Bienvenue sur SCFM
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Vous êtes bienvenue sur le forum si vous décidez de vous y inscrire ! N'hésitez pas à en parler autour de vous !

Partagez | 
 

 [FINI]Un journée tranquille jusqu'à ce que... {feat. Seth Valentyne}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
GARDIENNE
Messages : 147
Date d'inscription : 03/02/2016
Age : 21
Localisation : Principalement dans la forêt , tu veux m'y rejoindre ? ~

Votre personnage
Espèce: Loup-garou
Jauge d'âme:
250/1000  (250/1000)
Jauge de Puissance:
200/1000  (200/1000)
MessageSujet: [FINI]Un journée tranquille jusqu'à ce que... {feat. Seth Valentyne}   Jeu 4 Fév - 23:26

Une journée tranquille jusqu'à ce que...

Seth.feat.Nora


«Si nous pleurons parce que le soleil n’est plus là,nos larmes nous empêcheront de voir les   étoiles.»
Toute la journée semblait de tout repos, jusqu'à ce que des bruits suspects se firent entendre dans la forêt. Mon oncle revenait de ces terres pour nous avertir qu'il y avait des nobles dans la forêt et qui semblait être charger, je grognais légèrement, qu'est-ce qu'ils faisaient là? Ils avaient toute la ville et maintenant ils voulaient jouer à la chasse dans notre forêt ? Je serrais les poings avant que mon oncle pose délicatement sa main rassurante sur mon épaule.

«Nora, va mettre les enfants à l'abris tu veux bien ? Et va avec Axel, comme ça tu n'auras pas de difficulté à les calmer» dit-il doucement à mon égard.

De mes yeux violacés, je hochais délicatement la tête avant de me diriger vers les trois enfants suivit d'Axel pour les mener ailleurs, dans un endroit en sécurité. Tout d'un coup, un des enfants, qui se prénomme Dylan, se mit à s'enfuir. D'un coup je regardais Axel en lui faisant signe qu'il devait garder Emily et Francis. Il hochait la tête en signe de compréhension avant que je mette à sa poursuite, je criais le nom de Dylan de ma plus haute voix tout en enfonçant mes talons dans le sols. C'était tout de même difficile avec la couche de neige qu'il y avait. Je continuais malgré moi à courir à bout de souffle je trébuchais avant de me rouler sur le dos afin de repartir du bon pied. Je suivais rapidement les pas du petit Dylan au pus vite que je le pouvais, s'il lui arrivait quelques choses... Je courrais de plus en plus vite, mes pas de faisait de plus en plus léger avant que je le vois au loin. Espoir. Tout d'un coup mon visage se changeait, le voyant avec un homme, je grognais doucement avant d'arriver vers eux pour prendre Dylan dans mes bras.

«Tout va bien il est avec moi... Il voulait jouer à cache-cache et je l'ai perdu... Je vous remercie de l'avoir retrouver... » dis-je courtoisement. «Tu viens Dylan, on rentre» ajoutais-je à l'attention du petit garçon tout en lui prenant par la main.

J'espérais réellement qu'il allait nous laisser partir sans trop se poser de question, je me le répétais mentalement, une phrase qui espérait grandement qu'il ne fasse rien, surtout que les autres n'était pas loin. Je pouvais sentir leurs odeurs qui me montait à la gorge.
 

code by ORICYA.





Dernière édition par Nora Orchard le Sam 29 Juil - 0:06, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
DUC
Présence sur le forum : CONNECTE
Messages : 38
Date d'inscription : 02/10/2015

Votre personnage
Espèce: Hybride Démon/Humain
Jauge d'âme:
300/1000  (300/1000)
Jauge de Puissance:
150/1000  (150/1000)
MessageSujet: Re: [FINI]Un journée tranquille jusqu'à ce que... {feat. Seth Valentyne}   Ven 5 Fév - 11:17


Une journée tranquille jusqu'à ce que ...
Nora & Seth
Run boy run! This world is not made for you. Run boy run! They’re trying to catch you. Run boy run! Running is a victory. Run boy run! Beauty lays behind the hills ▬ WOODKID

Je n'aimais pas la chasse. Maintenant j'en étais sûr. Courir après des proies dans un endroit dangereux, les abattre sans même sourciller. Et trouver ça amusant. Non je n'aimais pas la chasse. Et toi non plus. Mais j’étais obligé de participer, pour l’image dans la bonne société. Je me devais de traquer des bêtes avec eux, sans qu’il sache réellement qu’il emmenait avec eux leur propre bête. Sur mon cheval, je m’étais rapidement éloigné du troupeau. Les aboiements des chiens me donnait mal à la tête. Je préférais me promener seul, que de devoir participer. Pourtant, en habit de chasse, le fusil à la main, je continuais à regarder autour de moi cette forêt qui me semblait immense. Mes sens spéciaux étaient en éveils, mais ils me brouillaient la tête. Je n’arrivais pas à les contrôler et les stopper. Les bruits que j’entendais me devenaient insupportable pendant que je descendit de mon cheval pour reposer un peu. Je posais mon fusil sur le sol à même la neige, avant de voir débouler un petit garçon débouler ; au départ il ne me vit pas, et il semblait jouer tout seul, avant qu’il ne pose les yeux vers moi et qu’il se fixe. Il ne bougeait plus du tout, comme s’il avait peur du moindre de mes mouvements. rapidement quelqu’un d’autre nous rejoignit : c’était toi. Une jeune femme au longs cheveux grisé, le regard violacé. Tu t’approcha de l’enfant avant de le prendre avec toi, l’air pressée et assez remontée.

- Tout va bien il est avec moi... Il voulait jouer à cache-cache et je l'ai perdu... Je vous remercie de l'avoir retrouver... Tu viens Dylan, on rentre

J’ai cru un instant que tu allais disparaître aussi vite que tu étais apparue. Alors le premier réflexe que j’eu à ce moment, c’est te demander ce que tu faisais là.

- Qu’est-ce que deux gens comme vous font dans cette forêt ?? Vous devriez être en ville ou en campagne ! C’est beaucoup trop dangereux...

J’avais beaucoup trop de question qui me passait par la tête, pendant que mes maux de tête s’accentuait. Mon côté démoniaque semblait ne pas apprécier cette rencontre, comme si il y avait danger. Mais je ne savais pas pourquoi. Tout était encore flou. Et j’avais besoin de comprendre ce qu’il se passait réellement. Instinctivement, je ramassais mon fusil et reprenait les rennes de mon cheval.



© Gasmask





my demons
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
GARDIENNE
Messages : 147
Date d'inscription : 03/02/2016
Age : 21
Localisation : Principalement dans la forêt , tu veux m'y rejoindre ? ~

Votre personnage
Espèce: Loup-garou
Jauge d'âme:
250/1000  (250/1000)
Jauge de Puissance:
200/1000  (200/1000)
MessageSujet: Re: [FINI]Un journée tranquille jusqu'à ce que... {feat. Seth Valentyne}   Ven 5 Fév - 17:07

Une journée tranquille jusqu'à ce que...

Seth.feat.Nora


«Si nous pleurons parce que le soleil n’est plus là,nos larmes nous empêcheront de voir les   étoiles.»
L'homme qui s'était tenu devant nous, nous observait toujours même lorsque je commençais à quitté cet endroit pour rejoindre le reste de la meute... Je mettais en danger Dylan en l'exposant ainsi, je le ramenais contre moi en étant son seul bouclier humaine, si jamais quelqu'un venait à braquer son arme. J'avais presque connu la mort autrefois, mais je suis toujours vivante laissant une cicatrice me remémorant cet instant brutal de ma vie, tout ça pour mère, mais cela n'avait servit à rien puisqu'elle était morte quelques jours plus tard. Avançant doucement, la voix de l'homme portait à mon intention.

«Qu’est-ce que deux gens comme vous font dans cette forêt ?? Vous devriez être en ville ou en campagne ! C’est beaucoup trop dangereux...» dit-il avant qu'il ramassait son fusil et reprenait les rennes de son cheval.

Je voulais répondre mais Dylan avait fait un pas vers l'avant tout en regardant avec courage l'homme qui était sur son cheval tenant son fusil.

«Vous avez tord, monsieur, ici c'est notre chez nous !» dit-il de sa voix qui était tout de même douce, mais avec du tac. «Et vous venez l'importuner en venant avec vos chevaux et vos fusils pour chasser sur nos terres!» conclu-t-il.

Je soufflais doucement en serrant doucement les épaules de Dylan avant de me mettre à sa hauteur pour le regarder dans les yeux lui transmettant un message silencieux avant qu'il hoche doucement la tête avant que je me redresse doucement tout en regardant l'homme devant moi.

«Désoler pour tout ça, on a l'habitude de jouer dans la forêt, donc pour lui c'est sa deuxième maison» dis-je avant de tourner vers celui-ci. «Allez viens Dylan, tes parents risque d'être inquiet...» ajoutais-je à l'intention du petit garçon.

Je fis un pas avant qu'un autre homme sur un cheval arrivait en face de nous, je serrais doucement Dylan contre moi en regardant l'autre homme en fronçant les sourcils me retenant de lui sauter à la gorge, même s'il était trois stade plus haut que moi, cela ne m'empêchait pas de ressentir un tel dégoût. Je ravalais mon dégoût en laissant prendre mon visage sérieux en avançant d'un autre pas et de contourner l'homme doucement, sans de prendre de chance je pris Dylan dans mes bras tout en mettant à courir très rapidement, je serrais le petit être dans mes bras et mes pieds se firent léger sur le sol, en regardant de droite à gauche je vis des hommes tous vêtu de la même manière à cheval, cela être chaud, mais il fallait que je mettais Dylan en sécurité.  
 

code by ORICYA.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
DUC
Présence sur le forum : CONNECTE
Messages : 38
Date d'inscription : 02/10/2015

Votre personnage
Espèce: Hybride Démon/Humain
Jauge d'âme:
300/1000  (300/1000)
Jauge de Puissance:
150/1000  (150/1000)
MessageSujet: Re: [FINI]Un journée tranquille jusqu'à ce que... {feat. Seth Valentyne}   Dim 7 Fév - 21:47


Une journée tranquille jusqu'à ce que ...
Nora & Seth
Run boy run! This world is not made for you. Run boy run! They’re trying to catch you. Run boy run! Running is a victory. Run boy run! Beauty lays behind the hills ▬ WOODKID

C’est alors que le petit que tu accompagnais parla avant que tu ne le fasses.

-Vous avez tord, monsieur, ici c'est notre chez nous ! Et vous venez l'importuner en venant avec vos chevaux et vos fusils pour chasser sur nos terres!

Je le pris la première fois aux mots. Vraiment, pour moi il parlait réellement de vos terres, votre maison, et un instant je pensais réellement que cette forêt vous appartenez. Quelle était votre propriété. Je ne connaissais pas bien celui qui m’avait invité à cette chasse, alors je ne savais pas si effectivement la forêt était à lui ou à l’état. Ou à vous. Mais avant même que je ne repose une question, tu répondis toi aussi.

- Désoler pour tout ça, on a l'habitude de jouer dans la forêt, donc pour lui c'est sa deuxième maison. Allez viens Dylan, tes parents risque d'être inquiet...

Aussi incroyable que cela puisses paraître, j’avais l’impression de manquer quelque chose. De ne pas avoir assez d’éléments pour comprendre réellement le sens des paroles du petit Dylan. Tu avais sans aucun doute quelque chose à cacher. Il n’y avait pas le moindre doute possible. Malgré tes mots polis, je sentais que tu ne me portais pas dans ton coeur, pour une raison que j’ignorais. Tu avais l’air en colère contre moi. Mais qu’avais-je fais ? Etait-ce mon rang social ?

