pas faire mauvaise impression.

La Reine ? Attend ! La Reine, notre Reine ? Quoi ?! Je ne l'ai jamais rencontré de toute ma vie, sauf peut-être mon père une fois et c'est un honneur, elle rencontre que peu de gens. Je m'arrêtais brusquement tournant mon visage en sa direction. Qu'est-ce qu'il avait de spécial à part d'avoir une bonne odeur ? Hm... Ce ne sont pas de mes affaires et je ne devrais pas me mêler de ça, c'est pour mon mieux.

▬ Pour répondre à votre question de tout à l'heure, oui je suis une adoratrice d'art sous toute les formes. Avoir grandit dans une famille qui aiment ça, ça aide. Je ne suis pas une bonne actrice et oublions la peinture, mais je sais apprécier. Par contre j'adore livre tous les livres qu'on me met sous le nez. Je m'occupe à longueur de journée dans un bouquin.

Je ne pourrais jamais exercer un métier puisque le soleil et moi-même sommes ennemis. Je détestais Allen pour ça, mais en même temps il ne m'a pas laissé toute seule durant ma transformation. Pourrait-on dire que je suis heureuse ? Je ne savais pas réellement... Un moment je pourrais apprécier cette vie et d'une autre pas du tout. Il y a des jours où que je souhaiterais de mourir et peu importe comment. La solitude me ronge de l'intérieur et personne ne me comprendra jamais... J'ai peur de dire la vérité à mes parents, j'ai peur qu'il engage une personne de l'église pour m'exorciser et de faire sortir le mal alors qu'il est trop tard, puisque je n'ai plus d'âme.

▬ Pour revenir à la deuxième... Il faut dire que c'est un honneur de rencontrer sa Majesté. Elle rencontre que peu de personne. Je sais qu'elle voit souvent le comte Phantomhive. Ne soyez pas subjugué par son jeune âge, il est très intelligent et à résolu plusieurs mystères. Lui et son majordome. Sa fiancée est tout à fait adorable ! Elle fait partie des jeunes femmes qui ne porte pas juste du noir, elle adore les couleurs. Bien évidement je ne l'ai pas rencontré personnellement, c'est les dires des nobles dans le quartier.

Je me remettais à marcher à ses côtés pendant que je parlais et que je lui expliquais certaine chose. Nous avions pas réellement de coutume en particulier. Je passais une main derrière ma nuque en soufflant doucement.

▬ Si vous restez poli, courtois et sans oubliez de faire une révérence en la rencontrant, je ne vois pas où est le problème. Quel qu’elle soit la raison qu'elle veut vous rencontrez c'est parce que vous êtes quelqu'un de spécial. Peut-être qu'elle serait heureuse de savoir vos coutumes.

Impossible pour moi de rester moi-même. Nous marchions toujours en direction tandis que je sentis une bouffée d'air frais en plein visage avec une odeur particulière. Allen. Il était là quelque part. Était-il caché ? M'avait-il suivit ? Une voix susurrait à mon oreille, comme si il était là, mais il ne parlait qu'à moi d'où qu'il était. J'avais une bonne ouïe, inhumaine oui. "Améthyste que faites-vous avec cet humain ?! Pourquoi l'avez-vous suivit ? On a à se parler plus tard et j'ai une leçon à vous donnez... Et j'ai quelque chose pour vous..." Ce n'était pas bon signe si il devait me parler. Je secouais légèrement la tête chassant cette idée de la tête. Je fixais le sol avant de tourner mon regard vers Noah. Qu'espérais-je avec lui ? Qu'il me sorte de cet enfer ? Qu'il me fasse oubliez le monstre que je suis ? Je ne suis que passagère, il m'oubliera d'ici deux jours...
© 2981 12289 0


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
CHASSEUR DE PRIMES
Présence sur le forum : Omniprésent
Lien Fiche :
Fiche Relations :
Fiche Rps :
Messages : 101
Date d'inscription : 10/09/2017
Localisation : Londres

Votre personnage
Espèce: Humain à Capacités
Jauge d'âme:
400/1000  (400/1000)
Jauge de Puissance:
250/1000  (250/1000)
MessageSujet: Re: [FINI]When the rain begins to fall... (feat Améthyste Weiss)   Jeu 14 Sep - 20:25

When the rain begins to fall..."Hunger is a cloud from which a rain of science and eloquence falls. Satiety is another cloud that makes rain a shower of ignorance and rudeness.''Mentionner la reine fit tiquer la jeune femme, qui stoppa l'allure et le dévisagea sans se cacher. Quoi ? Qu'avait-il dit de mal ? Il avait rendez-vous avec elle pour ses affaires de chasses de primes, rien de très rocambolesque. Et comme d'une certaine manière, il était mandaté par ses soins... Officieusement du moins. Pour le reste, il allait devoir se trouver quelques collaborateurs et financiers plus officiels pour subvenir à ses besoins. Soutenant son regard interrogatif, il rejoua avec le rubis de sa boucle d'oreille, attentif sur ses faits et gestes à venir.

▬ « Pour répondre à votre question de tout à l'heure, oui je suis une adoratrice d'art sous toute les formes. Avoir grandit dans une famille qui aiment ça, ça aide. Je ne suis pas une bonne actrice et oublions la peinture, mais je sais apprécier. Par contre j'adore livre tous les livres qu'on me met sous le nez. Je m'occupe à longueur de journée dans un bouquin. »

Sa dernière phrase ne tomba pas dans l'oreille d'un sourd. Sans le vouloir, elle venait de lui fournir une information capitale sur sa petite personne. Une femme qui passe ses journées à lire ne travaille pas. Et elle ne sort pas de chez elle, du moins pas beaucoup. Ce qui explique son teint creux et blafard, elle ne prend donc jamais le Soleil... Non Noah, tu fais fausse route. Sa conscience n'arrivait pas à comprendre un point. Si elle aimait lire, pourquoi ne pas en profiter par temps de pluie au lieu de sortir et...?

Merde.

