Bienvenue sur SCFM
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Vous êtes bienvenue sur le forum si vous décidez de vous y inscrire ! N'hésitez pas à en parler autour de vous !

Partagez | 
 

 [FINI] Becareful the wolf it's in town {feat. libre}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar
GARDIENNE
Messages : 147
Date d'inscription : 03/02/2016
Age : 21
Localisation : Principalement dans la forêt , tu veux m'y rejoindre ? ~

Votre personnage
Espèce: Loup-garou
Jauge d'âme:
250/1000  (250/1000)
Jauge de Puissance:
200/1000  (200/1000)
MessageSujet: [FINI] Becareful the wolf it's in town {feat. libre}   Mar 19 Juil - 1:21

Rappel du premier message :

ft.
Libre
«Be careful the wolf it's in town »
I’ll never be more than a wolf at your door for dinner.
Le jour s'était finalement levé. Je changeais ma chemise de nuit pour un corset et une robe assez chic pour me rendre en ville, car je doute que les femmes se promène souvent en chemise et en pantalon. J'enfilais mes petites bottes et coiffait mes cheveux comme à l'habitude me fixant dans la glace. Je touchais ma joue suivit les pointes de ma frange avant de baisser mon regard. Comment pouvais-je me regarder dans la glace sans me détesté ? Un toquement à la porte me ramenait à la réalité. Je tournais mon visage vers la porte et Axel se tenait au cadre de celle-ci, il était également bien vêtu... Il voulait m'accompagné également, mais je refusais en secouant la tête. Il s'approchait de moi venant déposé ses mains sur mes épaules afin de me rassurer. Je défilais mon regard autre part, mais il vint chercher mon regard avec le siens.

- Nora... On a beau être loup de sang, mais tu restes une femme quand même, je t'accompagne.

Je lâchais un léger soupir entre mes lèvres tandis qu'il me serrait dans ses bras. Je vins glisser mes bras autour de lui pour le serrer contre moi en fermant les yeux. Il glissait une main dans ma chevelure avant qu'il met une main sur ma taille.

- Ton oncle s'est réveillé, il m'a demandé de te chercher et après nous irons, d'accord ?

Je hochais délicatement la tête suite à ses paroles. Il se retirait de son emprise et de la mienne venant glisser une main dans la mienne. J'étais toujours nerveuse de revoir mon oncle, c'était de ma faute s'il a été blessé par ses chasseurs. Je m'en voulais terriblement, je n'avais pu rien faire sauf pleurer comme une vraie gamine, mais mon oncle m'avait assuré que j'avais fait ce qu'il fallait faire : sauver Dylan. Tout de même ça me laissait toujours coupable de quelque chose. Je discutais quelque peu avec mon oncle avant que Axel et moi même quittions la demeure. Nous nous rendîmes au centre de Londres dans les rues commerçantes. Il avait plusieurs boutiques de vêtements, stand de nourriture et quelque peu de personne errantes dans les rues.

Je m'approchais de mon ami, glissant mon bras en dessous du siens en appuyant ma main libre sur son bras, tel un couple le ferait. J'aimais bien Axel, mais pas au point d'y avoir quelque chose d'encore plus poussé. Je l'appréciais grandement, car il a toujours été là pour moi, depuis que j'ai intégré la partie de ma véritable nature. Je m'arrêtais voyant qu'il y avait une apothicaire, mais je ne rentrais pas. Nous poursuivons notre promenade avant de nous arrêté là où que je voulais aller dès le départ, à une librairie. J'y pénétrais tout en parcourant les rayons, il y en avait en moyenne six puisque c'était tout de même petit. Le vendeur semblait bien aimable et nous fit connaissance de la nouveauté qu'il y avait reçu d'un nouvel auteur. Son livre était du genre "serial killer" pas étonnant que certaine personne devient fou et imite certain crime.

Je prenais le livre entre mes mains tout en scrutant la page couverture. Étrangement ce livre me parlait, je l’achetais donc et un conte pour les enfants, heureusement qu'il y en plusieurs dans un livre. Le vendeur me remerciait et qu'il avait hâte de nous voir à notre prochaine visite. Dès ce soir je m'attaquerais à ce livre une fois que je me retrouverais seule. Pour le moment nous nous promenons toujours jusqu'à ce que Axel me fit signe de le suivre dans une ruelle, cela ne me disait rien de bon. Je serrais la ganse de mon sac où que j'avais mis mes livres tandis que nous traversons la ruelle des hommes assez douteux nous bloquaient la voie et des deux côtés. Nous étions pris aux pièges. Je pressais la main d'Axel aussi fort que je le pouvais. Ils étaient uniquement deux, mais tout de même, nous pouvions rien faire sans révéler notre vraie nature. Axel serrait les dents tout en se mettant devant moi pour me protéger contre ses voleurs aux attentions mauvaises.  