Rapidement, tu essayas de t’enfuir. Malgré moi, j’étais prêt à te laisser partir.. mais c’était sans compter que je n’étais pas seul dans cette forêt, et que rapidement mes « amis » s’approcha de vous. Quelque chose me disait qu’ils vous connaissez déjà ... qu’il savait précisément qui vous étiez et ce que vous faisiez là ... et encore, et toujours je ne comprenais pas. Jusqu’à ce que l’un des hommes, celui que tu avais dévisagé en premier, commenta la situation en réajustant sa casquette de chasse sur le sommet de son crâne.

- Eh bien, c’est qu’on vient de tomber sur deux beaux spécimens, pas vrai ?

Le sens de ces mots, quels étaient ils ? Une horrible impression me prenait d'un coup, pendant que je montrais sans cacher mon étonnement. Ce n'était quand même pas vous qu'on chassait ... pas vrai ? Je préférais me taire pendant que la situation n'était pas décantée.




© Gasmask





my demons
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
GARDIENNE
Messages : 147
Date d'inscription : 03/02/2016
Age : 21
Localisation : Principalement dans la forêt , tu veux m'y rejoindre ? ~

Votre personnage
Espèce: Loup-garou
Jauge d'âme:
250/1000  (250/1000)
Jauge de Puissance:
200/1000  (200/1000)
MessageSujet: Re: [FINI]Un journée tranquille jusqu'à ce que... {feat. Seth Valentyne}   Dim 7 Fév - 23:17

Une journée tranquille jusqu'à ce que...

Seth.feat.Nora


«Si nous pleurons parce que le soleil n’est plus là,nos larmes nous empêcheront de voir les   étoiles.»
Mes pieds défilèrent le sols, mais pas assez rapide pour les hommes, car j'étais facilement encerclé. C'était mal, je ne pouvais pas faire vivre cela à Dylan... Je le serrais doucement contre moi en regardant autour de moi, je devais le protéger coûte que coûte... Je serrais doucement les dents en jetant des regards autour de moi, j'étais prise aux pièges, je nous avais maudits à la mort imminente. Doucement je posais Dylan sur ses pieds avant que je pose devant lui, il agrippait la manche de ma veste en émettant un faible couinement.

«Nora... Je suis désolé d'avoir courut et de nous avoir mit dans ce pétrin...»


«Ce n'est pas grave, je jure par le sang qui coulent dans mes veines que je te protégerais jusqu'à la fin, c'est ma destinée...»


«Comment ?» demanda-t-il doucement. «On ne peut pas...»

«Quand on le veut on le peut, crois moi» terminais-je à sa place, assez faiblement pour qu'il m'entende uniquement.

Je regardais autour de moi avant de vouloir ce que je voulais réellement, me transformer en plein jour, sans besoin de pleine lune, étrangement c'était beaucoup plus douloureux que si la petite lueur blanche fait pour déclencher notre malédiction. Je poussais quelques cris avant de prendre quelques minutes à me transformer en un loup, mes yeux violacés brillait doucement, ma fourrure était blanche avec une genre de cicatrice sur mon dos, je regardais les chasseurs en souriant à moi-même avant d'attraper Dylan et de me mettre rapidement à courir et même passer par-dessus des hommes. Je courrais tellement rapidement, que je me rendis jusqu'à la maison très rapidement afin de le mettre en sécurité, une fois chose faite je revenais discrètement sur mes pas vers ses chasseurs, j'émis un long hurlement tel qu'un loup le ferait pendant une nuit de pleine lune, seule je pouvais agir, quand j'étais avec Dylan c'était mon handicap, mais maintenant qu'il était en sûreté je savais ce qu'il me restait à faire.

Mon instinct de loup me disait d'agir, leur faire comprendre qu'ils n'étaient pas censé être là, je venais discrètement derrière l'un des hommes et de lui sauter dessus, toujours sous ma forme de loup, je le blessais avec mes canines et lui plantait mes griffes au niveau du torse assez pour qu'il s'agonise avec son propre sang et qu'il ne respire plus... Je regardais autour de moi, j'étais seule... Je devais reprendre ma forme humaine, c'est ce que je fis. Mes pattes se remplaçaient par des mains et des pieds et doucement je repris forme humaine. Je m'abaissais pour prendre le long manteau de l'homme que j'avais abattu et de l'enfiler correctement avant de tenter de retourner sur mes pas, mais celui qui était devant Dylan quelques minutes plus tôt, il ne semblait pas vouloir nous chassez, voir qu'il ne savait pas ce qu'il chassait... Connaissait-il réellement ses amis?

Je glissais le revers de ma main sur mes lèvres tout me mettant en marche pour me rendre jusqu'à la rivière. Je vis le cours d'eau avant que je mette à genoux et de tremper mes mains dans l'eau froide et d'essuyer mes lèvres et d'y boire une gorgée. J'arrêtais de faire ce que je faisais en entendant du bruit au loin. Qui était-là ? Étais-je réellement maudite au point que j'allais servir de trophée? Après tout, j'ai agis pour protéger le petit Dylan, maintenant qu'il était à l'abris, plus personne ne peut pleurer la mort de quelqu'un... Je me remettais sur mes pieds voyant un des hommes, un autre chasseur, il pointait son arme sur moi, je le regardais d'un regard vide souriant légèrement en ne bougeant plus, j'attendais qu'il commette l'irréparable.  
 

code by ORICYA.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
DUC
Présence sur le forum : CONNECTE
Messages : 38
Date d'inscription : 02/10/2015

Votre personnage
Espèce: Hybride Démon/Humain
Jauge d'âme:
300/1000  (300/1000)
Jauge de Puissance:
150/1000  (150/1000)
MessageSujet: Re: [FINI]Un journée tranquille jusqu'à ce que... {feat. Seth Valentyne}   Mar 9 Fév - 13:39


Une journée tranquille jusqu'à ce que ...
Nora & Seth
Run boy run! This world is not made for you. Run boy run! They’re trying to catch you. Run boy run! Running is a victory. Run boy run! Beauty lays behind the hills ▬ WOODKID

C’est alors qu’il se passa une chose que personne n’aurait pu prévoir, en tout cas pas moi. Tu te transforma en un grand loup blanc sous nos yeux, pendant que je gardais mes yeux écarquillés et la bouche grande ouverte. Je n’avais jamais vu une telle transformation ni n’en avait jamais entendu parlé. Et il est vrai que ça piqua ma curiosité : y avait –il d’autres créatures que moi existante sur terre ? Bien que je sois effectivement mi-démon, il se pouvait que cette chose en soit un ? Je ne savais rien d’eux ... au fond. Seulement des choses que j’avais appris sur moi-même. Les chasseurs alentours étaient eux aussi tout aussi surpris, pourtant, au vu de ce qu’ils avaient l’air de comprendre, il était plus surpris par l’ampleur du résultat que de réellement apprendre un fait tout comme moi. Tu t’enfuis aussitôt devant nos yeux, sans que l’on puisse t’en empêcher. C’est alors qu’une traque commença, pendant que tu hurlais à la lune sous ta forme de loup. J’espérais réellement que tu puisses mettre l’enfant en sécurité ... étrangement. Alors que je ne vous connaissez même pas. Et que je venais d’apprendre que tu n’étais pas humaine. Enfin, je n’en savais rien.

Mes partenaires de chasses sonnaient l’alerte pour que tous puisse t’attraper rapidement, et même t’abattre. Je restais sur place, les rennes en main et mon fusil sans bouger, le coeur battant. Je n’arrivais pas à croire ce que je venais de vivre, et pendant que j’essayais de me reprendre mes sens démoniaques refirent surface. Je remonta sur mon cheval quand j’entendis un cri suivit d’un bruit déchirant : tu venais de tuer un homme. Je me dirigea dans ta direction, mais tu n’y étais plus. Seul le corps de ta victime. Je descendis à nouveau de mon cheval pour examiner le cadavre. Le manteau n’y était plus. Le sang coulait sur le sol. Je pouvais le sentir dans mes narines. Cette odeur de sang. Cette violence. Mon coeur s’emballa à nouveau. Un nouveau sentiment en moi m’apeura : j’aimais ce sang. J’aimais cette violence. Moi aussi je voulais tuer et chasser. Voir l’horreur sur le visage de ces chasseurs. Les entendre crier. Je me reculais vivement, posant mes mains sur ma poitrine. Je m’aperçus que l’une de mes mains portaient déjà des griffes. Mon cheval devait aussi sentir que quelque chose se passait ... car il s’enfuit rapidement me laissant seul. Je lâchais mon fusil et baissais ma tête. Tout ce que j’essayais de taire au quotidien s’était réveillé. Ma nature démoniaque était en éveil devant ce spectacle. Et je n’avais plus le contrôle.

Un chasseur passa à côté de moi, sans faire attention à ma présence, s’accroupi devant son ami mort, et jura le venger. Il m’ordonna de le suivre mais je le fis tout doucement, essayant de pas craquer. Il te pista, et te trouva bientôt. J’étais derrière lui, plus petit, tu ne devais pas m’avoir vu. Tu avais repris ta forme humaine. Il pointa son fusil sur toi. Il allait te tuer. Avant qu’il ne tire sur la détente, j’abandonnais tout espoir de pouvoir me retenir : je plongeais mes griffes dans son corps, ma main ressortant par de l’autre côté, le sang chaud giclant à nouveau. Nous étions à nouveau seuls.




© Gasmask





my demons
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
GARDIENNE
Messages : 147
Date d'inscription : 03/02/2016
Age : 21
Localisation : Principalement dans la forêt , tu veux m'y rejoindre ? ~

Votre personnage
Espèce: Loup-garou
Jauge d'âme:
250/1000  (250/1000)
Jauge de Puissance:
200/1000  (200/1000)
MessageSujet: Re: [FINI]Un journée tranquille jusqu'à ce que... {feat. Seth Valentyne}   Mar 9 Fév - 23:27

Une journée tranquille jusqu'à ce que...

Seth.feat.Nora


«Si nous pleurons parce que le soleil n’est plus là,nos larmes nous empêcheront de voir les   étoiles.»
L'homme avec l'arme à la main avait le visage crispé de douleur en voyant ce que c'était, une main lui avait bel et bien passer à travers son torse. Le corps convulsa quelque peu avant que son cadavre ne tombe sur le sol. Le jeune homme que j'avais croisé tout à l'heure avec Dylan était le responsable de la mort de son "collègue" il semblait différent, comme s'il s'agissait d'une pulsion. Je restais marbre face à ce qui venait de se passer. Au lieu de reculer j'avançais quelque peu vers mon sauveur.

«Qui êtes-vous?...» demandais-je doucement. «Vous n'êtes pas humain, c'est tout ce que je peux constater...» ajoutais-je à ma phrase.

Je m'avançais encore quelque peu avant de m'arrêter brusquement, je regardais autour de nous, mais il n'y avait personne. Je soufflais doucement avant de croiser mes bras contre moi. Son odeur n'était pas celle que je connaissais, elle était bien différente des autres... Il n'était pas humain, c'est tout ce que je savais, mais une telle force et capacité cela ouvrait ma curiosité face à ce monde... Était-il ? Peut-être... Il fallait que j'en ai le coeur net.

«Êtes-vous un démon?... Je ne peux pas réellement me justifier du pourquoi je pense à cela, mais simple le fait que je peux pas reconnaître l'odeur de l'espèce que vous êtes, seul démon et même ange savent cacher leur identité.»
dis-je doucement. «Vous m'avez sauvé la vie... Est-ce que je vous dois quelque chose en retour ? » demandais-je sur ma lancé.

Je ancrais mon regard dans le sien avant de regarder l'état du cadavre qui gisait à ses pieds, il n'était super élégant comme cela, mais il fallait s'y faire. Je soupirais doucement gardant mes bras contre moi, le manteau toujours enfiler, je craignais que j'aie fait un trou quelque part, même au niveau du dos... Là où une grosse cicatrice fait le long de mon dos, pas super jolie, surtout pour le dos d'une femme, qui en voudrait de toute manière ? C'est le prix à payer lorsque l'on protège quelqu'un, d'ailleurs cela me faisait penser à autre chose...