Le sang de Noah se glaça. L'évidence lui sauta à la figure en une fraction de seconde. Sa manie de voir le mal en chaque être humain avait-elle obscurcit son jugement sur Améthyste ? Ou avait-il compris qu'elle était une vampire sans pour autant l'accepter ? Dans un sens, ça semblait logique. Elle l'avait suivi sans motif valable... Sauf pour assouvir son besoin de se nourrir par hasard ? Le blondinet garda son calme, comme il le fait devant chaque créature. Elle ne paraissait pas assoiffée de sang en ce moment, ce qui corsait le jeu. Pourquoi ? Parce que pour lui, un vampire reste un hybride incontrôlable. Jusqu'à présent, chacune de ses tentatives pour comprendre ces espèces étranges avaient toutes échoué et s'étaient finies en un carnage sanglant. Avait-il, cette fois-ci, la possibilité de faire autrement ?

▬ « Pour revenir à la deuxième... Il faut dire que c'est un honneur de rencontrer sa Majesté. Elle rencontre que peu de personne. Je sais qu'elle voit souvent le comte Phantomhive. Ne soyez pas subjugué par son jeune âge, il est très intelligent et à résolu plusieurs mystères. Lui et son majordome. Sa fiancée est tout à fait adorable ! Elle fait partie des jeunes femmes qui ne porte pas juste du noir, elle adore les couleurs. Bien évidement je ne l'ai pas rencontré personnellement, c'est les dires des nobles dans le quartier. »

Noah eut un léger sursaut. Un instant, il avait oublié qu'elle était là, et qu'elle répondait tout bonnement à sa question initiale : les us et coutumes anglais. Lâchant un râle discret, il se gratta violemment la tête pour se remettre les idées en place. Améthyste une vampire ? À prouver. Il pouvait se tromper, même si ça restait rare. La fatigue du voyage devait jouer sur sa perception, il n'y avait pas de doute là-dessus. Bref. La famille Phantomhive dit-elle ? Fort bien. La bourgeoisie anglaise faisait partie de sa liste de personnes à étudier, à défaut de les voir, à moins que ce jeune homme ait un jour besoin de ses services...? Mettant cette fausse proposition dans un coin de son esprit, il remit ses mains dans les poches et reprit sa marche tranquille vers la ville, Améthyste le suivant toujours. Elle termina ses explications par quelques conseils avisés :

▬ « Si vous restez poli, courtois et sans oubliez de faire une révérence en la rencontrant, je ne vois pas où est le problème. Quel qu’elle soit la raison qu'elle veut vous rencontrez c'est parce que vous êtes quelqu'un de spécial. Peut-être qu'elle serait heureuse de savoir vos coutumes. »

La jeune femme n'avait pas tort sur un point. La Reine Victoria voudrait très certainement en apprendre sur le blondinet, de par ses origines atypiques. Soupirant, il sourit à son interlocutrice et lui glissa un clin d’œil léger. Cette dernière l'observait, encore une fois. Noah allait devoir s'y faire, à ce que tout le monde le dévisage comme ça, sous prétexte qu'il vient d'ailleurs.

▬ « Merci Améthyste. Je pense pouvoir m'en sortir, Ce n'est qu'une simple entrevue avec la Reine, rien de plus. Je ne pense pas devoir rester plus longtemps qu'une petite heure. Mais sait-on jamais !»

Tout à coup, une odeur affreuse d'humidité vint chatouiller les narines de Noah, qui leva les yeux au ciel. Droit sur eux, le temps menaçait de leur tomber dessus. De gros nuages noirs avaient fait leur apparition, et le tonnerre approchait. Et merde ! Il avait à peine séché, il ne voulait pas se retrouver trempé jusqu'aux os et choper une maladie au passage, si ? Rapidement, il scruta les environs à 360 degrés, histoire de repérer un endroit propice pour s'abriter. Et dans cette belle campagne, il n'y avait rien. Et ce n'était pas le "machin" de Améthyste qui allait les aider ! Agacé au plus haut point, il attrapa la main de la jeune femme et l'entraina dans une course effrénée contre la météo.

▬ « Navré d'en arriver à de telles manières, mais je ne pense pas que vous voudriez être trempée. La route n'est pas si loin. Si nous nous dépêchons, peut-être arriverons-nous à intercepter une charrette qui nous ramènera en ville ?! »

Le vent se levait avec violence, tandis que nos deux protagonistes courraient dans la campagne. Noah sentait ses cheveux se dresser sur sa tête. L'orage approchait rapidement, c'était un signe. Il accéléra l'allure une première fois, et constata que la jeune femme arrivait à suivre. Satisfait, il serra un peu plus son emprise sur sa main et ils rejoignirent le chemin, où se dessinaient des points noirs. La pluie recommençait à tomber mais à grosses gouttes. Et aucune charrette à l'horizon ! Que faire ? Rester là à attendre un miracle ? Ou longer le chemin pour gagner du temps ?

© 2981 12289 0


I do not fear death. I only fear that my rage will disappear over time.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
VAMPIRESSE
Présence sur le forum : Présente
Lien Fiche :
Fiche Relations :
Fiche Rps :
Messages : 55
Date d'inscription : 05/04/2017
Age : 21
Localisation : À l'ombre

Votre personnage
Espèce: Vampire
Jauge d'âme:
300/1000  (300/1000)
Jauge de Puissance:
350/1000  (350/1000)
MessageSujet: Re: [FINI]When the rain begins to fall... (feat Améthyste Weiss)   Ven 15 Sep - 18:41

When the rain begins to fall...Il me souriait par la suite tout en glissant un clin d'oeil au passage. Je l'observais toujours, de façon raisonnable tout en lui souriant pour rester polie. Il avait un petit quelque chose de spécial, mais je ne pourrais pas dire c'est quoi. C'était à voir, à supposer que je le reverrais un jour. Je ne voulais pas lui attirer des ennuis surtout à cause de Allen, qui avait la fâcheuse tendance à vouloir tout contrôler dans ma vie surtout dernièrement. Plus en plus je voyais la réelle raison de ma transformation et de plus en plus je le détestais... Je voulais l'abattre, mais il était plus fort que moi et il était certainement un vampire vieux de je ne sais quelle année. Il voulait que je reste faible, car je pourrais très bien le mettre à terre rapidement si je commençais à me nourrir jusqu'à ma faim et sans tuer ceux et celles que je boirais leur sang.