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

AuteurMessage
avatar
SERIAL KILLER
Présence sur le forum : Présent
Messages : 283
Date d'inscription : 23/07/2014
Localisation : dans la rue

Votre personnage
Espèce: Demi-Ange par cohabitation
Jauge d'âme:
400/1000  (400/1000)
Jauge de Puissance:
300/1000  (300/1000)
MessageSujet: Re: [FINI] Becareful the wolf it's in town {feat. libre}   Lun 23 Jan - 15:04


TAG: @Nora Orchard | NOTES: -- | WORDS: 710 | MUSIC: SONG 2 - BLUR


Be careful the wolf is in town.

" Voler de la nourriture ? Non, on ne tue pas quelqu'un à cause d'un vol... La plupart des voleurs de nourriture ou voleur tout court le font pour nourrir un parent malade ou encore un petit frère ou une petite soeur. Encore même les gens qui vivent dans la rue n'ont d'autre choix de voler de la nourriture pour survivre... Surtout un garçon, je trouve que la mort n'est pas envisageable dans son cas... Par contre un mercenaire ou même un tueur en série, eux mérite la mort à coup sûr, même si ils ont des bonnes raisons de le faire... Du moins ça dépend qui ils tuent aussi..."

Elle croisait ses bras. Baissa son regard, avant de le regarder à nouveau. Elle semblait ne pas trop être perdu dans ce qu'elle pensait. Elle essayait sans doute une bonne réponse à dire, et pour cela, elle devait penser qu'il fallait toujours remettre en question ce qu'elle pouvait avancer. En réalité, elle était à la fois dans le vrai, et dans la mauvaise direction. Du moins, ses paroles avaient du sens. Mais dans l'extrême, alors cela voudrait dire qu'elle devait également mériter de mourir. Cela devait lui avoir traverser l'esprit aussi.

" Il est vrai que j'aurais pu laisser le meurtrier en vie, mais le monstre qui vit en moi l'a emporté... Et d'ailleurs il a pointé son arme en premier, ce n'est qu'une défense d'une blessure qui aurait pu être fatale, même si ça prend bien plus pour me tuer... Mais je dois avouée que je trouve ça dommage que j'en suis arrivée-là... Pourquoi suis-je la seule de la meute qui n'arrive pas à me contrôler depuis le massacre ?"

Elle se remettait beaucoup trop en question. Michael le comprenait. Il était passé par là par bien des stades. Surtout qu'il n'avait pas que tué en se sachant totalement dans le vrai. Il avait déjà laissé s'exprimer une nature bien plus noire en lui, tout comme elle avait son propre animal intérieur. Le laisser faire et se libérer du poids de sans cesse le freiner, il connaissait cela aussi. Mais il était en son devoir de contrôler cette chose. Tout comme il serait la sienne de le faire également. Michael baissait les yeux, pensifs.

" Les gens qui méritent de mourir ce sont ceux qui commette des crimes affreux... Peut-être que j'en fais partie, il n'est pas impossible que cela soit le cas... Même si au début je pensais que je faisais une bonne chose... "

Il savait ce qu'il lui restait à faire. Il savait alors vers quel chemin la mener. Quelle pensée inculquer dans son esprit. Mais il espérait qu'elle renoncerait vite à tout remettre en question.

"Si tu penses mériter mourir, alors tue-moi maintenant. Je suis bien pire que tu ne le seras jamais."

Une confidence qui n'en était pas vraiment une. Mais qu'il considérait comme nécessaire avant de continuer. Il avait redressé sa tête, la regarde des plus sérieusement et gravement possible. Quelque part dans ses yeux, une lueur étrange. D'un homme déterminé. Profondément dangereux.

"Ne penses jamais que tuer un homme qui se met en travers de toi est une mauvaise chose. Si quelqu'un t'attaque, c'est pour te tuer. Dans le meilleur des cas, te blesser. Ceux là méritent forcément de mourir. Première règle."

Il se rapprocha d'elle, vint la tenir au niveau des épaules. Mais non pas pour la maintenir de force. Simplement pour la regarder dans les yeux et qu'elle n'y échappe pas.

"Outre la première règle, la deuxième comme tu l'as deviné, il faut toujours être certain qu'un homme mérite de mourir. Il faut toujours enquêter sur les raisons pour laquelle la personne commet de mauvais actes. Si c'est pour une bonne raison, non, la personne ne mérite pas de mourir."