«Ou vous l'avez tout simplement tuer pour pouvoir me tuer de vos propres mains ? Mais en même temps cela ne ferait pas de sens, vous n'avez rien fait lorsque j'étais avec l'enfant... » conclus-je..

Je regardais une nouvelle fois aux alentours, étant légèrement nerveuse de savoir s'il y aurait peut-être des chasseurs qui nous guettait, mais mon instinct me disait que tout allait bien, de plus il fallait que j'en apprenne davantage sur mon saveur.  
 

code by ORICYA.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
DUC
Présence sur le forum : CONNECTE
Messages : 38
Date d'inscription : 02/10/2015

Votre personnage
Espèce: Hybride Démon/Humain
Jauge d'âme:
300/1000  (300/1000)
Jauge de Puissance:
150/1000  (150/1000)
MessageSujet: Re: [FINI]Un journée tranquille jusqu'à ce que... {feat. Seth Valentyne}   Mar 23 Fév - 13:39


Une journée tranquille jusqu'à ce que ...
Nora & Seth
Run boy run! This world is not made for you. Run boy run! They’re trying to catch you. Run boy run! Running is a victory. Run boy run! Beauty lays behind the hills ▬ WOODKID

- Qui êtes-vous?  Vous n'êtes pas humain, c'est tout ce que je peux constater...

Je regardais le sang couler le long de ma main et bientôt tâcher ma manche. Je n’arrivais plus à me contrôler. Toute cette douleur que j’avais infligé, et la mort que j’avais amené. J’avais aimé ce moment, c’était même comme une grande délivrance d’avoir enfin cédé à mes pulsions. Et malgré ce que je pensais, tu t’étais approchée de moi pour me parler, et essayer de communiquer. Mais les mots ne sortaient plus de ma bouche, seul mon regard était posé sur ma main meurtrière et salie. Pourtant, mon côté sadique et mon besoin de violence s’estompa aussitôt mon crime commis : c’était un meurtre. De sang froid. J’avais tué un homme, pour la première fois. Une alternative, qui, m’emplissait de peur et de désarroi.

- Êtes-vous un démon ? ... Je ne peux pas réellement me justifier du pourquoi je pense à cela, mais simple le fait que je peux pas reconnaître l'odeur de l'espèce que vous êtes, seul démon et même ange savent cacher leur identité.

Ma nature était pratiquement découverte. La chose qui vivait en moi, et que je n’avais su freinée avait enfin attiré l’attention sur elle. Une chose que je ne pouvais pas me permettre. Je me reculais un peu quand tu t’étais avancé. Je n’avais pas du tout confiance en toi, peut être parce que je n’avais déjà pas confiance en moi. Tu ne savais pas que j’étais simplement mi-démon, mi-humain. Après tout, si tu le savais, ça changerait quoi ? Tout doucement, ma main repris l’apparence humaine, pendant que je baissais les yeux. Si jamais les autres chasseurs venaient, je t’accuserais de ce meurtre. Je ne pouvais faire autrement, tu en conviendrais, j’en suis sur. Je ne pouvais me permettre de ne pas te choisir comme bouc émissaire.

-  Vous m'avez sauvé la vie... Est-ce que je vous dois quelque chose en retour ?

Si tu savais seulement, que je n'ai pas fais ça pour te sauver, mais pour tuer. Et voir le sang couler.

-  Ou vous l'avez tout simplement tuer pour pouvoir me tuer de vos propres mains ? Mais en même temps cela ne ferait pas de sens, vous n'avez rien fait lorsque j'étais avec l'enfant...

Oui. Et non. Je l'ai tué parce que je voulais le tuer. Je l'ai fait parce que j'en avais envie. Par contre, quant à la tuer, je n'en avais plus envie. Surement parce qu'elle était une créature, une bête, tout comme moi. Tuer un humain, ce n'était pas si grave. J'avais ce sentiment. Même si je n'arrêtais pas de me sentir coupable pour ce que j'avais fait, et que mon malaise devait beaucoup se voir. Je croisais mes bras, essayant de cacher ma main au mieux, n'arrivant pas à détacher mes yeux du corps sans vie. Je me sentais nauséeux, et je palissait à vu d'oeil. J'étais déchiré entre mes deux natures.

- Oubliez tout ce que vous avez vu, cela vaudrait mieux.




© Gasmask





my demons
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
GARDIENNE
Messages : 147
Date d'inscription : 03/02/2016
Age : 21
Localisation : Principalement dans la forêt , tu veux m'y rejoindre ? ~

Votre personnage
Espèce: Loup-garou
Jauge d'âme:
250/1000  (250/1000)
Jauge de Puissance:
200/1000  (200/1000)
MessageSujet: Re: [FINI]Un journée tranquille jusqu'à ce que... {feat. Seth Valentyne}   Mer 24 Fév - 23:46

Une journée tranquille jusqu'à ce que...

Seth.feat.Nora


«Si nous pleurons parce que le soleil n’est plus là,nos larmes nous empêcheront de voir les   étoiles.»
Je le voyais se croiser les bras cachant sa main, son regard était figé vers le corps sans vie, je remarquais qu'il avait perdu son teint pour devenir blanc comme un drap... Je le regardais d'un air neutre.

«Oubliez tout ce que vous avez vu, cela vaudrait mieux.»

«Qu'est-ce que vous dites ? Comment pourrais-je oublié ? » demandais-je en m'avançant encore un pas.

Je m'avançais encore un peu et je m'arrêtais sans trop être imposante, je serrais mes bras contre moi tout en baissant mon regard vers le mort à mon tour tout en hochant doucement la tête avant de reculer doucement.

«Vous avez peut-être raison... C'est peut-être mieux ainsi...» dis-je doucement.

Tout devenait calme, le vent avait cesser de souffler, les odeurs des chasseurs m'enivrait les narines, cela me donnait la nausée... Ils étaient proches... Une flèche passait entre moi et ma nouvelle rencontre, qui plantait en plein arbre. Je fis des gros yeux en tournant mon regard vers le coupable, qui se tenait au loin. Il ne fallait pas que je reste plus longtemps... Je jetais une dernière fois mon regard vers ma nouvelle rencontre avant de filer vers le sens opposé, je courrais le plus vite possible, mais les flèches me suivaient quand même, ils se plantaient tous soit au sol ou contre les troncs d'arbres, sauf une qui me frôlait le côté de mon ventre. Je glissais une main sur ma plaie tout en continuant de courir, au loin je vis une ombre familière, mon oncle, il me tendait les bras que je rejoignit rapidement.

«Nora ! » s'écria-t-il. «Oh, Nora... J'aurais du agir plus rapidement, je suis désoler...» dit-il en me serrant dans mes bras. «Tout va bien, le reste de la meute vont s'en occ... » commença-t-il avant qu'une balle plante directe en plein poitrine.

Je voulais poussée un cris, mais aucun son n'en sortit... J'essayais de le retenir, mais il tombait et je tombais avec lui, des larmes coulaient le long de mes joues essayant d'arrêter l’hémorragie. Je tremblais et je sentais une personne arrière moi, je regardais mon oncle avant que j'attrape une pierre et de le frapper en pleine tête de l'homme qui se trouvait derrière moi, il tombait sur le sol, je lui prenait son arme avant de la briser en deux et la jeter au loin... La respiration de mon oncle était faible... Je versais des larmes tout en restant auprès de mon oncle qui m'avait recueillit, loger, nourrit et même élever... Je lui prenais par la main et restais avec lui, dans la forêt et dans un endroit où les autres pouvaient nous voir...
 

code by ORICYA.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
DUC
Présence sur le forum : CONNECTE
Messages : 38
Date d'inscription : 02/10/2015

Votre personnage
Espèce: Hybride Démon/Humain
Jauge d'âme:
300/1000  (300/1000)
Jauge de Puissance:
150/1000  (150/1000)
MessageSujet: Re: [FINI]Un journée tranquille jusqu'à ce que... {feat. Seth Valentyne}   Mar 30 Aoû - 10:19


Une journée tranquille jusqu'à ce que ...
Nora & Seth
Run boy run! This world is not made for you. Run boy run! They’re trying to catch you. Run boy run! Running is a victory. Run boy run! Beauty lays behind the hills ▬ WOODKID

- Qu'est-ce que vous dites ? Comment pourrais-je oublié ?

Tu t'avançais sans comprendre ce que j'étais réellement. Enfin, si, tu avais compris pour la part démoniaque en moi, mais je ne l'étais qu'à moitié. J'étais un monstre. Mi diable, mi humain. Une erreur de la nature. Je reculais pour que tu comprennes. Finalement, tu regardas le corps. Si vide de vie. Et tu reculas enfin. Je ne sais pas ce qui t'avais freiné. Mais il est clair que tu ne voulais plus t'approcher.

-Vous avez peut-être raison... C'est peut-être mieux ainsi...

Je le pensais aussi. A présent, il me fallait vite la quitter. Et quitter ce lieu. Je ne sais pas à quelle partie de chasse on m'avait réellement invité. Mais je n'avais pas envie d'y participer une seconde de plus. Mais une flèche vint bientôt passer entre nous et se planter dans l'arbre d'à côté. Un autre chasseur nous avait rejoint. Mes confrères nobles voulaient tous la peau des gens qui étaient dans cette forêt. Ce n'était pas possible autrement. Un massacre sans nom se jouaient sur ces terres. Comme une guerre incessante. De quel côté j'étais ?

Tu t'élança vers le chasseur, évitant ses flèches. J'essayais de mon côté de suivre la scène en me rapprochant un peu, mais restant entre les arbres, plus dissimulé. Mes yeux de mi-diables suivaient cette scène comme au ralenti. J'arrivais à tout suivre. Si bien ... que je remarqua aussi la personne qui semblait te connaître. Et la balle fendre l'air pour le toucher, je la vis aussi. Mais elle était beaucoup trop rapide, pour que je puisse faire quoi que ce soit. Et toi non plus ...

Je restais derrière les arbres. Tu étais penchée sur son corps, avant de te débarrasser du chasseur. Certes, il y en avait un de moins, mais à présent que tu pleurais ta connaissance, tu étais en danger. Je me rapprochais de vous, dans l'espoir que ...

- Je suis désolé ... pour lui.

J'essayais de paraître un peu plus poli. Je savais ce que c'était de perdre quelqu'un qu'on aime. J'avais perdu mon père il y a quelques années. Je voyais bien que tu étais triste. Je voulais que tu saches que tu n'étais pas toute seule ...  





© Gasmask





my demons
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
GARDIENNE
Messages : 147
Date d'inscription : 03/02/2016
Age : 21
Localisation : Principalement dans la forêt , tu veux m'y rejoindre ? ~

Votre personnage
Espèce: Loup-garou
Jauge d'âme:
250/1000  (250/1000)
Jauge de Puissance:
200/1000  (200/1000)
MessageSujet: Re: [FINI]Un journée tranquille jusqu'à ce que... {feat. Seth Valentyne}   Mer 31 Aoû - 1:03

Une journée tranquille jusqu'à ce que...

Seth.feat.Nora


«Si nous pleurons parce que le soleil n’est plus là,nos larmes nous empêcheront de voir les   étoiles.»
J'étais toujours à genoux à côté du corps de mon oncle, je continuais de pleurer tout en tentant de le maintenir en vie... Il ne pouvait pas le laissé tomber tout de suite, il n'avait pas le droit, pas maintenant. Il était ma seule véritable famille qu'il me restait, comment cela était-ce possible ? La mort de ma mère avait-il un lien avec moi, en pensant que tout cela est à cause de moi ? Suis-je la seule fautive ? Quel est le but de cette manigance, il ne méritait pas la mort, je la méritais... Des pas s'avançaient derrière moi, mais ce n'était pas menaçant et je reconnaissais l'odeur, c'était cette personne de tout à l'heure...