▬ Merci Améthyste. Je pense pouvoir m'en sortir, Ce n'est qu'une simple entrevue avec la Reine, rien de plus. Je ne pense pas devoir rester plus longtemps qu'une petite heure. Mais sait-on jamais !

Tout d'un coup Noah levait les yeux au ciel et je fis de même pour regarder ce qu'il regardait. Un gros nuage noir arrivait vers la campagne et menaçait de pleuvoir une fois de plus. J'aimais la pluie, mais pas à très grosse gouttes. J'ai mes préférences. Je ne pouvais pas tomber malade, mais l'humain le pouvait. Pas l'humain, mais Noah le pouvait. Il regardait les environs pour trouver un endroit où s’abriter, mais il ne semblait pas trouver. Je connaissais un endroit où que nous pouvons nous couvrir le temps de la tempête. Je sentie sa main se serrer dans la mienne et m'entraîna dans sa course que je suivais sans problème.

▬  Navré d'en arriver à de telles manières, mais je ne pense pas que vous voudriez être trempée. La route n'est pas si loin. Si nous nous dépêchons, peut-être arriverons-nous à intercepter une charrette qui nous ramènera en ville ?!

L'espoir fait grandir, dirait-on. Aucune charrette ne voudrait s'aventurer à une telle température, car c'était dangereux. Je pouvais nous ramenez, mais il allait connaître ma vraie nature et je ne pouvais pas me risquer de me démasquer. Le vent s'élevait avec violence ce qui élevait mes cheveux. Nous courrons toujours à l'opposer de la tempête. Il accélérait sa course et voyant que j'arrivais à le suivre, il serrait un peu plus son emprise sur ma main. À travers de nos paumes, je pouvais sentir son sang couler, ainsi que son pouls qui battait rapidement. La tentation était encore plus présente. La pluie commençait à tomber ce qui me fit sortir de mes pensées. De grosses gouttes. Comme je l'avais prédit aucune charrette à l'horizon. Tant pis. C'était à mon tour de prendre les devants en l'emmenant dans ma course vers un petit abris non loin du chemin principal. Il était fait en bois et très solide parfait pour une averse comme celle-ci. Nous parcourons la distance de l'abris assez rapidement avant que nous réfugions à l'intérieur. Je soufflais doucement relâchant délicatement sa main pour ne plus avoir cette tentation qui me rongeait. Je glissais mes mains sur mes hanches regardant vers le chemin principal et aucune charrette à l'horizon. Au moins nous avons une bonne vue d'où nous étions. Je tournais mon regard vers Noah.

▬ Nous resterons ici le temps que la pluie se calme et nous avons une belle vue au cas où qu'une charrette viendrait, mais en ce mauvais temps cela ne risque pas d'arriver si tôt.


Je m'éloignais de l'entrée pour m'adosser contre le mur et de m'asseoir sur le sol. Je ramenais mes jambes contre moi étirant le bas de ma robe pour mieux la placer. J'enroulais mes bras autour de mes jambes et j'appuyais mon menton sur mes genoux fermant les yeux écoutant la pluie tombée. Je voulais lui proposer quelque chose une fois rentrer en ville, mais encore une fois je ne voulais pas qu'il le voit d'un mauvaise oeil en lui proposant de venir chez moi. De plus Allen voulait me voir après, c'était mauvais signe, mais j'étais habituée. Je fouillais dans ma poche de ma robe, car oui elle avait une poche, je sortis un mouchoir en soie et non-utilisée que je tendais vers Noah.

▬ Tenez, prenez-là pour séchez votre tête et votre visage. Vous pouvez également la gardez.

Je lui souriais gentiment et une fois qu'il la prenais, je remettais ma main à sa place, qui veut dire comme soutient autour de mes jambes tandis que je tournais mon visage de l'autre côté pour appuyer ma joue comme soutient et je fermais les yeux. De vieux souvenirs me vint à l'esprit ce qui me fis légèrement sourire.

Je me souvenais de ce moment précis. C'était le soir de mon agression, mais le matin même je m'étais rendue chez ma grand-mère pour lui rendre visite et pour que nous discutions de tout et de rien en ricanant comme des folles. J'aimais ma grand-mère, beaucoup même. Nous sommes proches, très proches, mais depuis quelques temps ce n'est plus le cas. Je me vois quittée sa maison pour rejoindre la mienne. J'emprunte aveuglément une ruelle et c'est là que ma vie à changée. Je sens toujours son emprise autour de moi ainsi que ses crocs qui s'enfonce au niveau de ma gorge pour y boire mon sang. J'essaie d'appeler à l'aide, mais aucun son n'en sortait. J'étais prisonnière. Impossible que personne vienne à mon secours. Le froid m'enveloppait comme une couverture. Le souffle très faible tandis que mon corps était au sol froid. Glacial. Impossible pour moi de bouger aucun membre ni même les doigts. Le regard affaiblit tournée vers mon agresseur qui souriait. Comme si il était fier de son oeuvre. Il mentait quand il a dit qu'il s'excusait. C'était faux, son intention était-là, il voulait que ça soit moins plus qu'une autre. Me voilà comme lui, mais il ne m'a pas laissé pourrir dans la ruelle, au contraire il m'a enseigné quelque trucs... Il faut que je sois plus forte... Pour me libérer de son emprise... Il le faut... Il le faut...


Je me réveillais en sursaut toujours dans le petit abris où que nous étions. Je me frottais légèrement ma nuque soufflant un peu. Je me repositionnais plus confortablement tout en redressant mon visage. La pluie était toujours là avec ses grosses gouttes. Je commençais également à avoir faim, c'était génial... Même si une partie de moi voulait son sang, l'autre partie ne le désirait pas... Je ne voulais pas qu'il voit ce que je suis, un monstre. Pas maintenant et peut-être même jamais. Je voulais le protéger, pas uniquement de moi, mais de Allen. Surtout Allen, il est capable de tout.