Michael la lâchait avant de se reculer à nouveau. A nouveau au calme, et sans menace, ils pouvaient parler sans problème. Il avait essayé d'utiliser ses pouvoirs pour savoir si quelqu'un était dans le coin, mais personne. Du moins, il n'était pas fiable à cent pour cent. Il ne les maitrisait que très mal.

"La partie d'enquête et de recherche n'est pas forcément toujours longue. Mais elle est impérative avant de passer à l'acte."


                     


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://scfm-rpg.forumactif.org
avatar
GARDIENNE
Messages : 147
Date d'inscription : 03/02/2016
Age : 21
Localisation : Principalement dans la forêt , tu veux m'y rejoindre ? ~

Votre personnage
Espèce: Loup-garou
Jauge d'âme:
250/1000  (250/1000)
Jauge de Puissance:
200/1000  (200/1000)
MessageSujet: Re: [FINI] Becareful the wolf it's in town {feat. libre}   Mar 24 Jan - 2:13

ft.
Libre
«Be careful the wolf it's in town »
I’ll never be more than a wolf at your door for dinner.
-Si tu penses mériter mourir, alors tue-moi maintenant. Je suis bien pire que tu ne le seras jamais.

Dit-il alors qu'il redressait sa tête pour me regarder d'un air assez sérieux... Il était sûr de ce qu'il avançait, je pouvais presque le sentir... Ça m'étais impossible de le tuer, même si il me dit qu'il est bien pire que moi... Je n'en doutais pas du tout, après tout il en connait un peu plus que moi à ce sujet... Si il allait mourir, ça n'allait pas être de mes mains, c'était sûr. La lueur dans son regard me laissait quelque doutes... Il était déterminé, ça me donnait presque des frissons rien qu'en le regardant.

-Ne penses jamais que tuer un homme qui se met en travers de toi est une mauvaise chose. Si quelqu'un t'attaque, c'est pour te tuer. Dans le meilleur des cas, te blesser. Ceux là méritent forcément de mourir. Première règle.

Ajouta-t-il lorsqu'il s'approchait de moi posant ses mains sur mes épaules. Il a fait ce geste pour ne pas que je regarde autre-part, c'était évident... Surtout que c'était un sujet important, je ne pouvais pas me perdre dans mes pensées... De toute façon je suis captivée par son regard...

-Outre la première règle, la deuxième comme tu l'as deviné, il faut toujours être certain qu'un homme mérite de mourir. Il faut toujours enquêter sur les raisons pour laquelle la personne commet de mauvais actes. Si c'est pour une bonne raison, non, la personne ne mérite pas de mourir.

Continua-t-il sur la même lancé avant qu'il retire ses mains et de se reculer légèrement. J'humais l'air, mais aucune odeur qui représenterait du danger pour nous deux, à moins que la personne sait comment camoufler son odeur, ce qui est très rare.

-La partie d'enquête et de recherche n'est pas forcément toujours longue. Mais elle est impérative avant de passer à l'acte.

-Hm... Je comprend tout à fait et c'est une bonne chose d'enquêter avant de passer à l'acte... Enfin je veux dire, de tuer la personne en question. Ou de tuer quelqu'un tout simplement...

Dis-je en réfléchissant quelque peu. L'homme qui voudrait me tuer ou encore me blesser mérite de mourir sans hésité, un jeune garçon qui vole de la nourriture pour aider sa famille ou encore quelqu'un doit vivre, de toute façon tuer un enfant cela m'est impossible, même s'il ferait partit d'une quelconque guilde tel que voleur ou assassin, c'est ma plus grande faiblesse, les enfants est ma faiblesse.

-Ça peux paraître insensé, mais... Si un enfant est relié au meurtre et qui peu paraître angélique, je suis la première personne qui blessera à coup sûr... J'adore les enfants et ça m'est impossible de devoir tuer un si ma vie est en danger, déjà que je suis la "gardienne" de la meute, donc les enfants me tienne réellement à coeur... Chaque enfants que je croise dans les rues, ils me font pensés aux louvetaux...

Soufflais-je doucement en secouant légèrement la tête, quelque peu décourager de ma propre faiblesse. Je levais mon regard vers le ciel, il était nuageux, comme à son habitude, surtout en ces temps-ci de l'année. Je vins glisser mes mains derrières mon dos observant toujours le ciel avant de voir une ombre passée sur le toit. Je fronçais les sourcils, ce n'est pourtant pas mon imagination qui me joue des tours, si ? Je vins rapidement agripper le poignet de Michael continuant de regarder sur les toits qui nous entouraient.

-C'est étrange... Je n'ai pourtant rien senti et j'ai cru voir quelqu'un sur le toit...

Murmurais-je à Michael tandis que mes yeux changeait légèrement de couleur passant de violet à un jaune-doré. Je baissais mon regard voyant que je tenais toujours le poignet de Michael que je relâchais très rapidement d'un air totalement honteuse...