-Je suis désolé ... pour lui.

Dit-il tout simplement, mais le ton de sa voix était vrai, il l'était réellement désoler, presque empathique, pourtant je ne le connaissais pas assez... Une main vint sur ma joue trempée de mes larmes, mon oncle avait ouvert les yeux et me regardais et tentait de me réconforté. Je le maintenais sur le sol, je ne pouvais pas le bouger toute seule...

-Nora... Laisse-moi...Enfuis-toi... Retourne à la meute...

Je secouais la tête en laissant mes larmes ruisseler sur mes joues avant que je fasse un sifflement avec deux doigts que je mettais dans ma bouche. Sans la pleine lune je ne pouvais pas hurler à la lune, du moins pas encore... Ce soir c'était le grand soir... En même pas quelques secondes trois personnes de la meute arrivaient et se jetaient sur mon oncle, je me relevais tout en restant sur place, pourtant l'un d'eux m'incitait à les rejoindre.

-Je vous rejoindrais plus tard, j'ai d'autres chats à fouettés, je souhaite les abattre tous, sauf celui qui est derrière moi. Prenez soin de mon oncle et donnez-lui beaucoup d'infusion de sang pour la cause, il en a perdu beaucoup à cette balle qui devrait être facile à retirer... Je me repose sur vous...

Leur dis-je en me pliant quelque peu en deux. Tous me regardaient et hochaient la tête avant qu'ils partent avec le corps de mon oncle toujours en vie. Je regardais le manteau que je portais, il était imbibé de sang, le sang de ma famille... Les chasseurs noble allaient le regretter... Tous sans exception, j'allais garder le chef pour la fin...

-Je sais que mon oncle va bien aller par la suite... On a un très bon médecin dans la meute... Je vais arrêtés le reste de votre groupe... J'espère que vous ne comptez pas de m'arrêté, car lorsque quelqu'un touche à quelqu'un que j'apprécie ils doivent subir une grosse leçon qu'ils n'oublieront jamais.

Dis-je envers la personne dont je ne connaissais pas son nom. Pied dans la neige fraîche, j'ancrais mon regard violacé dans le siens avant que je regarde derrière lui. Ils étaient proche, ils avançaient peu à peu... Je regardais le cadavre pas très loin de moi avant que je fouille dans ses poches trouvant un couteau que l'on utilise pour vider les carcasses d'animaux une fois chassé. Les chasseurs doivent être chassés... Je m'élançais par la suite entre les arbres trouvant une première victime, je m'arrêtais non loin de lui souriant légèrement tandis qu'il ralentissait à cheval. Il débarquait même se mettant aux côtés de son animal.

-Pourquoi faites-vous cela ? Je vous laisse trois secondes pour déguerpir avant que vous élimines tous, qu'en dites-vous ?

Demandais-je en penchant la tête sur le côté. Je tenais fermement le couteau dans ma paume tellement que mes jointures étaient blanches. L'homme ne semblait pas bougés, mais également très amusé qu'une jeune femme le menace... Il ricanait légèrement s'approchant lentement, très lentement.

-Ou sinon... Vous pourrez vous laissez faire... Si je ne m'abuse vous ne portez rien en dessous de ce manteaux, vous vous laissez à désirez, mademoiselle... Permettez-moi de vous aidez...

Dit-il en courant en ma direction. Je me baissais assez rapidement avant de lui faire un croche-pied bien mérité. Il se retrouva sur le sol à plat-ventre... Il faisait pitié à voir... Mon instinct de loup prenait sur le dessus... Je voulais plus, je voulais voir sa peine, sa douleur, son sang, ses cris pour que j'arrête, je voulais qu'il souffre au même point que j'avais souffert. Je le retournais sur son dos pour qu'il me regarde... Je baissais et prenais son épée et la retirait de son fourreau avant de lui planter en plein ventre. Du rouge écarlate faisait rage dans la neige blanche. Je retirais même son épée que j'allais m'en servir pour les autres, j'ignorais combien ils étaient, mais je savais que j'allais réussir à me venger... Je voulais lui redonner un autre coup à l'homme, mais une flèche se plantait au niveau de mes côtes... J'eu le souffle court et laisser tombé l'épée et tentait de retirer la flèche que je réussis à faire. Mon propre se trouvait sur mes doigts... Je me reculais de l'homme chaos et tombait sur mes genoux observant ma main restant figés sur place... Je ne percevais pas l'autre chasseur qui se glissait derrière moi avant qu'il me pousse le sol pointant son arme sur moi, prêt à faire feu. Étais-ce ainsi que j'allais mourir ? Non, Nora n'abandonne pas, pas tout de suite. Je reprenais mes esprits avant de lui donner un gros coup de pied en plein ventre qui le propulsa contre le tronc d'arbre, tellement fort qu'il en perdit connaissance... Je soufflais doucement et je restais sur le sol, la blessure que j'avais n'était pas profonde, mais je me devais resté là et à songe au reste... De plus que le démon que j'ai rencontré plus tôt n'est pas loin...

code by ORICYA.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
DUC
Présence sur le forum : CONNECTE
Messages : 38
Date d'inscription : 02/10/2015

Votre personnage
Espèce: Hybride Démon/Humain
Jauge d'âme:
300/1000  (300/1000)
Jauge de Puissance:
150/1000  (150/1000)
MessageSujet: Re: [FINI]Un journée tranquille jusqu'à ce que... {feat. Seth Valentyne}   Lun 5 Sep - 13:09


Une journée tranquille jusqu'à ce que ...
Nora & Seth
Run boy run! This world is not made for you. Run boy run! They’re trying to catch you. Run boy run! Running is a victory. Run boy run! Beauty lays behind the hills ▬ WOODKID

-Nora... Laisse-moi...Enfuis-toi... Retourne à la meute...

L'homme n'était pas encore mort. Une chance pour lui, bien qu'il devait souffrir le martyr. Je n'arrivais pas bien à évaluer s'il arriverait à survivre ou non, mais il fallait vite qu'il soit prit en charge par des médecins. Autant dire que dans cette forêt c'était perdu d'avance, j'allais te proposer mon aide quand tu sifflas pour appeler tes amis. Je me reculais, instinctivement, je ne voulais pas m'imposer ni même me faire attaquer parce que j'étais en habit de chasseur. Me confondre avec l'un d'eux était possible à présent. Et comme je ne savais pas me contrôler, j'ignorais si je pourrais réellement me défendre.

-Je vous rejoindrais plus tard, j'ai d'autres chats à fouettés, je souhaite les abattre tous, sauf celui qui est derrière moi. Prenez soin de mon oncle et donnez-lui beaucoup d'infusion de sang pour la cause, il en a perdu beaucoup à cette balle qui devrait être facile à retirer... Je me repose sur vous...

Heureusement tu leur expliqua que tu ne voulais pas m'attaquer. Ce qui quelque part voulait dire que je n'étais pas dans le lot ... mais j'appris par la suite, malgré moi, que tu voulais tous les tuer. J'avais pensé que le sang n'avait que trop coulé, sans compter que j'avais tué, moi aussi. Mais tu étais revancharde, assez pour prendre le risque de tous les tuer. Le risque? Je ne sais pas trop car tu avais l'air sur de toi.

-Je sais que mon oncle va bien aller par la suite... On a un très bon médecin dans la meute... Je vais arrêtés le reste de votre groupe... J'espère que vous ne comptez pas de m'arrêté, car lorsque quelqu'un touche à quelqu'un que j'apprécie ils doivent subir une grosse leçon qu'ils n'oublieront jamais.

Apparemment, il ne servait à rien que je te propose mon aide pour lui. J'ignorais qu'il pouvait y avoir des médecins ici. Comme j'avais ignoré qu'ils y avaient des créatures comme toi. Bien sûr que j'avais envie de te demander d'arrêter... mais je voyais bien que je ne pourrais pas. Que tu ne changerais jamais d'avis. Je te laissais faire,  te laissant partir dans ta conquête, prendre le couteau de trappeur dans la poche du mort d'à côté. Je serrais mon fusil, ne sachant pas trop ce que je devais faire. Peut-être prévenir les autres de s'enfuir plutôt que de t'attaquer en vain ? Ou alors tout simplement rentrer. Cette dernière option ne me plaisait pas.

J'essayais de retrouver mon cheval, pour commencer, quand je me rendit compte que c'était idiot comme idée. Il avait dû fuir depuis longtemps, avec ces coups de fusil, et la présence de loup comme toi. C'est alors qu'un chasseur qui s'était approché derrière moi, me donna un coup de cross, et je tombit à la renverse, sans pourtant être assommé. Il m'avait vu avec toi, il pensait que j'étais de mèche, voir que j'étais moi aussi un loup. Il avait entendu ce qu'il s'était passé il y a quelques années avec mon père, et comme beaucoup il avait imaginé d'un coup la possibilité que ce soit moi qui l'ait tué, si effectivement j'étais un loup-garou.

Je n'avais jamais rien fait de tel, même si j'étais autre chose qu'un loup. Et cette accusation me mit hors de moi. La colère qui m'animait à présent réveilla à nouveau ma nature. Les griffes sortirent à nouveau, pendant que j'attrapais le noble chasseur par le cou. Mes yeux devaient être à présent rouge sang. Je n'avais pas envie de tuer cet homme... mais plutôt de le torturer, de lui faire payer ses mots. Il était effrayé par ce que j'étais. Je ne sais pas s'il s'imaginait encore que j'étais un loup ou pas, je m'en fichais pas mal. Je lui brisa les deux jambes, avant de le traîner avec moi. J'avais ma propre idée. Mon fusil était déjà loin derrière nous.

Je te retrouvai vite. Grâce à mes sens, je connaissais aussi ton odeur. Je traînais toujours avec moi le chasseur, qui essayait de se libérer de son emprise. Je me dirigeais vers toi, sans lui répliquer un seul mot.

Tu étais dans la neige. A l'évidence tu avais tué pas mal de monde.

Le noble redoubla ses cris. Je le balança en face de moi, en ajoutant une seule chose à ton encontre.

- Tue-le.  



© Gasmask





my demons
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
GARDIENNE
Messages : 147
Date d'inscription : 03/02/2016
Age : 21
Localisation : Principalement dans la forêt , tu veux m'y rejoindre ? ~

Votre personnage
Espèce: Loup-garou
Jauge d'âme:
250/1000  (250/1000)
Jauge de Puissance:
200/1000  (200/1000)
MessageSujet: Re: [FINI]Un journée tranquille jusqu'à ce que... {feat. Seth Valentyne}   Lun 5 Sep - 17:37

Une journée tranquille jusqu'à ce que...

Seth.feat.Nora


«Si nous pleurons parce que le soleil n’est plus là,nos larmes nous empêcheront de voir les   étoiles.»
Au moment que je restais seule sur la neige observant entre les branches des arbres, des pas s'approchait, mais je ne bougeais pas, je restais là, car je savais que c'était lui, lui qui m'avait retrouvé. Il avait emmené un noble chasseur qui semblait être en de mauvaise posture. Je vis que le noble s'agitait certainement qu'il voyait ses collègues morts, ils n'étaient pas tous mort, il en manquait un et c'était le chef... Le chef je le gardais pour la fin pour me délecter de sa peur, ce sera ma vengeance, du moins c'est ce qui est prévu au programme. Il balançait l'homme en face de lui tandis qu'il m'adressait la parole.

-Tue-le.