▬ J'ignore si vous me l'avez dit, mais d'où venez-vous plus précisément ? Comment vous viviez là-bas ? Pardon... Je me suis encore emportée n'est-ce pas ? Veuillez m'excuser, si vous ne voulez pas me le dire c'est votre choix... J'aimerais juste apprendre à vous connaître, pas seulement à cause que nous sommes pigées dans cet abris, mais j'aimerais sincèrement apprendre à faire votre connaissance.  
© 2981 12289 0


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
CHASSEUR DE PRIMES
Présence sur le forum : Omniprésent
Lien Fiche :
Fiche Relations :
Fiche Rps :
Messages : 101
Date d'inscription : 10/09/2017
Localisation : Londres

Votre personnage
Espèce: Humain à Capacités
Jauge d'âme:
400/1000  (400/1000)
Jauge de Puissance:
250/1000  (250/1000)
MessageSujet: Re: [FINI]When the rain begins to fall... (feat Améthyste Weiss)   Sam 16 Sep - 2:32

When the rain begins to fall..."Hunger is a cloud from which a rain of science and eloquence falls. Satiety is another cloud that makes rain a shower of ignorance and rudeness.''Noah se retrouva contraint d'avouer qu'il n'avait pas de solution miracle. Mais c'était sans compter sur le soutien de la jeune femme qui prit les devant en longeant le chemin, conservant sa main tiède dans la sienne. Avait-elle remarqué en arrivant un abri temporaire ? Peu importe lequel, du moment qu'il restent au sec ! Effectivement, elle savait. Un peu plus loin, en contrebas, une sorte de petite cabane en bois les attendait bien sagement. Parfait. Les deux jeunes gens dévalèrent la pente et s'engouffrèrent dans la dite cabane, reprenant leur souffle. Cette dernière n'avait pas de porte, et pointait son axe en plein sur le chemin, permettant une bonne visibilité sur ceux qui rentraient. Un bon point pour toi Améthyste !

▬ « Nous resterons ici le temps que la pluie se calme et nous avons une belle vue au cas où qu'une charrette viendrait, mais en ce mauvais temps cela ne risque pas d'arriver si tôt. »

Difficile de lui donner tort. Juste au dessus de leurs têtes, les Dieux se déchainaient par tous les moyens du bord. Comment une simple charrette pourrait passer entre les gouttes, sans risquer de se prendre un éclair ? Que dit le dicton déjà ? Que la foudre ne tombe jamais deux fois au même endroit ? Foutaises et billevesées, comme le disait si bien l'ainé de son village défunt. Noah tourna son regard sur la jeune femme, qui s'était assise, recroquevillée sur elle-même. Elle fouillait dans sa poche et dégota un mouchoir en soie, qu'elle tendit au blondinet. Surpris par ce geste de bonté, il le prit en la remerciant et observa de plus près le bout de tissu.

Spoiler:
 

À la vue de la propreté de ce mouchoir, Noah en conclut qu'elle était issue de la bourgeoisie. Même si ces propos énoncés plus tôt tendaient vers cette direction, il n'en avait pas la certitude absolue. Ne voulant pas le salir, il le plia et le rangea dans une de ses poches. Du coin de l’œil, il remarqua qu'Améthyste reposait ses yeux, la tête posée sur ses genoux. Accolant son dos contre le bois de la cabane, Noah se perdit dans la beauté de la campagne anglaise, aux aguets. Sait-on jamais ! N'y avait-il que des charrettes ici ? L’Angleterre semblait plus en avance que son lointain pays d'adoption après tout. D'ailleurs en arrivant, il était persuadé d'avoir vu une sorte de carriole proche du port. Pourquoi ce genre de chose roulante ne se promenait-elle pas dans le secteur ? N'y avait-il que des paysans ? Bien sûr que oui idiot ! Il se trouve sur une île, tout le monde arrive par le bateau, du moins pour la plupart. Soupirant, il croisa ses bras et attendit, en silence.

Un peu de calme pendant la tempête lui faisait un bien considérable. Noah en profita pour faire un point sur la situation. Il est arrivé à destination, sain et sauf... Bon, Il n'a pas encore vu la Reine, ni même fait l'état des lieux de sa résidence... Car oui, traiter avec la Reine d'Angleterre amènera des avantages, comme un toit convenable au dessus de sa tête. Et sans le Soleil, il ne pouvait se faire une idée de l'heure tardive. Fort heureusement pour lui, il n'avait pas précisé l'horaire d'arrivée avec cette dame, lui donnant plus de flexibilité dans ses déplacements. Une rencontre en soirée semblait être la meilleure option, si tentée que la pluie se calme. Cette formalité mise de côté, le blondinet se reconcentra sur Améthyste. Alors, est-ce une vampire ou non ? Son flair était-il endolori ou avait-il misé juste ? Il ne se souvient pas d'avoir vu un vampire amical avec un humain par le passé... Mais les mœurs évoluent avec le temps non ?  Dis pas n'importe quoi Noah ! Sa conscience lui fit un joli rappel à l'ordre. Le voyage l'avait un peu trop ramolli, au point de ne pas se méfier... alors qu'il le faudrait ! Son esprit pensait une chose alors que son cœur lui stipulait le contraire. Non, non et non ! Ce n'est pas aujourd'hui qu'il élucidera la question.

▬ « J'ignore si vous me l'avez dit, mais d'où venez-vous plus précisément ? Comment vous viviez là-bas ? Pardon... Je me suis encore emportée n'est-ce pas ? Veuillez m'excuser, si vous ne voulez pas me le dire c'est votre choix... J'aimerais juste apprendre à vous connaître, pas seulement à cause que nous sommes pigées dans cet abris, mais j'aimerais sincèrement apprendre à faire votre connaissance. »

Noah sursauta une nouvelle fois. Trop de réflexions... La jeune femme s'était réveillée et avait changé de position assise, histoire d'être plus à son aise. Son cerveau fit l'effort de reprendre sa question, quelque peu indiscrète celle-là aussi. Lui dire d'où il vient ne lui pose pas de problème, mais de là à lui expliquer comment il arrive à "survivre" en terrain hostile... Non. Et pire encore, faire plus ample connaissance avec lui ? Elle ne serait pas ravie d'apprendre ses prédispositions à tuer les pires créatures de son espèce. Néanmoins, il comptait faire un effort, une fois de plus.