-Pardon... C'est peut-être mon imagination qui me joue des tours... Je ne suis pas sûr... Mon odorat est très développé et si il y aurait quelqu'un je l'aurais sentit rapidement... Je dois être trop nerveuse depuis que... Depuis que j'ai tué l'homme dans la ruelle...  

Parfois je pouvais devenir totalement paranoïaque et un peu même trop sur ma garde voir trop protectrice. Mes yeux étaient redevenu à sa couleur naturelle, comment je le sais ? Puisque je me suis un peu calmer, selon mon excitation ou encore ma colère mes yeux virent au doré tout simplement... Ce n'est pas très simple la vie d'un loup...  


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
SERIAL KILLER
Présence sur le forum : Présent
Messages : 283
Date d'inscription : 23/07/2014
Localisation : dans la rue

Votre personnage
Espèce: Demi-Ange par cohabitation
Jauge d'âme:
400/1000  (400/1000)
Jauge de Puissance:
300/1000  (300/1000)
MessageSujet: Re: [FINI] Becareful the wolf it's in town {feat. libre}   Lun 13 Fév - 10:09

" Hm... Je comprends tout à fait et c'est une bonne chose d'enquêter avant de passer à l'acte... Enfin je veux dire, de tuer la personne en question. Ou de tuer quelqu'un tout simplement..."

Elle semblait comprendre où il voulait en venir. Il se reconcentra plus sur elle, que sur ce qui les entourait. Ce n'était pas forcément l'étape qu'elle trouverait la plus difficile. Même si cela était en vérité beaucoup plus laborieux qu'on ne pouvait le penser. Il avait très bien compris la nuance de ses paroles, mais elle semblait vouloir les justifier et les clarifier. Il pouvait comprendre qu'elle se sentait quelque peu déboussolée. Après tout, le sujet n'était pas d'une banalité quelconque. Quoi que, pour lui, et peut-être pour elle aussi en fin de compte, ça l'était. C'était en tout cas, pas une chose à prendre à la légère. C'est pourquoi il prenait grand soin de savoir si elle comprenait bien où il voulait en venir. Si jamais elle comprenait quelque chose de travers et qu'il ne s'en rendait pas compte… qu'elle en serait les conséquences ?

"Ça peut paraître insensé, mais... Si un enfant est relié au meurtre et qui peut paraître angélique, je suis la première personne qui blessera à coup sûr... J'adore les enfants et ça m'est impossible de devoir tuer un si ma vie est en danger, déjà que je suis la "gardienne" de la meute, donc les enfants me tienne réellement à cœur... Chaque enfant que je croise dans les rues, ils me font penser aux louveteaux..."


Elle avait changé de ton. Ses paroles étaient sincères, il n'y avait aucun doute possible. Elle se montrait beaucoup plus sensible, et fragile. Il la comprenait. Lui-même été passé par là. Tuer un enfant ? Qui pourrait faire une chose pareille ? En vérité … les choses se présentent parfois d'une manière différente. Et lorsqu'on n'y est pas préparé, c'est certain, cela nous déboussole. Mais l'évidence vient rapidement : même un enfant peut changer faire tout basculer. Hélas. Michael avait déjà supprimé la vie d'enfants. Deux au total.

Le premier, il avait assez évalué les conséquences de ses actes, et en était arrivé à la conclusion que, s'il ne le supprimait pas, il deviendrait plus tard un tueur en série type Jack l'Eventreur. Et il se devait de ne pas le laisser faire. Il était certain que l'enfant avait grandi dans un environnement tel qu'il était impossible de le guérir de sa folie. Alors, il l'avait tué.

La deuxième, parce que c'était une petite fille, avait connue des horreurs telles, qu'elle l'avait supplié de la tuer après avoir éliminé son bourreau de père. C'était surement l'une des choses les plus difficile que Michael avait amené à faire au court de sa vie. Mais quelque part, il était à présent certain de lui avoir rendu un service, et qu'elle était sans doute mieux là où elle était maintenant. Il savait aussi, que si cela devait se reproduire, si quelqu'un était amené à lui demander une nouvelle fois de lui épargner de terribles souffrances en tuant, alors il aurait beaucoup plus de mal à le faire…

Plongé dans ses souvenirs profonds, il ne fit pas attention à la nouvelle attitude de Nora. Ce n'est qu'au dernier moment qu'il releva les yeux et vit que son iris avait changé de couleur.

"C'est étrange... Je n'ai pourtant rien senti et j'ai cru voir quelqu'un sur le toit..."