Dit-il tout simplement. Je me redressais avant de me mettre sur mes pieds, la blessure que j'ai eu me faisait toujours aussi mal, mais je savais que cela allait passé. Je regardais le chasseur pitoyable comme il était... Je l'observais tout en m'approchant de celui-ci prenant au passage le couteau que j'avais fait tombé. Je me mis en face du noble avant de glisser une main derrière sa nuque portant mes lèvres proche de son oreille fredonnant une douce mélodie avant de fermer les yeux.

-Petite brebis égarée... Plus jamais tu ne seras seule, tu t'es pris en de mauvaise posture... Qui ne t'a jamais dit que les moutons ne pouvait dépassé les capacité du loup ? Avant que j'achève ta vie, où se trouve ton chef ?

Il ne me répondit pas tout de suite. Il vint glisser une faible main sur mon bras pour me forcer à reculer, mais je ne bougeais pas je restais comme cela. J'entendais une réponse et je souriais lorsqu'il prononçait des paroles...

-Il est encore dans la forêt...Il doit soit nous cherché ou qu'il tente de s'enfuir... La deuxième option n'est pas impossible...

-Il abandonne ses propres soldats, comme c'est triste de voir à quel point que vous étiez important à ses yeux... Ne tant fait pas, il ne connaîtra pas la mort douce comme toi tu l'auras...

Dis-je avant de planté de couteau au niveau de son coeur. Il eut le souffle court, j'imaginais bien qu'il avait grand ouvert ses yeux et tenté de pousser un cris, mais rien n'en sortit... J'eu un bref sourire à mes lèvres avant de l'allonger sur la neige tout en laissant le couteau au niveau de son coeur. Je redressais mon visage vers le démon qui se tenait en face moi. Je me redressais une nouvelle fois avant de m'approcher de celui-ci avant que je vienne glisser mes mains sur ses épaules le regardant dans les yeux.

-Est-ce que vous allez m'aidé à retrouvé leur chef ? Il vous a trahis aussi vous savez ? Il comptait laissé ses hommes vous tués... Comme si c'était possible de vous tuez aussi facilement...

Un bruit de branche se fit derrière moi tandis que je me retournais et voyait le chef en question, il avait décidé de nous affronté. Il était là et il me regardait dans les yeux avant de regarder son ancien collègue, avant que celui-ci soit toujours dans son camp.

-Pas besoin de me chercher... Je suis là en face de vous et je compte bien vous éliminez tous les deux en particulier toi, jeune louve... Tu seras mon plus grand trophée, rien qu'à y penser ce serait dommage de gâcher... Enfin vous voyez où que je veux en venir...

-Pour tenter quelque chose, essayer au moins de m'attraper.

Lui dis-je avant de lui foncer droit dessus, je vins lui asséner un coup de poing au niveau du ventre. Il eut le souffle court et tombait à genoux, je lui donner un coup de genou en pleine figure avant qu'il ne tombe vers l'arrière. Je vins posé mon pied contre son torse et je le maintenais ainsi... Je le regardais droit dans les yeux tandis que celui-ci souriais en coin.

-Pourquoi tu souris ? Il n'y a rien de drôle.

-Le fait parce que je me fais littéralement battre par une louve, c'est très beau à voir, c'est décidé... Je ne vais pas te tuer, je vais te garder pour mon égoïste intérêt personnel...

-Malheureusement, je ne suis pas jouet, je suis une personne avant tout et la chose que je déteste le plus est d'appartenir à quelqu'un.

Dis-je presque en soupirant avant de tourner mon visage vers le démon, puisque j'ignorais toujours son prénom.

-D'après vous que dois-je faire ? Le faire souffrir ? Lui donner la mort rapide ? Ou vous laissez faire ?

Demandais-je, évidement il ne fallait pas que je me relâche, mais l'homme en dessous de moi en profitais, il sortit son arme et le brandissait vers moi et tira sur la gâchette, je me reculais pour évité la balle, mais elle frôlait ma joue, ce geste fut assez pour me distraire pour qu'il me fasse tombé qu'il prenne sur le dessus. Il avait glissé une main au niveau de mon cou, j'agitais mes jambes essayant de m'en sortir, mais en vain...

-Monsieur Valentyne, je vous propose un marché, vous m'aidez à la prendre avec moi et j'oublierais tout ce que l'on m'a dit sur vous, est-ce que cela vous semble juste ?

Il n'allait pas accepté, si ? Ne savait-il pas que c'était une tactique pour m'avoir aussi facilement ? J'espérais qu'il refuse, je ne voulais pas faire joujoux avec un noble, un humain et surtout stupide, je valais mieux que cela...

code by ORICYA.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
DUC
Présence sur le forum : CONNECTE
Messages : 38
Date d'inscription : 02/10/2015

Votre personnage
Espèce: Hybride Démon/Humain
Jauge d'âme:
300/1000  (300/1000)
Jauge de Puissance:
150/1000  (150/1000)
MessageSujet: Re: [FINI]Un journée tranquille jusqu'à ce que... {feat. Seth Valentyne}   Ven 7 Oct - 12:26


Une journée tranquille jusqu'à ce que ...
Nora & Seth
Run boy run! This world is not made for you. Run boy run! They’re trying to catch you. Run boy run! Running is a victory. Run boy run! Beauty lays behind the hills ▬ WOODKID

Mes mots résonnèrent dans ma tête. Tuer était la seule chose que je voulais de toi. J'étais plongée dans la même euphorie de destruction. Te donner un ordre était aussi une chose que j'appréciais, malgré moi. Je fus encore plus satisfait de savoir que tu allais obéir. Je ne pouvais m'empêcher de me sentir le maître de la bête que tu étais… alors que je savais que tu obéissais en réalité de ton propre chef, et que tu désirais sans doute encore plus que moi de voir cet homme mort. Ma part démoniaque n'arrêtait plus d'influencer ce que je ressentais en cet instant. Je me mis encore à sourire, diaboliquement. Voire le sang couler une nouvelle fois … je me dégoutais. Tu t'approchas de lui, pour l'exécuter. C'est comme si je voyais cette scène au ralenti. Je te suivais dans tes mouvements, pour ne rien rater de cette scène.

Tu fermis les yeux, toi, proche de ta victime, presque à son oreille, où tu y chantonnas à ma grande surprise, une comptine. Je trouvais ça tellement macabre… j'aimais cela. Ta blessure n'avait pas l'air de grandement te gêner. Le couteau ramassé, tu n'avais plus qu'à t'exécuter. Mais quelque chose t'arrêta. Tu voulais lui poser une question et le faire attendre. Alors qu'il se savait condamné.

- Petite brebis égarée... Plus jamais tu ne seras seule, tu t'es pris en de mauvaise posture... Qui ne t'a jamais dit que les moutons ne pouvaient dépasser les capacités du loup ? Avant que j'achève ta vie, où se trouve ton chef ?

Ta main derrière sa nuque, il n'avait d'autre choix que de te regarder dans les yeux. On pouvait y lire toute sa détresse. Il passa une main sur ton bras, et essaya de te repousser, en vain. Il était inutile de le faire : il n'avait plus la force. L'être humain est stupide face à sa propre mort. Toujours à essayer l'impossible au lieu d'accepter sa fatalité. Un blanc s'installa. Avant qu'il ne réponde enfin dans une dernière tentative. Il pensait sans doute qu'avec les informations, tu lui laisserais la vie sauve.

-Il est encore dans la forêt...Il doit soit nous cherché ou qu'il tente de s'enfuir... La deuxième option n'est pas impossible...

Savoir où était le noble qui nous avait tous convié à cette "chasse" était en effet l'élément le plus important. Il était inutile de couper les têtes de l'hydre. Il fallait frapper en plein cœur.

-Il abandonne ses propres soldats, comme c'est triste de voir à quel point que vous étiez important à ses yeux... Ne tant fait pas, il ne connaîtra pas la mort douce comme toi tu l'auras ...

Inutile de faire dans le sentiment. Tu le plantas en plein cœur, pour l'achever une bonne fois. J'aurais voulu encore le faire souffrir. Psychologiquement et physiquement. La mort était une fin en soi. Triste fin. J'essayais de calmer mon démon, mais je n'y arrivais plus. Je n'espérais ne pas être arrivé à un point de non-retour. Je ne me sentais plus à ma place, en spectateur, mais je faisais tout pour y rester. Tu le laissas retomber, laissant le couteau planté en lui, avant de te redresser et de t'approcher de moi.

Les mains sur mes épaules, je te laissai faire. Je n'avais pas peur de ce que tu étais. Ta part était bestiale. Moi je pouvais être le mal incarné. Je ne savais plus de quoi j'étais réellement capable. Ce qui me faisait penser que tu ne serais pas assez bête pour m'éliminer moi aussi. Et puis, tu savais. Et on s'était sauvé mutuellement. Alors je ne devais pas m'en faire.

-Est-ce que vous allez m'aider à retrouver leur chef ? Il vous a trahis aussi vous savez ? Il comptait laisser ses hommes vous tuer... Comme si c'était possible de vous tuer aussi facilement...

J'allais répondre quand un craquement se fit derrière toi. Tu t'écartas et je pu moi aussi distinguer le noble que tous parmi les chasseurs considérait comme leur leader. Ainsi il avait choisi de t'affronter. Qu'avait-il derrière la tête ? Il avait surement une idée derrière la tête … je me méfiais. D'ailleurs, il me regarda après t'avoir dévisagé.

-Pas besoin de me chercher... Je suis là en face de vous et je compte bien vous éliminez tous les deux en particulier toi, jeune louve... Tu seras mon plus grand trophée, rien qu'à y penser ce serait dommage de gâcher... Enfin vous voyez où que je veux en venir...

Comment ça il voulait m'éliminer ? C'était donc la raison pour laquelle j'avais été convié alors que je ne connaissais personne ? Moi qui avais cru qu'accepter pour raison diplomatique était la meilleure des solutions … la prochaine fois, je serais prévenu.

Mais je n'avais rien contre lui. Rien du tout. Pourquoi m'avoir fait venir ? Pourquoi vouloir ma mort ? Que savait-il … de moi ?

-Pour tenter quelque chose, essayer au moins de m'attraper.

Tu t'élanças sans plus attendre vers lui. Agilement. Tu assénas un coup dans son ventre avec ton poing, puis l'achevas par un coup de genou. Il tomba à la renverse, avant que tu ne le retiennes avec un pied sur son torse. Il aurait dû te supplier de l'épargner, mais il ne le fit pas. Il se contentait de sourire. Alors qu'il était en position de faiblesse. Quelque chose clochait. Toi aussi tu le remarquas.

-Pourquoi tu souris ? Il n'y a rien de drôle.

-Le fait parce que je me fais littéralement battre par une louve, c'est très beau à voir, c'est décidé... Je ne vais pas te tuer, je vais te garder pour mon égoïste intérêt personnel...

-Malheureusement, je ne suis pas jouet, je suis une personne avant tout et la chose que je déteste le plus est d'appartenir à quelqu'un.

Tu soupiras avant de te tourner vers moi. Je ne comprenais plus tellement les paroles de cet homme. Il avait assurément un ego démesuré. En plus d'être quelqu'un de sacrément glauque. Enfin … quelque part je le comprenais. Ma part démoniaque acquiesçait presque. Je ne pouvais l'accepter.

-D'après vous que dois-je faire ? Le faire souffrir ? Lui donner la mort rapide ? Ou vous laissez faire ?

Ce combat n'était à la base pas le mien. Humain, chasseur, contre loup-garou. Je n'avais rien à faire là-dedans.  J'étais une erreur de la nature : mi-humain, mi-démon. Et par ce fait, je n'appartenais à aucun de ces mondes. Je n'avais donc aucun droit de m'intégrer à ce combat. Mais quelque chose… clochait vraiment. Je n'eus pas le temps de faire mon choix que le leader noble sorti une arme à feu et tira sur toi. Tu eus le temps de t'écarter, et la balle te frôla la joue. Il put facilement te faire basculer et prendre le dessus sur toi. La situation était tendue. Mais je ne me sentais pas à ma place. Comme loin de tout ce conflit.