▬ « Je viens de Thaïlande... du village Chiang Mai pour être exact. J'ai grandi là-bas, entouré par la verdure et les montagnes enneigées toute l'année. Voilà plusieurs années que je n'y suis pas retourné... »

Stop ! La conscience de Noah hurlait à la mort de ne pas aller plus loin dans les argumentations. Un simple pourquoi suffirait à le mettre en colère pour des heures, parce que le blondinet se refusait catégoriquement à parler de ça... Son village massacré où il n'y a plus jamais remis les pieds... Il ignore ce qu'il en reste, ou si quelqu'un s'en ai emparé. Il ne sait rien, il n'était pas là quand le drame est survenu, et il se hait pour ça. Parce que tout était de sa faute. Faire le con sur cette falaise lui avait valu trop de problèmes. Malheureusement, on ne peut pas changer le passé, et s'il en avait la possibilité, il empêcherait sa naissance. Clairement. Sentant ses iris le brûler à nouveau, il ferma les yeux et inspira profondément. Améthyste le scrutait, c'était indéniable. Reprenant son calme, il se dépêcha de balancer la seule excuse qu'il avait mémorisé par cœur :

▬ « Tout va bien. Je suis fatigué de ma longue traversée. La nostalgie de l'ancien temps a toujours son petit effet sur moi. Je ne peux pas m'en débarrasser. »

Parfait. Son temps de parole était fortement dépassé pour la journée. Noah n'avait pas l'habitude de parler aux gens, et encore moins de s'ouvrir sur demande. Énoncer son village d'enfance avait été une épreuve pour l'heure. Il ne voulait plus avoir à en rajouter, ni avec elle, ni avec personne d'autre. Et cette pluie qui ne s'arrête pas... Elle semblait plus fine, comme si le plus gros de la tempête s'en allait plus profond dans la campagne anglaise. Peut-être réussiraient-ils à rentrer à pied ? Ou par n'importe quel autre moyen. Une charrette... Pitié... Noah libéra sa main gauche et reprit son toc. Tripoter le rubis de sa boucle d'oreille... Quelle idée à la con franchement ! S'il se décolle un jour, il saura pourquoi ! Mais alors qu'il reprenait le contrôle de ses émotions :

▬ « Êtes-vous sûre de vouloir faire connaissance avec moi Améthyste ? Je doute qu'une fille civilisée telle que vous veuille s'encombrer d'un étranger comme moi. Ce que vous voyez n'est qu'un masque, une réplique parfaite qui créé l'illusion d'un mec normal... Je n'ai rien de normal. »

Échec. Son ton avait changé... Ce que Noah craignait venait de tomber. Il avait lâché prise une fraction de seconde, libérant le monstre qu'il était devenu avec le temps. Cet avertissement ne faisait que confirmer ses craintes. Il n'était pas encore prêt à s'attacher à quelqu'un, peu importe la relation engagée. Ouvrant les yeux, il les dirigea sur Améthyste, qui put distinguer avec netteté ses deux iris flamboyants.

© 2981 12289 0


I do not fear death. I only fear that my rage will disappear over time.


Dernière édition par Noah Jones le Sam 16 Sep - 22:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
VAMPIRESSE
Présence sur le forum : Présente
Lien Fiche :
Fiche Relations :
Fiche Rps :
Messages : 55
Date d'inscription : 05/04/2017
Age : 21
Localisation : À l'ombre

Votre personnage
Espèce: Vampire
Jauge d'âme:
300/1000  (300/1000)
Jauge de Puissance:
350/1000  (350/1000)
MessageSujet: Re: [FINI]When the rain begins to fall... (feat Améthyste Weiss)   Sam 16 Sep - 4:34

When the rain begins to fall...Un silence se formait entre nous. Il semblait être perdu dans ses pensées, peut-être luttait-il contre le pour et le contre de me dire un peu plus sur lui ? Que sais-je ? J'étais sincère dans mes propos, je voulais réellement apprendre à le connaître, mais il hésitait. Pourquoi ? Pourquoi voulais-je réellement à faire connaissance avec lui si c'était pour que je disparaisse par la suite, pour le protéger contre une personne mauvaise. Je n'aurais pas du poser la question, mais il était trop tard pour faire marche arrière.

▬ Je viens de Thaïlande... du village Chiang Mai pour être exact. J'ai grandi là-bas, entouré par la verdure et les montagnes enneigées toute l'année. Voilà plusieurs années que je n'y suis pas retourné...

Il a dû s'y produire quelque chose. Quelque chose de tragique pour qu'il n'y soit pas retourné. C'est dommage, mais en même temps je comprenais pourquoi il voulait gardé le reste pour lui-même. Il inspirait en fermant les yeux. Je continuais de le regarder, je pouvais quasiment lire ses battements de coeur presque que ses pensées, mais je n'étais pas assez puissante et j'imagine qu'aucun vampire n'est capable de le faire. Juste d'en déduire.

▬ Tout va bien. Je suis fatigué de ma longue traversée. La nostalgie de l'ancien temps a toujours son petit effet sur moi. Je ne peux pas m'en débarrasser.

Je vous comprend terriblement, mais vous êtes encore en vie.pensais-je en détournant légèrement mon regard. Je serrais discrètement mon poing et je serrais mes dents. Si j'aurais pu faire plus attention, tout ça ne me serait jamais arrivé. Tout est de ma faute et moi seule. Je m'en veux. Personne ne pourrait jamais m'aimer comme que je suis, c'est impossible. Je suis un monstre, un fardeau. Je redressais mon regard en direction de Noah voyant qu'il avait bougé.