A cette nouvelle perspective pourtant, et même s'il ne voyait rien, Michael commençait à être beaucoup plus tendu. Ce n'était pas la première fois dans sa vie qu'il se sentait "suivi". Auparavant, et maintenant il le savait, c'était Zelus son ange gardien qui le suivait sans cesse. Mais à présent qu'il était en lui, qui pouvait bien … était-ce …

C'est là qu'il la sentit. Il n'y avait pas prêté attention, chose qui normalement était du genre à beaucoup plus l'alarmer, elle avait agrippé son poignet dans un élan de détresse. Il tourna ses yeux vers sa main, l'air embarrassé.

Michael détestait le contact physique. Du moins, lorsque quelqu'un le touchait, non pas lorsque lui touchait quelqu'un. Sans compter qu'il n'avait pas du tout vu ou prévu son geste pour s'y préparer. Heureusement pour lui, elle le lâcha très vite. Elle semblait aussi honteuse.

"Pardon... C'est peut-être mon imagination qui me joue des tours... Je ne suis pas sûr... Mon odorat est très développé et s'il y aurait quelqu'un je l'aurais senti rapidement... Je dois être trop nerveuse depuis que... Depuis que j'ai tué l'homme dans la ruelle...  "


Il pouvait comprendre sa nervosité. C'est vrai. Et elle ne devait pas non plus se sentir gênée pour ce geste. C'était d'une pure logique lorsqu'on a peur ou qu'on est en alerte. En fait, si le passif de Michael n'était pas celui d'un petit garçon abusé (du moins dans ses faux souvenirs, mais les sensations restaient pour lui réelles), peut-être qu'il n'aurait pas été aussi gêné d'un tel geste envers lui. Il essaya de se contenir du mieux qu'il le pouvait.

La perspective pourtant, qu'on puisse les suivre et les épier, restait inscrite dans sa mémoire. Et cela ne lui plaisait plus de rester à parler meurtre dans une ruelle, même déserte.

"Ne restons pas ici. Il nous faut un endroit clos."


Puis, à la voir ainsi si hésitante sur ce qu'elle avait vu, et d'à nouveau comprendre qu'elle venait d'avoir qu'elle était nerveuse avec ce qu'elle avait fait, alors il secoua la tête, et prit une nouvelle décision.

"Non, oublies ce que j'ai dit. Tu as entendu assez de chose aujourd'hui. Il faut que tu prennes le temps de faire le point, de te recentrer. On en reparlera plus calmement."


Du moins, si elle voulait le revoir pour en parler. Il ne pouvait pas non plus la harceler et la suivre pour savoir si elle respectait un tant soit peu ce qu'il lui avait dit … et qu'elle ne tuait plus avant d'avoir totalement compris. Ou bien ? Le pourrait-il ? en sachant que cette filature était plus que compromise si on comptait son sens animal et ceux de son clan ? Non. Il y renonça. Cela était trop insensé. Et c'était lui montrer qu'il n'avait pas confiance. Il fallait qu'elle croit le contraire.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://scfm-rpg.forumactif.org
avatar
GARDIENNE
Messages : 147
Date d'inscription : 03/02/2016
Age : 21
Localisation : Principalement dans la forêt , tu veux m'y rejoindre ? ~

Votre personnage
Espèce: Loup-garou
Jauge d'âme:
250/1000  (250/1000)
Jauge de Puissance:
200/1000  (200/1000)
MessageSujet: Re: [FINI] Becareful the wolf it's in town {feat. libre}   Sam 18 Fév - 4:01

ft.
Libre
«Be careful the wolf it's in town »
I’ll never be more than a wolf at your door for dinner.
Je restais calme, du moins j'essayais de l'être. Je glissais mon poing au niveau de mon coeur respirant calmement, je ne voulais pas exagérer les choses, surtout dans la situation que je nous avais fait embarqué, car oui c'était de ma faute si nous étions rendus là. Tout était de ma faute. Si j'aurais resté dans la ville, très sagement et que je n'aurais pas été voir d'où provenait le sang, jamais je ne m'aurais fait attaqué en pleine ruelle par un voleur qui cherchait à brouillé les pistes, car oui c'était son intention. J'en avais décidé autrement... Je l'ai griffé au niveau de sa veine jugulaire et qui a perdu beaucoup de sang et en est mort par ma faute, par ma nature de chasseur.

-Ne restons pas ici. Il nous faut un endroit clos.

Dit Michael tandis que je continuais de le regarder. Je détournais mon regard pour observer une nouvelle fois sur les toits, pour confirmer ce que j'avais vu n'étais que mon imagination, ce qui risquait d'être le cas. Je rebaissais mon regard vers mon nouvel allié, si je pouvais le prénommé ainsi, il secoua la tête avant d'ajouter :

-Non, oublies ce que j'ai dit. Tu as entendu assez de chose aujourd'hui. Il faut que tu prennes le temps de faire le point, de te recentrer. On en reparlera plus calmement.