-Monsieur Valentyne, je vous propose un marché, vous m'aidez à la prendre avec moi et j'oublierais tout ce que l'on m'a dit sur vous, est-ce que cela vous semble juste ?

Cette fois. Pourtant. Ce fut différent. Le détail qui fit la différence. Il savait alors bel et bien quelque chose sur moi. Sur ces rumeurs qui circulaient sans doute à mon sujet. La mort de mon père … je ne montrais aucune animosité envers le noble, je te regardais simplement. Je jaugeais la situation.

- Que savez-vous exactement ? Des ragots ? Des rumeurs ? Rien de très concret à vrai dire. Et à mon avis rien de plus que ce qui se dit dans la sphère publique. Donc tout le monde est déjà au courant. Allons, vous n'avez réellement rien d'autre à m'offrir de plus "juste" qu'un simple oubli ? Faites-moi une meilleure proposition … et peut-être que…




© Gasmask





my demons
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
GARDIENNE
Messages : 147
Date d'inscription : 03/02/2016
Age : 21
Localisation : Principalement dans la forêt , tu veux m'y rejoindre ? ~

Votre personnage
Espèce: Loup-garou
Jauge d'âme:
250/1000  (250/1000)
Jauge de Puissance:
200/1000  (200/1000)
MessageSujet: Re: [FINI]Un journée tranquille jusqu'à ce que... {feat. Seth Valentyne}   Ven 7 Oct - 18:46

Une journée tranquille jusqu'à ce que...

Seth.feat.Nora


«Si nous pleurons parce que le soleil n’est plus là,nos larmes nous empêcheront de voir les   étoiles.»
Il semblait y songer au marché qu'avait proposé le noble chasseur. Pourquoi y réfléchissait-il à ses ragots ? Je savais très bien qu'il mentait, c'était son genre à dire des promesses et qui va ensuite les trahir pour son propre intérêt. Je le vis qu'il me regardait, tout simplement moi, je devais le résonner à mon tour, mais je sentais qu'il voulait ajouté quelque chose, ce que je laissais faire...

-Que savez-vous exactement ? Des ragots ? Des rumeurs ? Rien de très concret à vrai dire. Et à mon avis rien de plus que ce qui se dit dans la sphère publique. Donc tout le monde est déjà au courant. Allons, vous n'avez réellement rien d'autre à m'offrir de plus "juste" qu'un simple oubli ? Faites-moi une meilleure proposition … et peut-être que…

-Non ! Ne le croyez pas, il ment ! Regardez autour de vous, tous ses compagnons de chasseur sont morts sans qu'il n'y ait aucun regret, vous pensez sincèrement qu'il ferait quelque chose en retour pour que vous l'aidiez ? Qu'est-ce qui ne vous dit pas qu'une fois que vous l'aurez aidé, qu'il ne vous tuera pas de ses propres mains ? C'est ce genre de personne que j'évite comme la peste, car ils n'ont rien dans leur coeur, même pas de coeur, qui sait ? Vous devez me croire quand je vous dit qu'il...

Je n'eu même pas le temps de terminer que le chasseur enserrait sa main au niveau de mon cou, ce qui me coupait le souffle. Je fermais les yeux et sentais qu'une larme coulait le long de ma joue... Je ne voulais pas en arrivée là, mais ma frustration me prenait sur le dessus, il n'allait pas connaître la mort la plus, non... La plus longue et la plus douloureuse qu'il n'ait jamais connu.

-Seth Valentyne, si vous m'aidez à neutralisé cette louve, je n'oublierais pas uniquement les rumeurs, j'irais jusqu'à la personne qui les a dit et je menacerais toute sa famille pour qu'il dise que tout ce qu'il a dit sur vous n'était que des mensonges, que vous êtes un homme rien de plus que ordinaire et même en dehors des foutaises que j'ai entendu avant même que je vous rencontre... Et...

Je ne laissais pas terminé sa phrase qu'il se reculait en tenant sa joue. Je soufflais doucement en regardant ma main suivit de mes ongles... Ce n'était plus du tout des ongles ordinaires, c'était des griffes et je venais juste de lui griffer la joue sans remords. Je me redressais avant de lui griffer une nouvelle fois vers sa main et à chaque fois qu'il essayait de cacher sa blessure je le griffais. Il reculait avant qu'il me tombe par terre. La neige était désormais écarlate, l'odeur du sang vint jusqu'à mes narines, cela m'encourageait à continuer vers cette lancée. Un sourire se dessinait à mes lèvres et le noble me suppliait d'arrêté, mais je continuais tout de même. Il avait échappé son arme et il tentait de le reprendre, mais avec mon pieds je le repoussais plus loin.

-Tout est votre faute. Votre faute à vous seul. Vous avez menés vos hommes vers la mort alors vous avez réellement désirez d'être ici en ayant l'espoir de chassé un de mes confrères. Jamais je ne vous le pardonnerait, jamais, vous avez compris ? Personne ne doit savoir notre existence et on m'a dit un jour que si quelqu'un tente de le dire au grand jour, de le tuer... C'est ce que je vais faire avec vous, même si vous avez une famille, ils pourront bien vivre sans vous, un sans coeur comme vous êtes... Vous êtes pathétique, ce qui me donne la nausée. Une me reste un dernier endroit pour cesser toute souffrance, mais d'abord... Qui a démarrer la rumeur à propos de monsieur Valentyne.

Il me fit signe d'avancer, ce que je fis avec précaution et me murmurait un prénom et même une adresse... Il vint glisser une de ses mains sur mon avant-bras avant qu'il attrape mon poignet pour la guider au niveau de son cou et d'un geste vif il se tranchait son cou grâce à mes griffes. Il ne fut pas long feu avant qu'il tombe sur le côté se vidant complètement. Je restais à genoux face vers le mort... Je me regardais de la tête au pied avant que je me redresse et que je retrouve finalement mes ongles. Je soufflais doucement avant de me tourner vers le jeune homme qui avait observer la scène depuis le début. Je m'approchais doucement vers lui avant de m'arrêté en mi-chemin en ayant peur qu'il soit terrifié par ma propre personne. J'avais du sang, qui n'était pas le miens, bien sûr au niveau de mon dos c'était le miens, mais sur ma main ça ne l'était pas...

-Si les informations sont bonnes, je sais qui a démarrée les rumeurs à votre sujet, même si cela ne me concerne pas du tout je veux vous aidez à les arrêtés... Vous ne méritez pas d'être jugé sans aucune preuve, de plus les humains ne doivent pas être au courant de l’existence des autres espèces, spécialement des démons, mais vous ne l'êtes pas entièrement... J'ignore ce que l'on raconte sur vous, mais je peux vous aidez à les arrêtés... Si vous voulez bien de mon aide, bien entendu... Sinon, je vous dirais qui c'est et son adresse...  

code by ORICYA.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
DUC
Présence sur le forum : CONNECTE
Messages : 38
Date d'inscription : 02/10/2015

Votre personnage
Espèce: Hybride Démon/Humain
Jauge d'âme:
300/1000  (300/1000)
Jauge de Puissance:
150/1000  (150/1000)
MessageSujet: Re: [FINI]Un journée tranquille jusqu'à ce que... {feat. Seth Valentyne}   Jeu 13 Oct - 14:39


Une journée tranquille jusqu'à ce que ...
Nora & Seth
Run boy run! This world is not made for you. Run boy run! They’re trying to catch you. Run boy run! Running is a victory. Run boy run! Beauty lays behind the hills ▬ WOODKID

Je ne m'attendais pas à ce que tu me répondes par la suite. Aussi franchement à vrai dire, je ne pense pas que tu t'imaginais nous plus que j'allais m'allier avec lui. Sauf que tu ignorais une chose : je n'allais pas réellement le faire : c'était une ruse pour l'amadouer, avant que je ne le trahisse au dernier moment. Mais mon plan ne put réellement se mettre en place.

"Non ! Ne le croyez pas, il ment ! Regardez autour de vous, tous ses compagnons de chasseur sont morts sans qu'il n'y ait aucun regret, vous pensez sincèrement qu'il ferait quelque chose en retour pour que vous l'aidiez ? Qu'est-ce qui ne vous dit pas qu'une fois que vous l'aurez aidé, qu'il ne vous tuera pas de ses propres mains ? C'est ce genre de personne que j'évite comme la peste, car ils n'ont rien dans leur cœur, même pas de cœur, qui sait ? Vous devez me croire quand je vous dis qu'il..."

Encore une fois, tu n'eus pas le temps de finir ta phrase. Le noble t'empoigna au cou en venant resserrer ses doigts. Autant dire que je n'avais plus une seule seconde pour réfléchir à mon plan. Je devais même l'abandonner. Mais quelque part … je me disais que tu n'étais pas encore en véritable danger. Car tu étais toujours capable de te défendre, même dans cette position. Le noble me parla à nouveau, te remplaçant. Je le regarder dans les yeux.

"Seth Valentyne, si vous m'aidez à neutraliser cette louve, je n'oublierais pas uniquement les rumeurs, j'irais jusqu'à la personne qui les a dites et je menacerais toute sa famille pour qu'il dise que tout ce qu'il a dit sur vous n'était que des mensonges, que vous êtes un homme rien de plus qu'ordinaire et même en dehors des foutaises que j'ai entendu avant même que je vous rencontre... Et..."

Je m'étais tenu de soupirer. Avant que tu ne prennes à nouveau le dessus. Il n'avait même pas eu le temps de finir sa négociation, que je comptais de toute manière refuser. Il ne me proposait que des choses en rapport à ces maudites rumeurs… dommage pour lui, son sang avait coulé. Une. Deux. Plusieurs fois. Tu voulais l'abattre, malgré ses protestations. Loin de moins l'idée ou l'envie de ton empêcher. C'était ton affaire, avant d'être la mienne. Autant ne pas interférer.

"Tout est votre faute. Votre faute à vous seul. Vous avez mené vos hommes vers la mort alors vous avez réellement désirez d'être ici en ayant l'espoir de chasser un de mes confrères. Jamais je ne vous le pardonnerais, jamais, vous avez compris ? Personne ne doit savoir notre existence et on m'a dit un jour que si quelqu'un tente de le dire au grand jour, de le tuer... C'est ce que je vais faire avec vous, même si vous avez une famille, ils pourront bien vivre sans vous, un sans cœur comme vous êtes... Vous êtes pathétique, ce qui me donne la nausée. Il me reste un dernier endroit pour cesser toute souffrance, mais d'abord... Qui a démarré la rumeur à propos de monsieur Valentyne."

Il ne te fallut pas longtemps avant de le mettre à terre. En sang. Mais une seule chose t'intéressait. Je ne sais pas si c'est parce que tu voulais arranger cette affaire entre lui et moi. Moi et le monde de la noblesse. Enfin, une partie. Je te laissais faire, tu étais libre tant que tu ne me faisais aucun tort. Je gardais mes mains derrière mon dos. Moi aussi, j'avais encore le sang de quelqu'un d'autre sur ma main et mon bras.

Une fois le noble bien mort, tu te retournas vers moi. Mais je vis qu'une chose te dérangeais : tu t'arrêtas à mi-parcours. Etait-ce moi, ou toi, que tu redoutais ? Je te laissais faire, en te regardant.