▬ Êtes-vous sûre de vouloir faire connaissance avec moi Améthyste ? Je doute qu'une fille civilisée telle que vous veuille s'encombrer d'un étranger comme moi. Ce que vous voyez n'est qu'un masque, une réplique parfaite qui créé l'illusion d'un mec normal... Je n'ai rien de normal.

Ce qu'il me disait fût l'effet d'un pieux en plein coeur. Je n'étais rien de ce qu'il disait, tout le contraire. Je me détestais. Je le regardais toujours tandis qu'il ouvrait les yeux en ma direction. Ses iris avaient changé en un rouge flamboyants. Qui était-il réellement ? Sans plus attendre je me levais d'un me mettant face à lui le regardant toujours. Je ne le défiais pas du regard, loin de là, je voulais juste lui démontrer qu'il ne me faisait pas peur.

▬ Vous croyez me faire peur en me disant cela ? Vous avez tord. Je suis loin d'être une fille civilisée. Au contraire je me déteste au plus haut point. Comme vous je porte un masque, je n'ai rien de normal... J'ignore si c'est censée pour rassurer ou non, mais tout le monde dans cette ville portent un masque... Même la Reine. Personne n'est à l'abris des dangers courant en ville.

Je détournais légèrement mon regard voyant qu'une charrette arrivait au point B. Heureusement que la pluie avait diminuée. Je lui fis de me suivre tandis que je levais ma main au conducteur pour nous attendre. Nous accourons jusqu'à la charrette pour que nous pussions revenir en ville. Une fois installée, le conducteur fouettait les deux chevaux et nous quittions la campagne. Le silence était aux aguets à l'intérieur de la charrette. Je n'osais plus prendre la parole. Il avait raison. On ferait peut-être mieux d'en finir ainsi. C'était pour le mieux, pour nous deux c'était évident qu'il n'avait rien contre ça puisqu'il ne prenait pas la parole. Je soupirais silencieusement et regardait le paysage à ma droite avec mon oeil gauche, puisque ma frange se trouvait à mon oeil droite. J'avais également faim. Vivement que je retourne à la maison pour y boire un peu de thé ainsi que de sang. Oui, je pouvais boire du thé ainsi que du café, mais pas la nourriture humaine. Je le vomirais aussitôt.

La charrette s'arrêtait aussitôt et un cri étouffé se fit entendre. Quelque chose clochait. Je me dressais rapidement regardant par la fenêtre, nous étions entre la campagne et la ville. À mi-chemin. Je reconnaissais cette odeur. Allen. Il était impatient cet homme, c'est pas croyable. Il ne pouvait pas attendre encore un peu ?

▬ Ne sortez pas.

Je tendais mon bras devant lui scrutant l'extérieur. Il était passé où ? Pas sur le toit tout de même ? Cela complique les choses. Tout se passait rapidement, puisque la porte de la charrette de mon côté fut brutalement arracher et qu'on me tirait rapidement à l'extérieur. Je tombais lourdement sur le dos, j'eu même le souffle coupé face au choc. Je me roulais légèrement sur le côté distinguant Allen qui voulait s'en prendre à Noah.

▬ Non Allen arrêtez !

Voyant qu'il m'écoutait pas, je n'eu pas le choix d'interagir rapidement. Je me relevais rapidement usant de ma vitesse vampirique pour lui sauter dessus pour l'arrêter pour qu'il se concentre sur moi uniquement. Mes crocs sortaient ainsi que mes yeux qui changeait en un cramoisi. Je me détestais.

▬ Lâchez-moi Améthyste !

▬ Non ! Vous ne le touchez pas, pas un seul de ses cheveux non plus.

▬ Voyez qui qui parle... Combien de temps auriez-vous pu résisté à ne pas le mordre, hein ?

▬ Fermez-là !

J'enroulais mes bras autour de son cou pour briser sa nuque. Ça ne le tuerait pas, ça allait l'endormir pour un bout de temps. Comme quoi la colère agissait mieux qu'un ventre plein. Il me le fera regretté plus tard. Son corps s'écroulait au sol tandis que je tombais avec lui, mais j’atterrissais sur mes pieds. Je venais de révéler ma vraie nature à Noah... Il devait me détesté à présent. Gardant toujours ma "forme" de vampire je regardais Allen n'osant pas le regardez.

▬ Fuyez avant qu'il se réveille. Je... Je suis désolée que vous m'ayez vu ainsi... Je n'ai jamais eu l'intention de vous faire du mal. Jamais, pas même une fois...

Ma vue se brouillait, je n'osais pas l'affronter en pleine face. Je me penchais pour ramasser Allen pour l'emmener en lieu sûr retenant mes larmes. Je me redressais partant en direction opposée pour laisser la chance à Noah de quitter les lieux quand Allen se réveillerait. J'usais même ma vitesse vampirique. Je nous emmenais en pleine forêt pour êtres sur que personne ne vienne nous intercepter. Je le déposais sur le sol tandis qu'il ouvrait les yeux m'attrapant par le cou et planter ses crocs au niveau de mon cou. Brutalement. Je lâchais un cri de surprise puis plus rien. Trou noir. Je n'étais pas morte, mais presque. Je n'allais pas revoir ma famille de si tôt et Noah, plus jamais... Pas après ça.