Je continuais de le regarder avant de baisser mon regard vers le sol. Pouvait-on en arrêter là pour l'instant ? Malgré moi et mon hésitation je voulais en savoir davantage... En même temps il avait raison, il fallait que je prenne le temps de faire le point et de me recentrer après tout ce que je venais de vivre en même pas quelques temps... Je respirais calmement avant de regarder une nouvelle fois Michael.

-Tu as raison, qu'on en reste comme ça pour l'instant et qu'on en reparle plus calmement et dans d'autre circonstances... J'ignore combien temps ça va me prendre, mais il y a-t-il un moyen pour que l'on se voit et que je sache où que tu te tiens généralement ? Très honnêtement, ça ne devrait pas prendre long pour que je fasse le point...

Avouais-je en souriant légèrement. Je glissais une mèche de mes cheveux derrière mon oreille fermant en même temps mes yeux usant mes capacités et mon sens, mais rien aux alentours, nous étions bel et bien seuls... Peut-être il y avait eu quelqu'un et ça pouvait bien être Axel, il savait comment cacher son odeur et sa présence pour rester discret, du moins c'était quelque chose qu'il pouvait faire depuis quelques semaines déjà. Il est rare qu'il faut que je défende la meute de tous ennuis puisque je suis uniquement gardienne, rien d’exceptionnel, mais toujours pratique pour protéger les petits au prix de ma vie. Je soufflais doucement abaissant mon poing qui était toujours au niveau de mon coeur avant de pencher légèrement ma tête sur le côté pour sourire à Michael.

-J'ignore ce qu'il va se produire par la suite, mais il est évident que je vais suivre tes conseils... Je ne sortirais pas les griffes, du moins pas avant que je me pose la question si la personne mérite de mourir... Hm... Peut-être que rester à la maison et ne rien faire pendant ce temps est une bonne idée... Je ne pense pas que je vais devoir sortir pour aller chercher quelque chose... Peut-être venir juste te voir pour continuer notre discussion...    


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
SERIAL KILLER
Présence sur le forum : Présent
Messages : 283
Date d'inscription : 23/07/2014
Localisation : dans la rue

Votre personnage
Espèce: Demi-Ange par cohabitation
Jauge d'âme:
400/1000  (400/1000)
Jauge de Puissance:
300/1000  (300/1000)
MessageSujet: Re: [FINI] Becareful the wolf it's in town {feat. libre}   Mer 22 Fév - 9:19

Nora semblait à la fois soulagée et déçue d'apprendre qu'il voulait en rester là pour le moment. Elle baissa le regard. Elle semblait elle même faire le point sur la situation de son côté, pesant le pour et le contre, avant d'accepter l'inévitable. De toute manière, Michael n'aurait jamais continué dans ces conditions, elle était trop instable émotionnellement parlant, même s'il s'était montré particulièrement attentive à ce qu'il lui avait dit. Elle reprenait sa respiration avant de lui répondre.

"Tu as raison, qu'on en reste comme ça pour l'instant et qu'on en reparle plus calmement et dans d'autre circonstances... J'ignore combien temps ça va me prendre, mais il y a-t-il un moyen pour que l'on se voit et que je sache où que tu te tiens généralement ? Très honnêtement, ça ne devrait pas prendre long pour que je fasse le point..."

Lui donner l'emplacement exact de sa planque ? L'endroit où tout était caché, et surtout l'endroit le plus susceptible qu'il soit si jamais il venait à être blessé un jour ? Ce n'est pas qu'il ne lui faisait pas confiance. Mais il ne savait pas non plus ce qu'elle était capable de dire sous torture. Ou même contre la vie sauve d'un enfant. Il était hors de question qu'elle sache où était son chez soi. S'il l'on pouvait encore l'appeler comme cela. Il se le refusa. Peut -être plus tard, s'il s'avérait qu'elle était vraiment digne de savoir. Quand il la saura plus forte. IL réfléchissait encore à la manière dont elle pourrait le contacter sans éveiller n'importe quel soupçon. Un genre de rituel et de code qu'eux seuls pourraient comprendre et faire. Nora ajouta quelque mots, avant qu'il n'ait pu trouver une solution et la lui partager. Elle souriait à nouveau à son adresse. Comme si elle mettait totalement de côté ce qu'il venait de lui dire sur lui.