"Si les informations sont bonnes, je sais qui a démarrée les rumeurs à votre sujet, même si cela ne me concerne pas du tout je veux vous aider à les arrêtés... Vous ne méritez pas d'être jugé sans aucune preuve, de plus les humains ne doivent pas être au courant de l’existence des autres espèces, spécialement des démons, mais vous ne l'êtes pas entièrement... J'ignore ce que l'on raconte sur vous, mais je peux vous aider à les arrêtés... Si vous voulez bien de mon aide, bien entendu... Sinon, je vous dirais qui c'est et son adresse... "

S'il y avait bien une chose dont je me fichais totalement en cet instant, c'était de savoir le nom de cet homme. Cette rumeur, ça ne ruinait en rien ma carrière. Tout le monde n'y faisait pas à attention, tout le monde ne prêtait pas rigueur à un potin pareil. Pour eux, les démons et autres chimères, ça n'existe pas. Combien puis-je être mêlé de près ou de loin à la mort de mon père, le fait que je puisse être en effet un monstre, n'était pas une idée qui traversé l'esprit de tous. Même si, en effet, une partie y pensait. Quelque part, ils aimaient bien le croire aussi.

"Je sais déjà d'où viennent les rumeurs à mon sujet. J'étais pleinement conscient de cela lorsque j'ai donné la démission à mon majordome et à la plupart de mon personnel. Je me fiche bien de savoir que certains me croient effectivement capable d'un meurtre diabolique et viscérale sur mon propre père. Après tout … ils n'ont peut-être pas tout à fait tort. Tout est de ma faute."

Je replaçais ma main ensanglantée devant moi, pour la regarder. Pourquoi ne ressentais-je rien en cet instant ? Ni l'envie de vengeance, ni le désire de faire du mal. Plus maintenant. Je n'avais ni peur de ces gens, ni de savoir les regards. J'avais juste peur de ce que je pouvais faire. De ce que j'avais déjà fait. Tuer. Ma mère été morte à cause de moi. Mon père, peut-être aussi. Et ces chasseurs que j'avais aidé à réduire sous silence.

"Je ne peux pas accepter votre offre. Parce que je n'en ai pas besoin. Les gens oublieront bien vite ce genre de rumeur. Ils n'y croient pas vraiment. Certains sont déjà décriés comme trop imaginatif."

Je souriais malgré moi, avant de m'approcher plus de toi. Je posais une nouvelle main sur ton épaule, te regardant dans les yeux. Malgré moi, je savais que ces rumeurs ne cesseraient pas … avec ce qu'il venait de se passer.

"Vous allez avoir des ennuis si vous restez. La police va sûrement être appelé pour la disparition de ces hommes. Inutile de vous dire que les domestiques vont surement dire que leurs maîtres sont partis à la chasse, et qu'ils ne sont pas revenus. Vous allez être accusé de meurtres si vous restez ici et que l'on vous trouve. Tous autant que vous êtes.  Vous devriez rester cacher. J'ai des terres, avec une forêt. Si vous voulez … personne n'y chasse sans mon accord."

Mon avenir était beaucoup moins certain. Les témoignages viendraient prouver que j'étais avec eux. Que j'avais assisté au massacre même. Et peut-être … que je l'avais produit même. Je me devais de trouver une raison et solution. Ou je serais auditionné devant la justice. Et perdrait tout ce pourquoi je vivais encore avec l'héritage de ma famille. Ma position ne devait être perdue. Ni ma réputation au sénat. Qui était pour le moment restée intacte.





© Gasmask





my demons
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
GARDIENNE
Messages : 147
Date d'inscription : 03/02/2016
Age : 21
Localisation : Principalement dans la forêt , tu veux m'y rejoindre ? ~

Votre personnage
Espèce: Loup-garou
Jauge d'âme:
250/1000  (250/1000)
Jauge de Puissance:
200/1000  (200/1000)
MessageSujet: Re: [FINI]Un journée tranquille jusqu'à ce que... {feat. Seth Valentyne}   Ven 14 Oct - 16:03

Une journée tranquille jusqu'à ce que...

Seth.feat.Nora


«Si nous pleurons parce que le soleil n’est plus là,nos larmes nous empêcheront de voir les   étoiles.»
-Je sais déjà d'où viennent les rumeurs à mon sujet. J'étais pleinement conscient de cela lorsque j'ai donné la démission à mon majordome et à la plupart de mon personnel. Je me fiche bien de savoir que certains me croient effectivement capable d'un meurtre diabolique et viscérale sur mon propre père. Après tout … ils n'ont peut-être pas tout à fait tort. Tout est de ma faute.

Dit-il tout en plaçant sa main ensanglanté pour la regarder tandis que moi je le regardais. J'ignorais pourquoi, mais en cet instant je voulais l'aider du mieux que je le pouvais. Mais on dirait qu'il ne le désirait pas de mon aide... Malgré tout je sentais toujours mon coeur battre contre ma poitrine... L'adrénaline était toujours présente, heureusement que j'avais réussis à me calmer un peu pour avoir mes ongles d'origine... J'ai tué tous ses hommes, mais je n'avais aucun remords... J'étais, comment dire, satisfaite de mon oeuvre et personne ne m'avait arrêté. Pour me défendre ils voulaient tué le petit Dylan, ils ont faillis tué mon oncle par ma faute et pour finir on voulait se servir de moi comme trophée... Personne ne me possédera, d'aucune manière que ce soit. Ma nouvelle famille est tout ce qui me reste, mère est morte à cause de moi, à cause que je n'étais pas là lorsque cela est arrivée et mon père qui a décidé de plier bagage en nous laissant seules... Comment ne pas être aussi étrange que moi maintenant ?

-Je ne peux pas accepter votre offre. Parce que je n'en ai pas besoin. Les gens oublieront bien vite ce genre de rumeur. Ils n'y croient pas vraiment. Certains sont déjà décriés comme trop imaginatif.

Ajouta-t-il après un certain temps. Je le regardais de nouveau soufflant tout doucement. Je le comprenais, ces humains pouvaient bien oubliés certaine chose assez facilement, sauf les enquêteurs qui cherche des réponses à tout. Ils fouinent même leur nez des endroits pas fait pour eux... Je n'imagine même pas les sorcières qui doivent vivre dans ces conditions... Déjà que je sais que certaines d'entres elles peuvent communiqué avec les morts, c'est assez restreint pour qu'elles puissent leur parler comme ils se doivent, à force elles ont du certainement faire les choses autrement ou même avoir des techniques au fur des années. Mais un loup ne peux pas s'habituer, nous sommes des animaux, nous chassons, nous savons réfléchir comme il se doit, mais sans plus... Nous tuons sans remords, sauf lorsqu'ils s'agit des gens que nous apprécions. Entre-temps il s'approchait de moi avec un sourire sur ses lèvres. Il posait une main sur mon épaule en me regardant dans les yeux.

-Vous allez avoir des ennuis si vous restez. La police va sûrement être appelé pour la disparition de ces hommes. Inutile de vous dire que les domestiques vont surement dire que leurs maîtres sont partis à la chasse, et qu'ils ne sont pas revenus. Vous allez être accusé de meurtres si vous restez ici et que l'on vous trouve. Tous autant que vous êtes.  Vous devriez rester cacher. J'ai des terres, avec une forêt. Si vous voulez … personne n'y chasse sans mon accord.

Je secouais délicatement la tête en souriant légèrement. Je ne pouvais pas accepté, de plus que mon oncle était dans un état critique à l'heure actuelle.

-Non, merci, je ne peux pas accepté quelque chose pour la meute, de plus je ne suis pas l'Alpha, ce n'est pas moi qui la dirige, même si je voudrais le bien de la meute coûte que coûte, vu qu'ils sont ma dernière famille qu'il me reste... Nous avons des endroits où nous cacher, ne vous inquiétez pas. Les enquêteurs mettent toujours leurs nez où ils ne faut pas... Ils penseront que ça soit un animal qui a fait ce ravage, rien de plus, encore une fois les animaux qualifiés dangereux seront mit en évidence et seront une nouvelle fois chassé, mais cette fois-ci nous partirons pas. Nous sommes établit ici pour être libre des chaînes lors de la nuit de pleine lune lorsque nous vivons au coeur de Londres. Je ne veux plus fuir, je veux connaître la vérité et trouver le meurtrier qui a tué ma propre mère... Aucun policier n'est venu, personne a enquêté de la mort de celle-ci, personne n'était-là, sauf mon oncle qui est arrivé peu de temps après, je n'étais qu'une pauvre âme qui voulait rejoindre sa défunte mère...

Dis-je en fermant doucement les yeux avant de venir déposé une main sur sa joue. Je restais ainsi pendant un moment avant d'ouvrir mes yeux gardant mon sourire sur mes lèvres, penchant légèrement la tête sur le côté.

-Je devrais peut-être y aller avant que les policier n'arrivent et qui trouve une femme à moitié-nu et sans oublié tout ce sang. Nos chemins se recroiseront monsieur Seth Valentyne, et bien entendu j'ai bien retenu votre nom lorsqu'il a été mentionné par celui-ci.

Ajoutais-je en pointant le cadavre du chef de la troupe de chasseur. Je retirais par la suite ma main sur sa joue avant de me reculer de quelque pas et au loin j'entendis des aboiement de chien, certainement ceux de la police. Nous avions peu de temps devant nous pour quittez la scène de crime. D'un geste impulsif j'attrapais le poignet de celui-ci.

-Partons.

Dis-je avant de me mettre à courir dans le sens opposé d'où provenait les aboiement. Je ne sais pas pourquoi je l'emmenais avec moi, mais lui aussi avait du sang sur sa main et il était le seul survivant de ces attaques, je ne pouvais pas me permettre de le laisser comme ça. Nous continuons de courir et je me dépêchais du mieux que je pouvais avant que je ralentisse ma cadence, nous sachant un peu plus loin de la scène de meurtre... Je tournais mon visage et je vis un cours d'eau avant que je nous rapproche de ce petit ruisseau avant que je lâche finalement son poignet pour tremper ma main ensanglanté.

-Désolée si je vous ai un peu brusqué, quand j'ai entendu les aboiement, je ne pouvais pas me résoudre à vous laissez là-bas, de plus que vous êtes le seul survivant à cette attaque et que vous avez vous aussi du sang sur votre main. Et... Si jamais ils seraient arrivés, ils vous auraient accusés ces morts pour rien, pour cela je ne me serais jamais pardonnés.

code by ORICYA.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
DUC
Présence sur le forum : CONNECTE
Messages : 38
Date d'inscription : 02/10/2015

Votre personnage
Espèce: Hybride Démon/Humain
Jauge d'âme:
300/1000  (300/1000)
Jauge de Puissance:
150/1000  (150/1000)
MessageSujet: Re: [FINI]Un journée tranquille jusqu'à ce que... {feat. Seth Valentyne}   Ven 21 Oct - 15:11


Une journée tranquille jusqu'à ce que ...
Nora & Seth
Run boy run! This world is not made for you. Run boy run! They’re trying to catch you. Run boy run! Running is a victory. Run boy run! Beauty lays behind the hills ▬ WOODKID

Tu secouais aussitôt la tête délicatement et en souriant. Je ne comprenais pas ton refus sur le moment et je n'eu d'autre réflexe que de prendre un air interrogatif, en te regardant toujours dans les yeux. Pourquoi refuser une aide aussi importante en ce moment ? Par fierté ? Par orgueil ? Je ne comprenais pas et pourtant ... j'avais l'impression que tu prenais sans doute une sage décision. Je restais un étranger et un demi diable de plus.

- Non, merci, je ne peux pas accepter quelque chose pour la meute, de plus je ne suis pas l'alpha, ce n'est pas moi qui la dirige, même si je voudrais le bien de la meute coûte que coûte, vu qu'ils sont ma dernière famille qu'il me reste ... nous avons des endroits où nous cacher, ne vous inquiétez pas. Les enquêteurs mettent toujours leurs nez où ils ne faut pas... ils penseront que c'est un animal qui a fait ce ravage, rien de plus, encore une fois des animaux qualifiés dangereux seront prit en évidence et seront une nouvelle fois chassés, mais cette fois-ci nous ne partirons pas. Nous nous sommes établit ici pour être libre des chaînes lors de la nuit de pleine lune lorsque nous vivons au cœur de Londres. Je veux fuir, je veux connaître la vérité et trouver le meurtrier qui a tue ma mère ... aucun policier n'est venu, personne a enquêté à la mort de celle-ci, personne n'était là, sauf mon oncle qui est arrivé peu de temps après, je n'étais qu'une pauvre âme en peine qui voulait rejoindre sa défunte mère.