Quelques heures plus tard

Je me réveillais en grognant un peu, mon cou me faisait mal. J'avais faim. Terriblement faim. Je voyais en brouillée et ce n'était pas à cause de mes larmes. Je me relevais difficilement tout en m'aidant avec le tronc d'arbre. Allen avait bu mon sang pour m'affaiblir davantage. Un visage familier me revenait à l'esprit comme un flash. Noah. Avait-il pu s'enfuir à temps ? Allen l'avait-il retrouvé ? Je l'ignorais et jamais je ne pourrais le savoir. Cet humain ne voudrait plus avoir à faire avec une suceuse de sang tel que moi. Quel heure était-il par-dessus tout ça ? J'étais mal amochée... Je ne pouvais pas rentrée comme ça et je ne pouvais pas rester ici, si jamais il faisait beau le lendemain. J'étais condamnée. Où me rendre ? J'étais confuse... Je voulais me rouler en boule et laissez le reste faire son travail... Il fallait que je me bouge un peu au moins me nourrir et je trouverais bien une excuse à mes parents. Pied devant l'autre, je chancelais de gauche à droite fixant droit devant moi. Je ne pouvais pas user de ma vitesse, j'étais trop faible. Je m'avançais toujours et quelques minutes de marche plus tard, je trouvais la charrette de tout à l'heure... Je cherchais le conducteur, mais il n'y était pas... Il avait donc prévu que je viendrais ainsi... Merde... Je m'encourageais à continuer malgré tout en marchant le plus que je pouvais. Mes lèvres tremblaient, mes crocs me faisaient mal, il fallait que je me nourrisse le plus rapidement que possible. Je trouvais un peu de force pour me mettre à courir tout en chancelant de gauche à droite manquant parfois de tomber. Au bout d'un moment j'arrivais en ville. Victoire ! J'allais me réfugiée rapidement dans les ruelles. Je tentais de faire toutes les ruelles possible pour trouver un humain... Malheureusement personne à l'horizon. Et là je vis une femme marcher dans une rue et pas très vêtue par cette nuit froide. Je m'excusais en silence avant de m'approcher de celle-ci pour l'attraper par son bras et l'emmener à moi glissant une main rapide sur sa bouche pour l'empêcher d'émettre un cri. Sans plus attendre, j'enfonçais mes crocs au niveau de son cou et je m'abreuvais de son liquide rouge. Je ne m'arrêtais pas à deux-trois gorgée. Non. Je m'abreuvais jusqu'à ce que je n'ai plus soif. Ce qui signifiais qu'il fallait que je la tue... Malheureux pour elle mais ce n'est plus mon problème. Je buvais de son sang jusqu'à la dernière goutte et une fois rassasiée je lui tordais le cou en la relâchant et son corps tombait lourdement sur le sol. Je soufflais doucement tout en m'essuyant les lèvres. Je retournais à la maison. Ma mère allait s'inquiétait, mais je trouverais les mots juste pour la rassurer tout en m'excusant du délais. À mon arrivée, personne n'était là, ils dormaient tous. Bien. Je me rendais à la cuisine et Caitlin y était comme si elle m'attendait.

▬ Je savais que vous reviendriez. J'ai calmé vos parents en disant que vous étiez une grande et belle jeune femme.

▬ Vous... Vous avez fait ça pour moi ?


▬ Bien évidement... Je suis votre domestique, non ? Je ferais tout pour vous. Voudriez-vous un thé ?

Je hochais doucement la tête en m'approchant de la table pour m'asseoir sur la chaise. Caitlin était formidable, je ne pouvais pas mieux rêver d'une domestique que elle. Elle me comprenait depuis que je suis toute petite. Je l'adorais. Elle me préparait le thé et me le servait prenant le temps d'y mettre deux sucres, comme je l'aime. Je soufflais un peu avant de prendre une gorgée. Je pouvais goûté le miel dans mon thé, j'adorais ce goût ça chassait celui du sang. Ma domestique restait avec moi jusqu'à ce que je monte dans ma chambre. Exceptionnellement ce soir je n'avais pas besoin de son sang, j'avais le ventre plein pour une fois et j'attendais à une prochaine invitation de Allen, mais certainement pas de la visite de Noah... Pas après tout ça...  
© 2981 12289 0


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
CHASSEUR DE PRIMES
Présence sur le forum : Omniprésent
Lien Fiche :
Fiche Relations :
Fiche Rps :
Messages : 101
Date d'inscription : 10/09/2017
Localisation : Londres

Votre personnage
Espèce: Humain à Capacités
Jauge d'âme:
400/1000  (400/1000)
Jauge de Puissance:
250/1000  (250/1000)
MessageSujet: [FINI] When the rain begins to fall... (feat Améthyste Weiss)   Sam 16 Sep - 22:40

When the rain begins to fall..."Hunger is a cloud from which a rain of science and eloquence falls. Satiety is another cloud that makes rain a shower of ignorance and rudeness.''N'avait-elle donc pas entendu ses paroles ? Noah n'est pas un garçon fréquentable, loin de là. Elle devrait s'enfuir, vampire ou pas. Son sang bouillonnait au point de lui faire rougir ses membres. Améthyste gardait un regard neutre, limite insensible à sa provocation, et ne détournait pas le regard. Au contraire, elle s'était levée pour le soutenir. Elle n'a pas peur ? Ça viendra. Toutes les créatures abattues par le blondinet ne le craignaient pas au début, et bon nombre d'entre elles avaient fini par le supplier de mettre un terme à leurs souffrances. Noah le Sanguinaire... Un surnom abominable qui ne le quittera jamais plus.

▬ « Vous croyez me faire peur en me disant cela ? Vous avez tord. Je suis loin d'être une fille civilisée. Au contraire je me déteste au plus haut point. Comme vous je porte un masque, je n'ai rien de normal... J'ignore si c'est censée pour rassurer ou non, mais tout le monde dans cette ville portent un masque... Même la Reine. Personne n'est à l'abri des dangers courant en ville. »

Gagné. Améthyste avait franchi la limite. Noah n'avait plus de doutes sur elle. Elle n'était pas humaine... Un cruel dilemme s'offrait à lui en cette minute. Que pouvait-il faire d'elle ? La laisser vivre ? La tuer de sang froid ? Il n'eut pas le temps de s'interroger sur le problème. La jeune femme fut alertée par un bruit au loin. Noah se tourna dans la même direction et aperçut, sous ses yeux à moitié ébahis, une carriole. Enfin la délivrance... psychologique. La laissant se ruer vers le chauffeur, lui faisant signe de s'arrêter, il donna un coup de poing sur le mur de bois, agacé au plus haut point. Il finit par la rejoindre, constatant qu'il acceptait de les ramener en ville. Les deux protagonistes s'engouffrèrent dans la "boite sur roues" chacun de leur côté. Drôle d'engin ! Mais le blondinet ne voulait pas s'intéresser aux moyens de locomotions anglais.