"J'ignore ce qu'il va se produire par la suite, mais il est évident que je vais suivre tes conseils... Je ne sortirais pas les griffes, du moins pas avant que je me pose la question si la personne mérite de mourir... Hm... Peut-être que rester à la maison et ne rien faire pendant ce temps est une bonne idée... Je ne pense pas que je vais devoir sortir pour aller chercher quelque chose... Peut-être venir juste te voir pour continuer notre discussion..."

" Mmm, je vois. Écoutes, je suis quelqu'un qui bouge énormément dans Londres, alors on va dire que si jamais tu as besoin de me parler, il te suffira de me laisser un mot. Il y a un arbre au tronc creux du côté de St James's Park, en arrivant par The Mall. C'est e plus ancien. Tu n'auras qu'à le laisser là, avec l'emplacement où tu veux qu'on se rencontre avec la date et l'heure, et je te rejoindrais. Je regarderais dans le tronc tous les soirs pour ne pas louper un message."

C'était la seule solution qu'il avait eu. Il avait l'impression qu'elle était plutôt très bancale, mais personne n'aurait l'idée d'aller voir dans un tronc d'arbre pour trouver un mot, pas vrai ? Et puis, l'endroit était assez isolé pour protéger des regards indiscrets. Au moins, ils pourraient se voir en toute tranquillité, et là où elle le souhaiterait. Il lui faisait confiance pour cela. Du moins, assez pour cela. Peut être qu'elle trouverait cela idiot, enfantin, mais c'était sa condition si elle voulait le revoir. Elle serait incapable de le trouver autrement, et lui de même. C'était la seule façon.

Il se demanda par la suite si c'était le moment de se quitter, et si elle allait faire un quelconque geste envers lui, comme les gens on l'habitude de faire ... alors pour prendre de l'avance, et de ne pas se laisser avoir par un contact physique qu'il n'avait pas prévu, il tendit la main vers elle. C'était peut être pas la meilleure manière de faire, mais les gens faisait comme ça, après tout. C'était en quelque sorte pour signer un accord entre les deux. Une manière pour lui de s'engager dans ce qu'il lui avait promis, et elle de s'engager à faire de même. En fait, ce serrage de main allait sûrement être l'élément le plus important.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://scfm-rpg.forumactif.org
avatar
GARDIENNE
Messages : 147
Date d'inscription : 03/02/2016
Age : 21
Localisation : Principalement dans la forêt , tu veux m'y rejoindre ? ~

Votre personnage
Espèce: Loup-garou
Jauge d'âme:
250/1000  (250/1000)
Jauge de Puissance:
200/1000  (200/1000)
MessageSujet: Re: [FINI] Becareful the wolf it's in town {feat. libre}   Lun 27 Fév - 22:54

ft.
Libre
«Be careful the wolf it's in town »
I’ll never be more than a wolf at your door for dinner.
-Mmm, je vois. Écoutes, je suis quelqu'un qui bouge énormément dans Londres, alors on va dire que si jamais tu as besoin de me parler, il te suffira de me laisser un mot. Il y a un arbre au tronc creux du côté de St James's Park, en arrivant par The Mall. C'est e plus ancien. Tu n'auras qu'à le laisser là, avec l'emplacement où tu veux qu'on se rencontre avec la date et l'heure, et je te rejoindrais. Je regarderais dans le tronc tous les soirs pour ne pas louper un message.

Dit-il en répondant clairement à ma question. C'était quelque chose que je m'y attendais pas du tout, mais au moins ils pouvaient toujours se voir malgré tout, mais via une lettre dont j’écrirais l'emplacement, la date et même l'heure. Je lui souriais toujours à son égard sans toutefois quitter son regard.

-Bien, nous ferons ainsi.

Dis-je tout simplement sans savoir quoi rajouter d'autre à cette conversation. Cette solution me fit davantage sourire, c'était charmant toute de même de songer à cette solution, clairement qu'il a proposé cette idée pour ne pas révéler où qu'il habite et il préfère peut-être garder ça secret... Il avait peut-être encore des doutes ou même des ennemis à sa poursuite, dont ils n'hésiteraient pas à me faire chanter pour découvrir où est sa planque... Il y avait plusieurs possibilité et il faisait bien de suggérer le tronc d'arbre, car moi même je n'aurais pas songé à ça... Notre rencontre se terminait ainsi, mais on ne savait pas comment nous dire au-revoir, car aucun de nous deux osait bouger. Il me tendit sa main en ma direction. Je la regardais un moment avant de serrer sa main dans la mienne. Son contact était étonnement chaud, presque réconfortant je dirais... Nous serrons nos mains pendant un petit moment avant que je retire la mienne en souriant toujours.

-À très bientôt, Michael.