Tout ceci ne pouvait qu'éclairer ce que je savais déjà. Je comprenais ta position au sein de ta meute. J'avais sans doute demandé à la mauvaise personne. Et quelque part je savais que n'importe qui d'autre dans ton clan aurait décliné. Oui, sans doute la fierté. L'assurance de croire que vous pouvez vous en sortir seul. Que seulement votre communauté comptait pour vous. Je ne pouvais pas vous en vouloir. Vraiment. C'était votre choix. Tu fermais doucement les yeux, avant d'apporter une main à ma joue. Je te vis rouvrir les yeux, et sourire. Mon côté humain reprenant le dessus, l'excitation du meurtre disparu, je me sentais mal à la l'aise de cette proximité.

- Je devrais peut être y aller avant que les policiers n'arrivent et qui trouve une femme à moitié nue et sans oublier tout ce sang. Nos chemins se croiseront monsieur Seth Valentyne, et bien entendu j'ai bien retenu votre nom lorsqu'il a été mentionné par celui-ci.

Je sentais mes joues devenir rouges malgré moi. Effectivement, j'avais oublié ce détail de ta nudité, et même si tu portais quand même un manteau, maintenant que j'y pensais j'étais vraiment gêné. Tu t'éloignais de moi avant de montrer le cadavre. Et tout comme moi, tu entendis les aboiements de chien. Je m'attendais à te voir déguerpir, mais tu me pris le poignet pour m'entraîner avec toi.

- Partons.

Tu te mis à courir dans le sens opposé pour fuir les chiens. En m'emmenant avec toi, je me mettais à courir à ta vitesse. Je me demandais bien où nous allions mais tu voulais en réalité juste témoigner. Au bout d'un instant tu t'arrêtais et tu rejoignais le ruisseau à côté pour laver le sang.

- Désolée si je vous ai un peu brusqué, quand j'ai entendu les aboiements, je ne pouvais pas me résoudre à vous laisser là-bas, de plus que vous êtes le seul survivant à cette attaque et que vous avez vous aussi du sang sur votre main. Et ... si jamais ils seraient arrivés, ils vous auraient accusés ces morts pour rien, cela je ne me le serais jamais pardonné.

- Ce n'est pas important ... de toute manière la police saura que j'étais avec eux tôt ou tard. Ils remonteront à moi.

Je m'approchais doucement du ruisseau pour me laver moi aussi la main. Il me fallait le faire de toute manière avant de rentrer chez moi donc autant en profiter maintenant. Je regardais ma main qui a présent était tout à fait redevenu anormale et humaine. Je soupirais malgré moi. Les épreuves seraient à venir pour moi maintenant. Et puis, je ne serais pas trop accusé à tord, puisque j'avais quand même tué. Etrangement, je n'avais pas plus que cela. J'avais assez de ressource pour m'en sortir. Je trouverais bien une solution à un moment où à un autre. Une fois ma main lavée, j'essayais de regarder autour de moi pour me repérer. Je ne savais pas trop combien de temps je pourrais sortir d'ici ... et rentrer.

- Je vais devoir y aller. Avant que mes propres domestiques, bien qu'il ne m'en reste qu'une poignée, ne donne aussi l'alerte. Je ... ne me souviens plus si je sais votre nom ou pas ...




© Gasmask





my demons
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
GARDIENNE
Messages : 147
Date d'inscription : 03/02/2016
Age : 21
Localisation : Principalement dans la forêt , tu veux m'y rejoindre ? ~

Votre personnage
Espèce: Loup-garou
Jauge d'âme:
250/1000  (250/1000)
Jauge de Puissance:
200/1000  (200/1000)
MessageSujet: Re: [FINI]Un journée tranquille jusqu'à ce que... {feat. Seth Valentyne}   Sam 22 Oct - 1:08

Une journée tranquille jusqu'à ce que...

Seth.feat.Nora


«Si nous pleurons parce que le soleil n’est plus là,nos larmes nous empêcheront de voir les   étoiles.»
- Ce n'est pas important ... de toute manière la police saura que j'étais avec eux tôt ou tard. Ils remonteront à moi.


Dit Seth avant qu'il aille  nettoyer le sang qu'il y avait sur sa main, car je me souviens qu'il m'avait sauvé la mise en tuant la personne de ses propres mains, même si je me doute qu'il y avait une autre force qui l'avait aidé... Pas une force, ce qu'il était réellement, un démon est beaucoup plus fort qu'un humain et surtout qu'il est demi-humain, demi-démon. Je regardais celui-ci qui terminait de se nettoyer la main tandis que moi je me redressais soufflant doucement, la buée sortait dans mon souffle, il faisait froid et pourquoi je n'étais pas congelée, il faut croire que les loups-garous on une meilleure tolérance aux froids, chose que je n'ai jamais compris... Peut-être parce que le sang de loup qui coulent dans nos veines est chaude ? Je l'ignore, je n'ai pas d'explication logique à donner, de plus que je me promène à moitié-nue dans la forêt...

-Je vais devoir y aller. Avant que mes propres domestiques, bien qu'il ne m'en reste qu'une poignée, ne donne aussi l'alerte. Je ... ne me souviens plus si je sais votre nom ou pas ...

-Probablement juste mon prénom grâce à Dylan, le petit garçon qui m'accompagnait... Mais je crois qu'il s'est fait totalement oublié, ce n'est pas très grave... Nora Orchard. Pour retourner en ville vous devez continuer tout droit et lorsque vous apercevrez un gros tronc d'arbre c'est signe que vous êtes sur le bon chemin.

Dis-je en lui pointant la direction à prendre et le tronc d'arbre il ne pouvait pas le manquer, c'était le seul gros dans cette forêt, du moins cette partie de la forêt. Je glissais mes mains dans les poches des vestes avant de toucher quelque chose, du carton, je fronçais les sourcils avant de le sortir et de le déplier voyant que c'était une photographie de sa famille. Je fixais le portrait, sans mot, sans aucune émotions qui pouvait se lire sur mon visage, mais à l'intérieur de moi tout était flou, mes pensées étaient désorienter. Étrangement la famille qu'il avait me faisait vaguement songer à moi, ils avaient perdu un père et un mari, heureusement qu'il avait encore la mère en vie, du moins je crois que la famille est toujours en vie... Je soupirais longuement avant de me baisser et d'enterrer sous la neige la photographie, je l'aurais bien remis dans la main de celui-ci, mais il était trop loin et je risquais de me faire attraper... Une fois enterrée, je me redressais fixant le sol avant de détourner mon regard vers Seth...

-Rentrez bien... Peut-être que nos chemins se recroiseront un jour, je vous aurais bien raccompagnée, mais disons que ma tenue n'est pas très bien appropriée pour le moment...

Conclus-je en souriant doucement avant de tourner les talons tout en passant par-dessus le ruisseau pour rejoindre le clan, j'espérais que tout le monde allaient bien, j'avais risqué ma vie pour les sauvés, tant que l'Alpha n'est pas touché, les autres n'ont pas de réels importances, tentés de survivre par nos propres moyens est une chose, mais ce faire accepter dans la meute en est une autre, faire sa propre marque, de démarquer des autres et surtout faire quelque chose pour nous faire accepter, c'était comme ça la meute dans laquelle mon oncle m'a emmené quelques années déjà...

code by ORICYA.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
DUC
Présence sur le forum : CONNECTE
Messages : 38
Date d'inscription : 02/10/2015

Votre personnage
Espèce: Hybride Démon/Humain
Jauge d'âme:
300/1000  (300/1000)
Jauge de Puissance:
150/1000  (150/1000)
MessageSujet: Re: [FINI]Un journée tranquille jusqu'à ce que... {feat. Seth Valentyne}   Ven 28 Oct - 14:08


Une journée tranquille jusqu'à ce que ...
Nora & Seth
Run boy run! This world is not made for you. Run boy run! They’re trying to catch you. Run boy run! Running is a victory. Run boy run! Beauty lays behind the hills ▬ WOODKID

- Probablement juste mon prénom grâce à Dylan, le petit garçon qui m'accompagnait... Mais je crois qu'il s'est fait totalement oublié, ce n'est pas très grave... Nora Orchard. Pour retourner en ville vous devez continuer tout droit et lorsque vous apercevrez un gros tronc d'arbre c'est signe que vous êtes sur le bon chemin.

J'avais complètement oublié ton prénom avec ce massacre. Aussitôt je l'avais entendu, je l'avais déjà oublié. Avec tout ce qu'il s'était passé, c'est vrai que ce n'était pas si important que cela, de l'avoir totalement rasé de sa mémoire, ou même de ne pas l'avoir retenu. Au moins, à présent je l'avais à nouveau. Et au complet. J'hochais la tête pour te remercier de m'avoir indiqué le chemin. Je me serais sans doute débrouillé, au bout d'un instant, mais il est vrai que cela m'aurait évité de perdre du temps. Je te regardais me montrer le chemin, je savais à présent quel était ma route. Il allait falloir que j'y aille. Tout comme toi.

- Rentrez bien... Peut-être que nos chemins se recroiseront un jour, je vous aurais bien raccompagnée, mais disons que ma tenue n'est pas très bien appropriée pour le moment...

- Sans doute que nous nous reverrons … faites attention à vous aussi.

Je savais que tu n'avais pas besoin de mes encouragements. Comme moi je n'avais pas eu réellement besoin de les dire. J'avais tellement l'habitude de parler poliment avec les nobles qu'il me paraissait normal de te souhaiter une sorte de bonne chance à toi aussi. Après tout, il se pourrait quand même que vous ne puissiez pas éternellement vous cacher. Je me demandais ce qu'il adviendrait, si le monde découvrait que d'autres espèce que les humains existaient. Est-ce qu'ils vous prendraient pour des races supérieures ? Ou inférieures ?

Je te regardais prendre une photo dans la poche du manteau que tu portais. Tu semblais être ébranlée par ce que tu y voyais… tu considérais peut-être à nouveau ce que tu venais de faire. Et oui, n'importe quel homme est au moins aimé par une autre. Donc à tuer quelqu'un, on fait surement du tort à une autre, elle innocente. Mais c'est un sacrifice qui nous permet de survivre. Après tout. Je te regardais l'enterrer dans la neige, avant que tu ne passes le ruisseau pour t'éloigner.

Je prenais moi aussi mon chemin pour rentrer chez moi. Je ne savais toujours pas ce qui m'attendait à mon retour et ce qu'il se passerait dans les prochains jours. En espérant que la police ne remonte jamais jusqu'à moi… l'avenir nous réserve toujours des surprises. Bonnes comme mauvaises. Des rencontres qui nous marqueront à jamais, comme celle-ci.





© Gasmask





my demons
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [FINI]Un journée tranquille jusqu'à ce que... {feat. Seth Valentyne}   

Revenir en haut Aller en bas
 
[FINI]Un journée tranquille jusqu'à ce que... {feat. Seth Valentyne}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La chasse à la couronne ou comment une journée tranquille peut se transphormer en panique totale [PV Crémalia Sarwen, Eden Wills, Molly Penderwick]
» Une journée tranquille ? Ou pas... [Pv : Ray Gin - Kirito Kirigaya]
» Une journée tranquille... Ou presque!
» Jusqu'a mort s'ensuive... (Linoël, Idryl, Luna, Sanzo, Shrys
» Une journée en Afrique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Scfm :: London Bridge is falling down :: Quelque part en Angleterre-