Dans la carriole, un froid s'était installé. Améthyste refusait le dialogue subitement, et Noah en avait trop dit. Il fallait briser la glace tôt ou tard non ? Mais pas maintenant. La réflexion était encore de mise. Décider de son sort dans les prochaines semaines devait vital pour le jeune homme. Dès le premier jour, et en à peine trois heures, il côtoyait une vampire et avait vent de loup-garous sévissant à Londres. La Reine avait-elle déposé un contrat sur leur tête ? Il le saurait bien assez tôt. Le seul truc illogique qui lui donnait un mal de tête de tous les diables restait le comportement de Améthyste envers lui. Elle aurait pu le dévorer, lui sucer le sang jusqu'à l'agonie en moins de temps qu'il n'en fait pour le dire... Pourquoi ne l'a t'elle pas fait ? Et plus intriguant encore : elle se déteste. Ce sont ses mots après tout, il ne fait que les reprendre. Elle n'est donc pas née comme ça, on lui a infligé. Et personne ne doit le savoir, c'est sûr. A part lui, qui n'a fait que le deviner malgré sa fatigue chronique. Et c'est là où le bas blesse... Elle ne veut pas lui faire de mal... Il devra la laisser vivre, ou la délivrer de son triste sort... Fais chier !

Tout à coup, la carriole stoppa l'allure. Noah regarda dehors, ils n'étaient qu'à mi-chemin environ. Le chauffeur avait-il besoin d'une pause ? Il avait le droit après tout. Il les conduisait gratuitement vers la ville donc... Non ! Noah sentit son sang se glacer à nouveau. Ils n'étaient pas seuls. Améthyste avait bougé à sa droite, lui interdisant de sortir. Qui était là ? Elle plaça son bras de façon à le protéger de quelque chose. Qu'est-ce que... *BOOM* La porte arrière droite de la carriole s'arracha avec violence. Dehors, une entité s'empara de la jeune femme et la dégagea de son chemin, la jetant à terre comme un vulgaire déchet. Noah se retrouva coincé, face à un de ses semblables. Le manque d'espace ne lui permit pas de dégainer son nunchaku, qu'il avait soigneusement emballé dans son sac de voyage. Et à mains libres, il ne pouvait se défendre correctement. Sa dernière heure arrivait-elle ? Pas encore. Tout se passa tellement vite. Améthyste, prise d'une rage envers son semblable, se jeta sur lui et l'empêcha d'aller plus loin. « Non ! Vous ne le touchez pas, pas un seul de ses cheveux non plus. » Voilà les seuls mots qui pénétrèrent l'esprit de Noah, qui ne faisant plus attention à tout le reste. Où ? Quoi ? Comment ! Mais comment est-ce possible ? Ça ne se peut pas enfin merde ! Un vampire tue, il ne préserve que sa propre famille, non ? Et pourtant, le contraire s'offrait au blondinet, sentant ses émotions bouillonner en lui dans un ballet ininterrompu. Ses yeux se brouillaient tout à coup, en proie à un malaise grandissant. Ce n'était pas le moment de flancher ! Secouant la tête avec énergie, il tenta de rester debout face à la scène. Dehors, Améthyste avait fini par mettre l'entité hors d'état de nuire. Son visage s'était dégradé par tant de violence et de soif. Noah ne broncha pas, et la vampire ne le regardait plus.

▬ « Fuyez avant qu'il se réveille. Je... Je suis désolée que vous m'ayez vu ainsi... Je n'ai jamais eu l'intention de vous faire du mal. Jamais, pas même une fois... »

Ses derniers mots l'avaient touché au plus profond de son être. Ils étaient sincères, il pouvait le sentir. En proie à la panique ou à tant d'émotions négatives, Améthyste s'en alla la première, emmenant son semblable avec elle. Elle courrait vite ! Noah se précipita hors de la carriole et la regarda partir, sidéré. Trop tard, idiot. Il devait partir, et vite. Remontant en vitesse pour prendre son sac, il se retourna une dernière fois vers la campagne anglaise qui se dessinait au loin, et reprit son chemin vers Londres, à la limite de l'effondrement. Le blondinet avait une dette envers elle. La revoir deviendrait vital dans les semaines à venir. Mais avant, il avait fort à faire. La Reine, son logement, les us et coutumes, les contrats, l'argent... Trop à faire, et très peu de temps. Une larme coula sur sa joue, puis une seconde. Il tomba à genou sur l'herbe fraiche, ses mains devant ses yeux. Le souvenir de la tuerie de Chiang Mai le torturait sous toutes ses formes. Trop de pression. Noah frappa l'herbe de toutes ses forces et hurla pendant une bonne minute. Il fallait que ça sorte.

« Je n'aurai jamais dû venir à Londres. »

© 2981 12289 0


I do not fear death. I only fear that my rage will disappear over time.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
CHASSEUR DE PRIMES
Présence sur le forum : Omniprésent
Lien Fiche :
Fiche Relations :
Fiche Rps :
Messages : 101
Date d'inscription : 10/09/2017
Localisation : Londres

Votre personnage
Espèce: Humain à Capacités
Jauge d'âme:
400/1000  (400/1000)
Jauge de Puissance:
250/1000  (250/1000)
MessageSujet: Re: [FINI]When the rain begins to fall... (feat Améthyste Weiss)   Lun 30 Oct - 13:53

Déplacé dans les rp's terminés


I do not fear death. I only fear that my rage will disappear over time.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [FINI]When the rain begins to fall... (feat Améthyste Weiss)   

Revenir en haut Aller en bas
 
[FINI]When the rain begins to fall... (feat Améthyste Weiss)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» WILLIAM ❧ And when the rain begins to fall (+18)
» [Validée]Godwrath D. Alexander [Fini]
» TWR 2vs2 The Rise and Fall of Rome
» Fiche de Rain Maniko
» Petite tornade [fini]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Scfm :: Le temps d'un craquement :: Rps Terminés-