Lui soufflais-je en lui faisant un signe de tête avant de quitter les lieux. Je glissais mes mains derrière mon dos sentant toujours son contact au creux de ma main... Je fermais ma main tout en continuant d'avancer, je devais rentré le plus vite que possible avant que la meute se pose des questions et aussi Axel. Je marchais de plus en plus vite quittant les ruelles ainsi que la ville pour m’infiltrer dans la forêt me permettant par la suite de courir n'ayant plus le regard des autres, peser sur moi en ville. Je laissais mes traces de pas dans la neige avant qu'une boule de neige atterrisse atterrisse en plein visage. Je m'arrêtais retirant la neige voyant du coin de l'oeil, Axel qui explosait de rire. Je secouais la tête avant de prendre de la neige et former une boule pour la lui lancer dessus. Il l'esquivait. Je faisais une autre boule de neige avant de courir pour éviter son autre attaque pour rejoindre la maison. Au loin je voyais les enfants qui s'amusaient également. Axel me sautait et nous tombions sur le sol. Il était au-dessus de moi... C'est plus amusant de jouer sous la forme de loup que sous la forme humaine. Je le fis basculer, me retrouvant au-dessus de lui avant de lui mettre de la neige sur son visage avant que je parte en courant, presque en riant pour rejoindre les enfants, nous nous amusions jusqu'à la tomber de la nuit, nous mangions tous ensemble et avant que les enfants aillent dormir je leur lisais une histoire du livre que j'avais acheté au marchand qui contenait plusieurs contes dans un seul livre. Je songeais aux dires de Michael pensant réellement que nous nous reverrons le plus tôt que possible.  


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
SERIAL KILLER
Présence sur le forum : Présent
Messages : 283
Date d'inscription : 23/07/2014
Localisation : dans la rue

Votre personnage
Espèce: Demi-Ange par cohabitation
Jauge d'âme:
400/1000  (400/1000)
Jauge de Puissance:
300/1000  (300/1000)
MessageSujet: Re: [FINI] Becareful the wolf it's in town {feat. libre}   Mar 14 Mar - 14:13

"Bien, nous ferons ainsi."

Elle semblait apprécier l'idée de la communication. Elle regarda brièvement la main tendue, avant de la prendre dans la sienne et la serrer un petit moment avant de la lâcher. Cet instant dura beaucoup trop longtemps pour Michael. Mais dans un sens, il n'arrêtait pas de se dire que ce n'était pas une si mauvaise chose en soi. C'était la première fois, hors traque et jeu d'acteur, qu'il se montrait aussi ouvert à quelqu'un. Une certaine familiarité avec laquelle il avait bien du mal à composer. C'était sans doute également tout nouveau pour elle, il ne le savait pas. Au contraire de lui, elle avait quand même l'habitude de vivre parmi ses semblables. Elle faisait partie d'un groupe. D'un clan. Lui était seul. Contrairement à ce qu'on pouvait pensait, il entretenait très mal son social.

"A très bientôt, Michael."

Elle fit un simple signe de tête, avant de le quitter. Michael retrouva sa solitude plus rapidement qu'il ne l'aurait cru. Un dernier regard au-dessus de son épaule, vers le toit. Puis il reprit lui aussi sa route, en direction de sa planque. Il était venu l'heure de se reposer un peu, avant de reprendre sa mission. Il lui fallait encore trouver une prochaine cible. Mais aussi de rechercher la vérité sur son passé. Ses nuits étaient ponctuées de cauchemars, rêves, souvenirs qui lui revenait à l'esprit. Un visage particulier semblait vouloir revenir à lui, mais il n'avait toujours pas réussi à lui trouver son nom. Peut-être ne l'avait-il jamais su ? Qui était ce garçon au cheveux ébène, au regard clair et la peau légèrement tannée ? Comment pouvait-il le savoir d'ailleurs ? Surtout s'il faisait partie de son passé. Les indices ne se trouveraient surement pas dans cette ville, mais où il était né. Ramsgate, sur la côte Est.

Et pourtant. A présent qu'il avait passé un certain "accord" avec Nora, il était pour lui impossible de quitter Londres. Il surveillerait le tronc de l'arbre tous les jours, comme convenu. Jamais il ne dérogerait à la règle qu'il avait fixé.

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://scfm-rpg.forumactif.org
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [FINI] Becareful the wolf it's in town {feat. libre}   

Revenir en haut Aller en bas
 
[FINI] Becareful the wolf it's in town {feat. libre}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Team Aura (pv : Red Wolf )
» [Validée]Godwrath D. Alexander [Fini]
» Rp avec Thunder Wolf ?
» [Libre]Nobunaga est mort! [Big Town, Rang B, Chasseurs de Prime, Assassinat]
» Bienvenue aux Galeries Red Wolf

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Scfm :: London Bridge is falling down :: Londres :: Rues Commerçantes-